WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

Les stratégies marketing de l'office national du tourisme pour valoriser le tourisme en République Démocratique du Congo

( Télécharger le fichier original )
par Dieudonné AMISI ALI
Institut supérieur de commerce - graduat en sciences commerciales 2008
Dans la categorie: Commerce et Marketing
  

précédent sommaire suivant

CHAP. IV : LES STRATEGIES MARKETING DE L'OFFICE NATIONAL DU TOURISME

IV.1. Système du service marketing

L'Office National du Tourisme est un établissement à caractère commercial censé vendre l'image tant à l'intérieur qu'à l'extérieur de la RDC. A part les calendriers et quelques dépliants du moins insuffisants et le site Internet à peine confectionne, l'ONT n'a pas une bonne politique de promotion appliquée pour faire connaître les différents produits touristiques de la RDC.

IV.2. Organisation et fonctionnement de service marketing

Quant au service marketing, l'Office dispose d'un service de promotion touristique qui fonctionne sporadiquement pas faute de moyens mais mène occasionnellement des activités promotionnelles.

IV.3. Stratégies appliquées par l'ONT

Il convient de noter que la fonction commerciale de l'Office Nationale du Tourisme n'est pas à confondre avec celle d'une entreprise classique qui fabrique ou achète des produits en vue de les revendre.

L'ONT étant une entreprise à caractère commercial et sa direction de marketing est chargée de vendre l'image touristique de la République Démocratique du Congo dans les marchés touristiques émetteurs. Ainsi sa politique de promotion se caractérise par la production et diffusion de supports publi-promotionnels ; dépliants, cartes postales et à travers son site web). Ces supports contiennent principalement des images, renseignements et messages spécifiques vantant la beauté du pays. Ils ne sont pas destinés à la vente mais plutôt à être distribués aux touristes dans le cadre de la publicité.

Son but est d'inviter les touristes à découvrir la beauté exceptionnelle, la nature, la culture et les potentialités de la RDC.

Au regard de la situation que nous avons présentée à travers ce travail, l'ONT n'a mit en place aucune stratégie attrayante comme celle du Kenya ou de l'Afrique du sud. Il important que l'ONT mette en place des nouvelles stratégies afin de remédier à cette situation afin de redonner une nouvelle image de la RDC comme une nouvelle destination touristique.

Elles doivent être élaborées en étroite collaboration avec l'ensemble des acteurs du tourisme Congolais et étrangers. Elles s'appuieront sur une analyse approfondie des enjeux touristiques grâce à la réalisation des sondages et études.

Ces nouvelles stratégies viseront à renforcer l'attractivité de la destination Congo (RDC), notamment par un positionnement en termes d'image, la valorisation de la qualité de l'offre et un développement conséquent et innovant des filières produits.

Les stratégies, tant par son contenu synthétique que par sa présentation, s'attachent à rendre lisible la logique stratégique en présentant en face à face : les grands enjeux du tourisme mondial, ses conséquences sur l'organisation de l'activité et l'atout à jouer par le Congo (RDC).

Cette démarche nécessite l'implication de l'Etat Congolais à travers son Ministère du tourisme comme ce fut le cas en France, leader touristique mondial, impulsée par le Premier Ministre Jean-Pierre RAFFARIN par la mise en oeuvre d'une politique touristique de grande ampleur. Cette stratégie constitue l'ambition première du gouvernement en matière du tourisme et a pour objectif la conservation de la France à sa place de leader touristique mondial et de gagner des parts de marché pour atteindre 40 milliards d'euros de recettes en 201017(*).

Pour ce faire la RDC doit procéder par une stratégie concertée, portée par une volonté gouvernementale et doit élaborée une base partenariale importante, avec la volonté d'associer très largement l'ensemble des acteurs du tourisme Congolais afin qu'ils s'identifient à cette démarche.

Ils doivent organiser des foires, des salons, des séminaires, des rencontres, des échanges et les audits qui permettront aux acteurs publics et privé du tourisme Congolais et étrangers ainsi des intervenants afin d'avoir une nouvelle ligne politique de la destination RDC, pour que dans les dix prochaines années débouchent sur des mesures concrètes avec une augmentation conséquente du budget touristique.

L'Office National du Tourisme doit adopter les choix stratégiques que pour que ses actions soient effectives et efficaces sur terrain. Ces stratégies doivent dégager les évolutions majeures à prendre en compte dans le développement de la promotion touristique :

Dans un monde où il existe « des ruptures récurrentes » ; en RDC, la faiblesse de l'économie, la fluctuation monétaire, le conflit à l'est et les différentes guerres n'ont pas épargné le secteur touristique.

Une concurrence exacerbée liée à la globalisation le flux de capitaux vers des destinations prisées met la RDC en marge du monde touristique.

L'émergence des nouvelles puissances économiques comme la Chine, l'Inde, le Brésil, la Russie, dont les prévisions de croissance sont très fortes attirent les touristes.

La naissance d'un nouveau « consommateur » qui place la qualité et la sécurité de l'offre en premières priorités et cherche à donner un sens à ses voyages, alors que dans notre pays nous ne faisons aucun effort pour améliorer notre image et rendre la RDC fréquentable.

Avec une situation géographique remarquable, au centre de l'Afrique, la RDC proche des plus grands bassins émetteurs de population.

IV.3.1. UNE STRATEGIE BASEE SUR SIX PRINCIPES FONDATEURS

L'ONT doit adopter des nouveaux axes stratégiques qui sont guidés par une volonté de réactivité face au contexte international mais aussi d'excellence quant à la qualité de l'offre touristique.

Faire des choix et se concentrer sur des objectifs essentiels pour renforcer l'efficacité et la lisibilité de cette stratégie. Exemple : valoriser les sites existant en améliorant leur accessibilité et les infrastructures d'accueil : KAHUZI BIEGA, GARAMBA, SALONGA, ...

Fédérer l'ensemble des organismes concernés directement ou indirectement par le tourisme afin de concrétiser le caractère transversal de cette activité, donner d'avantage de cohérence à la promotion et disposer de moyens accrus.

Mettre en place une stratégie de mouvement et d'anticipation.

Mener une veille attentive sur les tendances et les nouveaux comportements des consommateurs.

Miser sur la créativité et l'innovation marketing.

Tendre à l'exemplarité par l'élévation du professionnalisme et de la qualité. D'où la nécessité de créer des écoles de métiers liés au tourisme ; il n'en existe presque pas en RDC.

A. QUATRE OBJECTIFS A MOYEN TERME

Ø Renforcer l'attractivité de la destination Congo (RDC) en récréant son image. La stratégie adoptée consiste en une valorisation de la qualité de l'offre et des services. Elle opte aussi pour un nouveau positionnement image du pays, mettant en exergue l'émotion et la découverte.

Ø Créer de la valeur et augmenter les recettes touristiques en incitant les clientèles à multiplier leurs voyages en RDC, notamment au travers de courts séjours et en proposant des produits à haute valeur ajoutée.

Ø Mieux promouvoir le tourisme sur l'ensemble du territoire Congolais en prenant appui sur la richesse (un scandale géologique) et la biodiversité d'une mosaïque culturelle Congolaise.

Ø Désaisonnaliser le tourisme en multipliant les opportunités de séjours tout au long de l'année.

B. ET TROIS OBJECTIFS A PLUS COURT TERME

Créer un nouveau souffle en mettant en place une dynamique susceptible de fédérer les acteurs du tourisme autour de cette démarche. Si aujourd'hui la destination EPULU est dynamisée, les transporteurs, les hôteliers, les restaurants vont fédérer afin de rendre cette destination agréable.

Conquérir de nouvelles clientèles sur nos marchés traditionnels en se concentrant sur de nouveaux bassins émetteurs et cibles affinitaires. Tous ceux qui visiteraient le Congo et d'autre encore doivent revenir si l'image qui leur parvienne les incite à visiter la RDC.

Anticiper et accompagner l'émergence de nouveaux marchés en jouant un rôle de précurseur. Ce qu'ils visitent ailleurs nous pouvons le créer en RDC et même anticiper si les acteurs du Tourisme disposent des moyens appropriés.

* 17 La stratégie marketing 2005 - 2010 de Maison de la France.

précédent sommaire suivant