WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

Mise en place du dossier infirmier dans les services de santé en Cote d'Ivoire: cas du service de pédiatrie du chu de Trechville

( Télécharger le fichier original )
par Brou AHONZI
Institut National de Formation des Agents de Santé d'Abidjan - diplome d'étude superieure specialisée avec recherche en soins infirmiers (DESS-SI): option surveillant d'unité de soins 2007
Dans la categorie: Biologie et Médecine
  

précédent sommaire suivant

1.4 Justification du Thème

Depuis la création des écoles de formation professionnelle en soins infirmiers en Cote d'ivoire, peu d'études ont été faites sur la mise en place du dossier infirmier malgré son inexistence.

L'on est en mesure de s'interroger sur la cohérence, la qualité, la continuité des soins dispensés et sur la recherche scientifique surtout que le dossier infirmier est un support du processus des soins.

Aujourd'hui, la professionnalisation des soins infirmiers entamé dans la francophonie (Goulet et Dallaire, 1999) impose à l'infirmier à travers la dimension technique des soins de recourir à un document parfaitement structuré : le dossier infirmier.

Cet outil de communication, centralisateur de l'information concernant le patient doit être considéré comme faisant partie de la pratique quotidienne et constitue le témoin essentiel de la qualité des soins dispensés aux patients.

C'est pourquoi, nous pensons que cette étude peut contribuer à l'exécution du rôle propre de l'infirmier à travers la mise en place du dossier infirmier.

1.5 Définition opérationnelle des termes

Un dossier Infirmier : un document de référence, élaboré par l'infirmier permettant la connaissance du malade et regroupant les interventions infirmières en vue d'une meilleure prise en charge de celui-ci.

Mise en place du dossier infirmier : processus conduisant à l'implantation du dossier infirmier dans un service de santé.

Facteur : tout ce qui empêche l'implantation du dossier infirmier dans le service.

Personnel infirmier : c'est l'ensemble des professionnels que sont les infirmiers et les sages-femmes.

Les conditions de travail : tout ce qui intervient dans la pratique des soins infirmiers.

Le personnel soignant : désigne les médecins et le personnel infirmier.

Le client : c'est la personne qui choisie de se faire aider dans la satisfaction de ses besoins sans entrave à sa responsabilité et à sa liberté.

Une Opinion : c'est une idée que les enquêtes se font de la fonction infirmière et du dossier infirmier.

Une Suggestion : c'est une proposition des enquêtés en vue de la mise en place du dossier infirmier

CHAPITRE II

RECENSION DES ECRITS ET CADRE CONCEPTUEL

2.1- Recension des écrits

Pour mener à bien la présente étude, nous avons consulté plusieurs écrits et plusieurs ouvrages qui nous ont permis de compiler des informations sur le sujet. Nous les structurons en six parties :

Ø Le dossier de soins infirmiers.

Ø La place du dossier infirmier dans le dossier du malade.

Ø Les normes sur la tenue de dossiers infirmiers.

Ø La mise en place du dossier infirmier.

Ø Aspect éthique et juridique.

Ø Archivage du dossier infirmier.

2.1.1 Le dossier de soins infirmiers

2.1.1.1 Définition

Pour Ludovic BAENE (2001 ), Il constitue une partie du dossier d'hospitalisation qui est un document permettant la connaissance du malade, regroupant toutes les données administratives et médicales, les informations relatives aux soins, traitements, examens ou interventions pratiqués durant le séjour du malade à l'hôpital.

Selon KONAN (1995), d'une manière générale le dossier représente un ensemble de documents sur le même sujet : Chemises ou feuilles cartonnées ou sont rangées ses différentes composantes.

Quant à DUSSERRE, L. et coll. (1990), le dossier infirmier est une entité, autonome au même titre que le dossier médical ou le dossier administratif. C'est un document individualisé et actualisé regroupant toutes les informations concernant la personne soignée ou un groupe de personnes. C'est un élément fondamental dans la cohérence et la continuité des soins. Il est le support du processus de soins infirmiers qui prend en compte l'aspect préventif, curatif, éducatif et relationnel du soin.

Pour BEAUGHON, M.C. (1990), le dossier infirmier est composé de deux groupes de fiches :

§ Fiches informatives :

Fiche d'identification du patient

Fiche des besoins fondamentaux

Fiche de démarche de soins

Fiche de prescription thérapeutique

Fiche d'examen

Fiche d'observation- transmission

Fiches spécifiques

Fiche de sortie

Fiche de liaison

§ Fiche de planification

Plan de soins journalier individuel

Feuille de température ou de surveillance

Quant à la direction des hôpitaux du ministère de la solidarité, de la santé et de la protection sociale française (1985), le dossier infirmier est un document unique et individualisé regroupant l'ensemble des informations concernant la personne soignée.

Il prend en compte l'aspect préventif, curatif et relationnel du soin. Il comporte le projet de soins qui devrait être établi avec la personne soignée.

Il contient des informations spécifiques à la pratique infirmière.

D'après FLORIN (1979) du C.H.U. de Chambéry (France), le dossier de soins est un document écrit qui rassemble les informations nécessaires et suffisantes pour déterminer et coordonner l'action du personnel soignant vis à vis de chaque soigné.

2.1.1.2 Fonction du dossier infirmier

Pour Thierry DUPONT (2006) les fonctions du dossier infirmier sont :

§ Fonction symbolique (crée la relation entre l'infirmier et le patient)

§ Facilitateur du travail de l'infirmier : (Aide mémoire, Garant de la fluidité de la démarche infirmière, Outil de partage de l'information)

§ Fonction de soins : (continuité des soins, intégration des soins, coordination des soins)

§ Fonction de gestion d'activité

§ fonction médico-légale

§ Fonction analytique :( Pilier de la recherche, Support de l'évaluation de la performance hospitalière et de la pratique des soins, base d'analyse économique et de facturation des actes.)

L'ANAES (2002), révèle que six grandes fonctions du dossier de soins infirmiers peuvent être mises en évidence :

§ Support écrit de toutes les informations utiles qui concernent le patient

§ Outil de communication et de coordination des soins

§ Support de transcription des prestations réalisées

§ Élément d'optimisation de la qualité des soins

§ Outil d'évaluation des pratiques professionnelles

§ Instrument de développement de la recherche infirmière.

2.1.1.3 Buts

Selon l'OIIO (2004), Les buts poursuivis par la tenue de dossiers infirmiers sont :

- Transmettre l'information sur la santé des clients.

- Démontrer la responsabilité

- Satisfaire aux exigences législatives

- Favoriser l'amélioration de la qualité

- Faciliter la recherche.

- Faciliter le financement et la gestion des ressources.

Pour l'ANAES (2002), les buts du dossier infirmier sont :

- Rechercher l'amélioration de l'état de santé du patient, protéger son autonomie et permettre sa satisfaction ;

- Faciliter l'exercice professionnel et améliorer la pratique ;

- Répondre aux besoins de la collectivité en matière de santé publique ;

- Collecter des données structurées, fiables, cohérentes, et à jour, dans un langage commun permettant à chaque intervenant d'agir efficacement ;

- Définir des objectifs réalistes exprimés en termes de résultats attendus, déterminer des actions de soins appropriées et planifier les tâches ;

- Favoriser la circulation de l'information ;

- Assurer la continuité des soins et le suivi du patient dans son milieu de vie ;

- Mettre en oeuvre des actions de soins, valider le contrôle de leur exécution, évaluer les résultats obtenus pour réajuster si nécessaire les objectifs initiaux de soins et faciliter l'application des protocoles de soins ;

- Garantir la sécurité des soins ;

- Evaluer les pratiques professionnelles infirmières ;

- Enrichir la connaissance de la pratique infirmière.

Quant à l'ANDEM (1994), le dossier infirmier poursuit deux buts :

- Améliorer la qualité des soins (efficacité, continuité, sécurité)

- Organiser les soins autour d'un individu malade.

2.1.1.4 Avantages du dossier infirmier

Pour Ludovic BAENE, (2001) Les avantages sont :

- une meilleure synchronisation de l'équipe soignante en regard des projets de soins et des protocoles de service,

- une amélioration dans la programmation des interventions à mener par l'équipe paramédicale,

- une évaluation de la qualité des soins, des recherches dans le domaine des soins infirmiers ou des études de charges de travail.

Quant à Nathalie LELIEVRE (2000), La création d'un dossier de soins infirmiers répond au souci de l'équipe soignante de disposer d'un outil de travail unique permettant de :

- Donner des soins adaptés aux besoins du patient et d'assurer la continuité des soins ;

- Répondre de façon complète aux questions des médecins ;

- Disposer pour tous les acteurs de soins, d'informations écrites, complètes, fiables.

- constituer un document de référence synthétisant toutes les données en soins infirmiers durant toute l'hospitalisation d'un patient

- Sur le plan juridique, il constitue une preuve des soins apportés.

D'après KONAN (1995), les avantages du dossier infirmier sont :

- Individualisation des soins.

- Continuité des soins.

- Formation et perfectionnement du personnel.

- Instrument de communication.

- Établissement de priorité de soins.

- Document écrit par l'infirmier.

- Instrument d'organisation et de coordination des soins.

- Évaluation de la qualité des soins.

2.1.1.5 La démarche infirmière et le diagnostic infirmier

Pour définir et comprendre l'intérêt du dossier de soins infirmiers, l'ANAES (2002) affirme que les notions de démarche infirmière et diagnostic infirmier doivent être explicitées. Elle souligne que le dossier de soins infirmiers constitue l'outil fondamental. Il ne pourra être élaboré et efficacement utilisé, pour le bénéfice des soignants comme des soignés, qu'après compréhension et intégration de ces deux notions.

2.1.1.5.1 La démarche scientifique

Pour Margot PHANEUF (1998), la démarche scientifique est un processus intellectuel composé de diverses étapes logiquement ordonnés ayant pour but le mieux-être du patient.

Quant à MARCHAL et PSIUK (1995), il ressort que, dans la démarche infirmière, l'acte d'observer entre dans un processus scientifique qui respecte quatre phases : une phase d'observation, une phase d'interprétation des données confrontées aux hypothèses diagnostiques, une phase de résolution et une phase d'observation écrite, claire, précise, complète, qui relève de la gestion du dossier de soins.

Patricia A. POTTER (1990) indique que de nos jours, les auteurs en sciences infirmière s'accordent sur les cinq composantes qui se succèdent selon une chronologie bien ordonnée de la manière suivante :

- collecte des données

- Analyse et interprétation des données

- Planification

- Exécution des interventions

- Évaluation

D'après Lise Riopelle (1984), la démarche de soins est un processus dynamique, c'est à dire un ensemble d'étapes qui se succède selon un ordre et qui forme un tout logique.

2.1.1.5.2 Diagnostic infirmier

Il est défini par FRECON Valentin (2006), comme « l'énoncé d'un jugement clinique sur les réactions aux problèmes de santé actuels ou potentiels, aux processus de vie d'une personne, d'une famille ou d'une collectivité. Il sert de base pour choisir les interventions de soins visant l'atteinte des résultats dont l'infirmière est responsable ».

Pour l'ANAES (2002), Le diagnostic infirmier occupe dans la démarche infirmière une place centrale pertinente et engage les infirmiers et la personne soignée dans un projet (projet de soins, projet de vie).

Pour EDEL (1982), un diagnostic infirmier est l'énoncé d'une modification actuelle ou potentielle de l'état de santé du client, énoncé dérivé de la collecte des données et qui requiert une intervention de l'infirmier.

2.1.2 La Place du dossier infirmier dans le dossier du

malade.

Selon M.C.BEAUGHON (1990), une masse considérable d'informations est brassée quotidiennement par l'équipe de soins. L'élaboration d'un dossier de soins tend à la mise en place et au maintien d'une continuité dans le déroulement des actions infirmières et permet l'organisation et l'administration rationnelle des soins au malade.

Sa place dans le dossier du malade est illustrée par la figure ci-dessous.

ACCUEIL

Observations infirmières

Observations médicales

Prescription

D'actes infirmiers

Dossier

Infirmier

Dossier

Du

Malade

Plan

De

Soins

Prescription

Thérapeutique

Prescription

D'actes

Complémentaires

Dossier

Médical

La place du dossier infirmier dans le dossier du malade

2.1.3 Normes de la tenue de dossiers infirmiers

Pour l'OIIO (2004), ces normes s'appliquent à toute tenue de dossiers infirmiers.

Les dossiers infirmiers doivent :

- préciser la date et l'heure à laquelle les soins ont été prodigués ou à laquelle l'événement s'est produit, ainsi que la date et l'heure de la consignation s'il s'agit d'une entrée tardive ou oubliée ;

- inclure le nom de la personne qui a prodigué les soins ;

- renfermer l'information utile et éviter les expressions insignifiantes telles que « une bonne nuit », « est levée » ou « une journée ordinaire » ;

- fournir les faits observés et éviter les expressions « semble être » et « semble avoir » dans les observations ;

- inclure la signature, ou les initiales, et le titre professionnel de la personne ;

- éviter toute répétition d'information dans le dossier infirmier.

Elle poursuit en ajoutant que l'infirmier doit consigner au dossier des notes qui sont :

- claires, concises et complètes ;

- exactes, véridiques et honnêtes ;

- pertinentes ;

- basées sur ses observations et non sur des conclusions non fondées ;

- opportunes et consignées pendant ou après la prestation des soins ;

- en ordre chronologique ;

- lisibles et impossibles à effacer ;

- pertinentes 

- récupérables ;

- confidentielles ;

- axées sur le client ;

- consignées au moyen des formulaires, des méthodes ou des mécanismes prescrits.

NOVRY, JF (2000) précise que :

- A l'arrivée de la personne soignée, l'infirmier ouvre un dossier qu'elle renseignera tout au long du séjour.

- Après chaque intervention, l'infirmier note, date et signe les résultats des soins infirmiers prodigués. Il note date et signe ses observations sur l'évolution de la personne soignée et toutes informations recueillies pouvant être utiles pour sa prise en charge globale.

- tout au long du séjour de la personne soignée, l'infirmier doit renseigner le dossier de soins infirmier, veiller à l'exactitude et au respect de la confidentialité des informations notées.

2.1.4 Mise en place du dossier infirmier

Pour KONAN (1995), le dossier infirmier est un instrument nécessaire pour dispenser des soins de qualité aux clients. Aussi recommande-t -il pour sa mise en place :

- Le cautionnement du ministère de la santé pour son intégration effective dans la pratique des soins,

- L'enseignement du dossier infirmier au cycle de base et au cycle supérieur de l'INFAS.

- l'organisation d'une formation continue par la S/DSIO sur le dossier infirmier dans l'établissement.

2.1.5 Aspect éthique et juridique

KONAN (1995), soutient que le dossier de soins infirmier n'est rendu obligatoire par aucun texte en Côte D'ivoire, mais que sa constitution est vivement recommandée.

2.1.6 Archivage

Selon KONAN (1995), aucun texte en Côte d'ivoire n'existe sur l'archivage.

Cependant, l'infirmière en est dépositaire. Elle archive les fiches et documents au plus tard à la fin de la prise en charge, et à minima de façon régulière, par exemple tous les ans. Dans tous les cas, elle doit être capable de reconstituer l'intégralité du dossier infirmier qui reste consultable à tout moment puisqu'il constitue un document légal pouvant servir de preuve devant les tribunaux.

2.2 Cadre conceptuel

L'inexistence de dossiers infirmiers demeure une triste réalité dans la quasi-totalité des hôpitaux des pays en développement notamment ceux d'Afrique.

Cet état de fait pose de réels problèmes dans la prise en charge globale du patient en tant qu'être biopsychosocioculturel à cause de l'administration des soins non personnifiés, non individualisés et non planifiés.

Il est donc impérieux d'instituer le dossier infirmier dans la pratique infirmière en vue de dispenser des soins plus performants et mieux organisés.

Cette instauration du dossier infirmier nécessite prioritairement la compréhension et la connaissance des éléments constitutifs, la disponibilité du personnel infirmier et de l'administration.

Au regard de l'important rôle que l'infirmier jouerait dans la prise en charge correcte des clients à travers le dossier infirmier, le modèle conceptuel de Virginia HENDERSON nous a inspiré. En effet, celle-ci définit l'homme comme un être bio psychosocial ayant 14 besoins fondamentaux. Elle poursuit en disant que lorsqu'un besoin demeure insatisfait, il s'ensuit que la personne n'est pas complète, entière, et indépendante.

Dans le cadre de la mise en place du dossier infirmier, l'indépendance ou l'autonomie de l'infirmière ne peut s'obtenir sans la satisfaction des besoins tels : apprendre ; communiquer avec ses semblables et s'occuper en vue de se sentir utile.

Ø Besoin d'apprendre.

Selon Virginia HENDERSON, apprendre est une nécessité pour l'être humain d'acquérir des connaissances, des attitudes et des habiletés pour la modification de ses comportements dans le but du maintien ou du recouvrement de la santé. Le manque de dossiers infirmiers est nuisible à la prise en charge du patient, à l'harmonisation et à la coordination des soins. L'absence de dossier infirmier est un handicap pour des études ou des recherches sur la qualité des soins infirmiers.

Il serait bon d'inciter le personnel infirmier à rédiger le dossier infirmier pour faciliter les soins et la recherche.

Ø Besoins de communiquer avec ses semblables.

Pour Virginia HENDERSON, le besoin de communiquer est une nécessité qu'à l'être humain d'échanger avec ses semblables. Il met en branle un processus dynamique verbal et non verbal permettant à des personnes de se rendre accessibles l'une à l'autre, de parvenir à la mise en commun de sentiments, d'opinions, d'expériences et d'informations.

Le dossier infirmier constitue un document de discussion et de recherche de solution pour le bien être du client par l'équipe de travail.

Ø Besoins de s'occuper en vue de se sentir utile.

Pour Virginia HENDERSON, c'est une nécessité pour tout individu d'accomplir les activités qui lui permettent de satisfaire ses besoins ou d'être utile aux autres. En tenant un dossier infirmier, l'infirmier développe sa capacité intellectuelle et psychologique, il s'affirme et donne plus de sens à sa profession en plus il rend service au client par des soins coordonnés personnifiés, planifiés et individualisés.

CHAPITRE III

METHODOLOGIE

3.1 Type d'étude

Notre étude est de type exploratoire et descriptif. Elle vise à identifier les facteurs susceptibles d'entraver la mise en place du dossier infirmier dans les services de santé, spécialement à la pédiatrie du CHU de Treichville.

3.2 Population d'étude : échantillonnage- échantillon

Notre population d'étude est constituée du personnel infirmier et du personnel médical du service de pédiatrie du CHU de Treichville.

3.2.1 Échantillonnage

Pour la sélection du personnel de soins infirmiers, nous avons procédé à un échantillonnage accidentel qui consiste à prendre tous les sujets facilement accessibles et présents à un endroit déterminé et à un moment précis. Ainsi, nous avons inclus tout le personnel infirmier présent dans le service lors de notre enquête. Ce qui nous donne un effectif de 25 personnels infirmiers.

Pour le personnel médical, nous avons procédé à un échantillonnage aléatoire simple qui a consisté à retenir au moins 50% de médecins. Cela nous a permis d'avoir 30 sujets.

3.2.2 Échantillon

Notre échantillon comprend au total 55 sujets présents au cours de l'enquête dont :

- 25 infirmiers et sage femmes.

- 30 médecins.

§ Critères d'inclusion

Être personnel infirmier de santé (IDE spécialiste, SF spécialiste, IDE, SF) et personnel médical titulaire (professeur, assistant, assistant hospitalier, interne, CES) exerçant dans le service.

§ Critères d'exclusion

Ont été exclus de notre étude le personnel technique de santé et le personnel médical absent du service pendant la période de l'enquête (congé, permission, autorisation, etc.) et le personnel médical non titulaire d'un doctorat en médecine. Et les aides soignants.

3.3 Milieu d'étude

3.3.1 Cadre d'étude

Le site choisi pour la réalisation de notre mémoire est le Centre Hospitalier Universitaire de Treichville, situé dans la commune du même nom. Treichville constitue un des quartiers de la capitale économique (Abidjan) de la Côte d'Ivoire, un pays de l'Afrique Occidental.

3.3.1.1 Historique du CHU de Treichville

L'hôpital de Treichville devenu CHU de Treichville, a ouvert ses portes en 1938. Il était alors l'hôpital annexe de l'hôpital central du plateau qui fût le premier hôpital de la COTE D'IVOIRE. Il est devenu CHU le 22 décembre 1976 par le décret N°76/878

3.3.1.2 Situation géographique

Le CHU de Treichville est situé au Sud-Ouest de la commune de Treichville. Il s'étend sur une superficie de 40 hectares. Il a en son sein l'institut de cardiologie d'Abidjan (ICA), l'institut national des agents de santé (INFAS), l'unité de soins ambulatoires (USAC), le projet RETROCI, l'église catholique et une mosquée.

Il est limité :

- Au sud par la cité du port ;

- Au Nord par le boulevard de Marseille

- A l'Est par le bureau de la SODECI

- A l'Ouest par l'Institut d'Hygiène Publique

3.3.1.3 Les structures du CHU de Treichville

C'est un établissement de type pavillonnaire comprenant plusieurs bâtiments indépendants ou reliés entre eux. Il est composé de plusieurs services spécialisés qui sont :

§ Spécialités médicales ;

§ Spécialités chirurgicales (soins et interventions)

§ Spécialités médico-techniques :

- Laboratoire

- Radiodiagnostic et imagerie médicale

- Pharmacie

3.3.1.4 L'organisation administrative

L'actuel Directeur du CHU de Treichville est le professeur EZANNI. IL a été nommé par décret et a rang de Directeur d'administration centrale. Il est aidé dans ses tâches par :

3.3.4.1 La direction médicale et scientifique

Les services rattachés sont :

- La sous direction des soins infirmiers et obstétricales ;

- Le service de l'information médicale.

3.3.4.2 La commission médicale d'établissement

Composé de :

- La sous direction des ressources humaines ;

- La sous direction du budget et des finances ;

- La sous direction de la maintenance et de la gestion du patrimoine.

NB : Le service autonome chargé du contrôle et de l'évaluation et le service de la communication et des relations publiques sont rattachés à la direction générale. (Voir annexe 4)

3.3.1.5 Organes du CHU

Le CHU de Treichville dispose de quatre organes :

- Le conseil de gestion

- La direction

- Les commissions

- Les services

3.3.1.6 La mission

Le CHU de Treichville est chargé de :

- assurer des soins d'urgence, des examens de diagnostics, des consultations, des traitements et de l'hospitalisation des malades

- participer aux actions de médecine préventive

- participer à l'enseignement universitaire médical

- participer à la formation du Personnel technique de santé. 

- Faire la recherche

3.3.1.7 Les ressources humaines

A la date du 31 décembre 2005, l'effectif du CHU de Treichville est de 811 Agents toutes catégories socioprofessionnelles confondues et réparties Comme suit :

- Personnels techniques de santé : 445

- Personnels Médicaux : 210

- Personnels administratifs : 95

- Personnels journaliers : 61

3.3.1.8 Les ressources matérielles

Le CHU est équipé en matériel :

- Logistique,

- Technique,

- D'entretien

- De bureau.

3.3.1.9 Les ressources financières

Au titre du régime financier et comptable, le CHU dispose d'un budget annuel donc les sources de financement sont :

- Les subventions de l'état

- Le recouvrement des frais des prestations

- Les dons et legs d'organismes privés ou publics, nationaux ou internationaux.

Le CHU de Treichville a une autonomie budgétaire avec une gestion placée sous la tutelle des ministres de la santé et de l'hygiène publique, de l'économie et des finances. Les principaux acteurs de la gestion budgétaire sont :

- Le Directeur Général,

- L'Agent comptable,

- Le Contrôleur budgétaire.

3.3.2 Champ d'étude

Notre champ d'étude est le service d'hospitalisation de pédiatrie du CHU de Treichville.

3.3.2.1 Historique

Le service de pédiatrie du CHU de Treichville à été crée en 1938. Il est composé d'un bâtiment à deux niveaux et d'un bâtiment annexe.

Le professeur ANDOH Joseph en est le chef de service.

La pédiatrie a pour but de promouvoir et de prendre en charge la santé des enfants de 0 à 15 ans.

3.3.2.2 Situation géographique

Le service de pédiatrie du CHU de Treichville est situé entre le service de pneumo-phtisiologie et le service de radiologie d'une part, la morgue et le service de gynécologie d'autre part.

3.3.2.3 Organisation du service

3.3.2.3.1 Organisation structurelle

Le service de pédiatrie est constitué d'un bâtiment à deux niveaux.

Il a une capacité d'accueil de 118 lits et de 36 berceaux.

3.3.2.3.2- Organisation administrative

Le service est composé :

- D'un chef de service ;

- D'un chef de service adjoint ;

- Un surveillant général

- Six coordinateurs

- Deux secrétaires médicales

- D'un archiviste

3.3.2.3.3- Les unités spécialisées

- l'unité des consultations externes ;

- l'unité des urgences ;

- l'unité de pédiatrie générale et d'oncologie pédiatrique au rez-de-chaussée.

- L'unité de pédiatrie générale à l'étage ;

- l'unité du bloc néonatale ;

- l'unité des archives ;

- une salle de jeux et d'éveil ;

- Un Centre de Thérapie par Réhydratation Orale (CTRO)

3.3.2.3.4 Organisation du personnel et fonctionnement du service

Le service de pédiatrie fonctionne 24h sur 24 avec des permanences et des gardes assurées selon des répartitions par l'ensemble du personnel. Il est composé de :

- Professeurs (02)

- Maître assistant (02)

- Assistants chef de clinique (04)

- Assistants hospitaliers (03)

- Médecins internes (02)

- Médecin CES (31)

- SUS (01)

- Coordinateurs (06)

- Infirmiers (18)

- Sages femmes (08)

- Aide soignante fonctionnaire (04)

- Aides soignantes non fonctionnaires (04)

- Filles de salles (04)

- Garçons de salles (01)

- Assistante sociale (01)

- Secrétaires médicales (2)

- Educateurs préscolaires (02)

- Archivistes (01)

3.4. Instruments de recueil des données

Pour recueillir les données de l'étude, nous avons élaboré deux types d'instruments (voir annexe 6) :

- un questionnaire adressé au personnel infirmier.

- Un questionnaire adressé au personnel médical.

Les questionnaires comportent à la fois des questions ouvertes et fermées. Celui adressé au personnel infirmier est composé de vingt questions relatives :

- aux caractéristiques socioprofessionnelles ;

- aux niveaux de connaissance sur le dossier infirmier ;

- aux conditions de travail ;

- aux suggestions en vue de la mise en place du dossier infirmier.

- Quant à celui adressé au personnel médical, il comprend sept questions et a pour but de connaître leurs opinions sur la fonction infirmière et le dossier infirmier et aussi leur proposition pour la mise en place du dossier infirmier

3.5 Validation des instruments de collecte des données

Nos instruments ont été pré testés au service de médecin du CHU de Treichville (voir annexe 8) auprès de dix (10) infirmiers et de cinq (5) médecins. A l'issue de ce pré-test, nos instruments ont été validés par nos encadreurs de mémoire.

3.6- Déroulement de l'enquête

Les questionnaires

Afin d'éviter des biais éventuels pouvant provenir des enquêtés, nous sommes demeurés dans le service après introduction des questionnaires, de sorte à récupérer aussitôt les fiches remplies.

3.7 Considérations éthiques

Pour mener à bien cette étude, nous avons obtenu une autorisation du Ministère de la Santé et de l'Hygiène Publique n°365/MSHP / DGS / DEPS / S/DSIO datée du 11 septembre 2006 (voir annexe 2) et de la sous direction des soins infirmiers et obstétricaux (annexe3).

Nous avons aussi adressé une demande :

- Au chef de service de la pédiatrie (annexe 9);

- Au chef de service de la médecine (annexe 8).

Et une lettre introductive de questionnaire au personnel de santé de la pédiatrie (annexe 5).

Nous leur avons signifié le thème de notre étude et les avons rassurés quant à l'anonymat et à la confidentialité des réponses.

3.8 Durée de l'enquête

Notre enquête a débuté le 03/01/2007. Elle a été interrompue le 09/01/2007 à cause d'une grève du personnel de santé. Elle a repris le 29/01/2007 et s'est achevée le 05/02/2007 soit une durée de quinze (15) jours.

3.9 Limites de l'étude

Des difficultés majeures ont émaillé cette étude :

- Les difficultés pour soumettre nos questionnaires aux enquêtés dans l'ensemble.

- L'interruption des enquêtes par la grève des mouvements et syndicats des agents de santé.

- L'insuffisance d'écrit sur notre thème.

- Les multiples contraintes de temps dans la réalisation de ce travail

Au regard des biais, les résultats ne peuvent pas être extrapolés sur d'autre service. Ils sont valables seulement dans le contexte de l'étude.

CHAPITRE IV

PRESENTATION DES RESULTATS

4.1 Analyse et Interprétation des résultats

4.1.1 Résultats issu du questionnaire adresse aux

personnels infirmiers

A- Les caractéristiques socio professionnelles

TABLEAU I : Répartition du personnel infirmier selon l'âge

N = 25

AGE

EFFECTIF

%

21 - 27 ans

02

8

28 - 34 ans

09

36

35 - 41 ans

07

28

42 - 48 ans

03

12

49 - 55 ans

04

16

TOTAL

25

100

Il ressort de ce tableau que :

- 72 % des sujets ont au plus 41 ans. cette population représente les adultes jeunes caractérisés par leur motivation et un dynamisme parce qu'étant approximativement à la moitié de leur carrière.

- 28 % ont au moins 42 ans et constitue la population adulte. cette population a l'avantage de l'expérience professionnelle.

Ces deux caractéristiques pourraient favoriser une symbiose, des échanges fructueux et un environnement propice à la mise en place du dossier infirmier s'ils avaient une formation et un encadrement adéquats.

TABLEAU II : Répartition du personnel infirmier selon la qualification professionnelle

N = 25

Qualification

Professionnelle

EFFECTIF

%

Infirmier

Diplômé d'État

16

64

Sage femme

Diplômée d'État

08

32

Infirmier spécialiste

00

00

Sage femme

Spécialiste

01

04

TOTAL

25

100


A la lumière de ce tableau, il s'avère que :

- 64 % des sujets sont infirmiers diplôme d'état ;

- 32 % des Sages-femmes diplômée d'état ;

- 1 seule sage-femme est spécialiste (4%)

Or l'enseignement des soins infirmiers est plus approfondi à l'école de spécialité qu'a l'école de formation initiale de l'INFAS. L'insuffisance de l'effectif des spécialistes peut constituer un handicap à la mise en place du dossier infirmier.

TABLEAU III : Répartition du personnel infirmier selon

l'ancienneté dans la profession

N = 25

Ancienneté

Professionnelle

EFFECTIF

%

Moins d'un an

02

08

1 - 5 ans

02

08

6 - 10 ans

06

24

11 - 15 ans

07

28

16 - 20 ans

05

20

21- 30 ans

03

12

TOTAL

25

100

Le tableau révèle que :

- 60% des sujets ont une ancienneté comprise entre 11 et 30 ans dans la profession.

C'est un personnel pétrit d'expérience ; ce qui devrait normalement être un avantage pour la mise en oeuvre du dossier infirmier si ce personnel avait une formation et un encadrement adéquat.

B- Niveau de connaissance du personnel infirmier

Tableau IV : Répartition des réponses du personnel

infirmier relatives à l'information reçu sur le

dossier infirmier

N= 25

sujets

Effectif

%

Sujets ayant entendu parler du dossier infirmier

16

64

Sujets n'ayant pas entendu parler du dossier infirmier

09

36

TOTAL

25

100

Le tableau montre que :

- Plus de la moitié des sujets (64%) ont entendu parler du dossier infirmier.

Le manque d'encadrement, de motivation ou de renforcement de capacité pourrait être à la base de l'inexistence du dossier infirmier.

TABLEAU V : Répartition des réponses du personnel

infirmier relatives à la définition du dossier

infirmier

N = 25

Réponses du personnel

infirmier

Effectif

%

Document regroupant l'ensemble des conduites à tenir de l'Infirmier

06

24

Document permettant à l'Infirmier de se justifier, de gérer son temps

01

04

Document écrit dans lequel l'infirmier recense toutes les informations nécessaires à une meilleure prise en charge du patient

02

08

Document permettant de recueillir les données sur le client

03

12

Document permettant de faire le plan de soins du malade

02

08

Aucune idée

11

44

TOTAL

25

100

Ce tableau montre que :

La quasi-totalité des réponses données par les sujets sont fausses car le dossier infirmier est : « Un document unique et individualisé regroupant l'ensemble des informations concernant la personne soignée. Il prend en compte l'aspect préventif, curatif, éducatif et relationnel du soin. Il comporte le projet de soins et des informations spécifiques à la pratique infirmière. »

La méconnaissance de ce dossier peut être un handicap à sa mise en oeuvre.

TABLEAU VI : Répartition des réponses relatives à l'utilité

du dossier infirmier

N = 25

Utilité du dossier infirmier

Effectif

%

Favoriser le recensement des soins infirmiers du service

08

32

Favoriser l'amélioration de la qualité des soins infirmiers

02

08

Favoriser l'appréciation de la qualité du service

03

12

Favoriser la maîtrise du plan de soins infirmiers

08

32

Favoriser la maîtrise du diagnostic infirmier

04

16

TOTAL

25

100

A la lumière de ce tableau, nous constatons que :

- 92 % des réponses des sujets révèlent une ignorance de l'utilité du dossier infirmier qui est : améliorer la qualité des soins.

Seuls 8% connaissent cette utilité.

Cette méconnaissance de l'utilité du dossier infirmier ne milite pas en faveur de sa mise en place car si le personnel ne connaît pas l'utilité du dossier, il ne fera rien pour son implantation.

TABLEAU VII : Répartition des réponses du personnel infirmier relatives à une formation reçue sur le dossier infirmier pendant l'exercice de la profession infirmière

N = 25

Formation reçue sur le dossier infirmier

Effectif

%

OUI

-

-

NON

25

100

TOTAL

25

100

Ce tableau montre que :

- 100 % des sujets ont répondu n'avoir jamais reçu de formation depuis qu'ils exercent.

Le manque de formation pourrait être un obstacle à la mise en place du dossier infirmier.

TABLEAU VIII : Répartition des réponses relatives à la

nécessité de réaliser un dossier infirmier

en plus du dossier médical existant déjà

dans le service

N = 25

Nécessité de réaliser un dossier infirmier

Effectif

%

Oui

18

72

Non

07

28

Total

25

100

2/3 des réponses émises révèlent que la majorité des sujets (72 %) est favorables à la réalisation d'un dossier infirmier en plus du dossier médical existant déjà dans le service.

Ce pendant, l'absence de formation constitue une entrave à leur désir de mettre en place le dossier infirmier.

TABLEAU IX : Répartition des raisons évoquées quant à la

nécessité de réaliser un dossier infirmier en

plus du dossier médical

N = 25

Raisons de la nécessité de réaliser un dossier infirmier

Fréquence

%

Bonne communication entre le personnel infirmier

08

32

- Matérialiser l'acte posé par le personnel infirmier

12

48

- révéler les besoins du malade

10

40

- Mieux mener les activités du personnel infirmier

18

72

- 70 % des réponses émises révèlent que le dossier infirmier permettra de mieux mener les activités.

- 48 %, matérialiser les actes posés.

- 40 % révéler les besoins du malade.

- 32 % faciliter une bonne communication

Le personnel infirmier a donc le souci d'améliorer les soins infirmiers par l'affirmation de leur rôle propre.

Mais le manque de formation et de volonté du personnel infirmier pourraient constituer des blocages à la mise en place du dossier infirmier.

TABLEAU X : Répartition des réponses quant à

l'enseignement du dossier infirmier à l'école de

formation professionnelle

N = 25

Enseignement du dossier infirmier a l'école

Effectif

%

Oui

14

56

Non

11

44

Total

25

100

Il ressort de ce tableau que,

- 56 % des sujets ont répondu OUI.

Le dossier infirmier est enseigné à l'école mais comme l'a souligné le tableau n°II, le cours n'a pas été probablement approfondi à la formation initiale.

Le manque d'approfondissement de l'enseignement sur le dossier infirmier à la formation de base pourrait militer en faveur de l'inexistence du dossier infirmier.

TABLEAU XI : Répartition des réponses relatives aux sujets ayant vu ou non un dossier infirmier.

N = 25

Réponse des sujets

Effectif

%

OUI

03

12

NON

22

88

TOTAL

25

100

Ce tableau montre que :

- la majorité des sujets (88 %) n'ont jamais vu un dossier infirmier.

Le fait de ne jamais avoir vu un dossier infirmier pourrait constituer un obstacle à son implantation. Il est donc nécessaire de former le personnel infirmier sur ce document.

TABLEAU XII : Répartition des réponses du personnel infirmier relatives au désir de mettre en place un dossier infirmier

N = 25

Désir de mettre en place un dossier infirmier

Effectif

%

Oui

09

36

Non

16

64

Total

25

100

Ce tableau montre que :

- 2/3 des sujets (64 %) ne manifestent pas le désir de mettre en place le dossier infirmier.

Le tableau N°XI montre que la plupart des sujets n'ont jamais vue un dossier infirmier. Ils ne peuvent donc pas être motivés pour sa mise en place. Il est donc nécessaire de former le personnel infirmier sur ce document.

TABLEAU XIII : Répartition des réponses relatives aux

raisons du refus de mettre en place un

dossier infirmier.

N = 25

Raisons du refus

Fréquence

%

Insuffisance de personnel infirmier

15

60

Augmentation de notre charge de travail.

05

20

Insuffisance de matériel pour faire le travail.

16

64

Le bas salaire ne nous motive pas à fournir encore des efforts pour tenir un dossier.

03

12

Ce tableau montre que :

- 64 % des réponses émises révèlent l'insuffisance de matériel pour faire le travail.

- 60 % l'insuffisance de personnel infirmier.

- 20 % l'augmentation de la charge de travail.

- 12 % évoquent le bas salaire

Ces différentes conditions de travail ne favorisent pas de la mise en place du dossier infirmier. Il serait donc nécessaire que la direction du CHU revoie la disponibilité, l'accessibilité, et l'utilisation des ressources pour une bonne organisation du service et permettre ainsi la mise en place du dossier infirmier.

C- Conditions de travail du personnel infirmier

TABLEAU XIV : Répartition des réponses relatives au

nombre de clients en charge pendant une

journée de travail

N = 25

Réponses du personnel infirmier

Effectif

%

1 à 5 clients

-

-

6 à 9 clients

05

20

10 à 14 clients

08

32

15 clients et plus

12

48

TOTAL

25

100

A la lumière de ce tableau, il ressort que :

- 80 % des sujets ont au moins 10 clients par journée de travail.

Or selon une étude réalisée par Tina ZUBLIN en 1972 en Suisse rapportée par Fall. M (2004), la prise en charge d'un client semi dépendant nécessite en moyenne 90 minutes. Si chaque sujet reçoit 10 clients par jour, la charge de travail devient excessive et constitue ainsi un obstacle à l'implantation du dossier infirmier.

TABLEAU XV : Répartition des réponses relatives au nombre

de personnel infirmier exerçant pendant une

journée de travail

N = 25

Nombre de personnel

Effectif

%

1 personnel

17

68

2 personnels

-

-

1 à 2 personnels

08

32

Plus de 2 personnels

-

-

TOTAL

25

100

A cette question,

- 2/3 des réponses émises (68%) révèle qu'il y a une personne par journée de travail.

- 1/3 des réponses (32 %) affirment que 1 à 2 personnels sont retenus pour une journée de travail.

Nous déduisons qu'il y a une irrégularité dans la programmation du personnel du service (1 à 2 personnels par journée de travail).

Si un personnel infirmier doit prendre en charge 10 clients par journée comme le souligne le tableau XIV, la charge de travail devient immense. Cela pourrait entraver énormément la mise en place du dossier infirmier.

TABLEAU XVI: Répartition des réponses du personnel

infirmier relatives au nombre d'heure de travail par jour

N = 25

Réponses du personnel infirmier

Effectif

%

6h

-

-

10h30

18

72

24h

07

28

TOTAL

25

100

A la lumière de ce tableau,

- 72 % des sujets travaillent plus de 10h par jour (7h30-18h).

- 28 % font 24h

Le temps de travail normal pendant une journée est de 8 heures. En travaillant plus de 10 heures par jour, Le travail devient fatiguant.

La longueur du temps de travail est donc un facteur d'épuisement professionnel. Elle peut être un obstacle à l'observance de la démarche de soins donc à la mise en place du dossier infirmier.

TABLEAU XVII : Répartition des réponses du personnel

infirmier relatives au nombre de jour de travail dans la semaine

N = 25

Réponses du personnel infirmier

Effectif

%

1 jour

-

-

2 jours

05

20

3 jours

02

08

4 jours

10

40

5 jours

08

32

TOTAL

25

100

- 40 % des sujets travaillent 4 jours dans la semaine.

- 32 % travaillent 5 jours dans la semaine

Si ces sujets travaillent de 7h30 à 18h au moins comme le souligne le tableau XV pendant 4 ou 5 fois dans la semaine, cela pourrait entraîner la fatigue.

La fatigue qu'accuse le personnel sous le poids de la charge de travail hebdomadaire pourrait constituer un obstacle à la mise en place du dossier infirmier.

TABLEAU XVIII : Répartition des Réponses relatives à

l'application de la démarche de soins dans

la pratique infirmière

N = 25

Application de la démarche de soins

Effectif

%

OUI

-

-

NON

25

100

TOTAL

25

100

Ce tableau révèle que :

- 100 % des sujets n'utilisent pas de démarche de soins qui est un élément indispensable à la constitution du dossier infirmier.

La non utilisation de la démarche de soins constitue un obstacle à la mise en place du dossier infirmier.

TABLEAU XIX : Répartition des réponses relatives aux

raisons de la non utilisation de la démarche de soins dans la pratique infirmière

N = 25

Raisons de la non utilisation du dossier infirmier

Fréquence

%

La S/DSIO n'a pas institué de démarche de soins dans l'établissement

22

88

La démarche de soins fait trop réfléchir

05

20

La démarche de soins n'a jamais été un sujet de renforcement de capacité du personnel

10

40

Je ne sais pas

05

20

Ce tableau montre que :

- la majorité des réponses émises (88 %) accuse la S/DSIO de n'avoir pas institué la démarche de soins.

- 40 % le manque de renforcement de capacité du personnel sur la démarche de soins.

- 20 % le fait que la démarche de soins fait trop réfléchir.

- 20 % n'ont pas donné de point de vue

Toutes ses difficultés évoquées constituent des obstacles à la mise en place du dossier infirmier.

TABLEAU XX : Répartition des réponses du personnel

infirmier relatives à la qualité des relations

entre le personnel infirmier et les

médecins

N = 25

Réponses du personnel infirmier

Effectif

%

Excellente

07

28

Bonne

18

72

Mauvaise

00

00

Très mauvaise

00

00

TOTAL

25

100

- 100 % des sujets évoquent de bonnes relations avec leurs supérieurs hiérarchiques.

Les bonnes relations pourraient favoriser la mise en place du dossier infirmier si le personnel infirmier disposait des connaissances et des compétences nécessaires sur ce document.

TABLEAU XXI : Répartition des Réponses relatives à la

disponibilité du matériel de travail

N = 25

Disponibilité du matériel

Effectif

%

OUI

-

-

NON

25

100

TOTAL

25

100

- 100 % des sujets ont souligné l'insuffisance du matériel de travail.

L'insuffisance de matériel est un obstacle à la mise en place du dossier infirmier.

TABLEAU XXII : Répartition des réponses relatives aux

raisons évoquées pour la non disponibilité

de matériel

N = 25

Raisons évoquées

Fréquence

%

Le matériel de travail n'est pas une priorité pour les responsables du CHU

16

64

- Le budget du CHU est insuffisant selon l'administration

06

24

Défaillance dans le fonctionnement du CHU

04

16

les causes sont inconnues

11

44

- 64 % des raisons évoquées révèlent que le matériel de travail n'est pas une priorité pour les responsables du CHU.

- 24 % indiquent que le budget du CHU est insuffisant selon l'administration.

- 16 % montrent qu'il y a une défaillance dans le fonctionnement du CHU.

- 44 % ne connaissent pas les causes.

Ce manque de ressources matérielles, financières et humaines ne milite pas en faveur d'un environnement de travail favorable pour la mise en place du dossier infirmier.

TABLEAU XXIII: Répartition des réponses relatives aux

raisons qui concourent à la consultation du

dossier médical

N = 25

Réponses du personnel infirmier

Effectif

%

Connaître la pathologie du client et le traitement prescrit

07

28

Exécuter efficacement le traitement prescrit

14

56

Être à jour sur l'évolution clinique du client

02

8

Identifier les besoins du malade à partir du diagnostic et de l'examen clinique

01

4

Pour la connaissance personnelle et aussi déceler les erreurs de calcul de doses des médicaments

01

4

TOTAL

25

100

- 100 % des arguments avancés par les enquêtés indiquent que les tâches exercées par le personnel infirmier font partie du rôle délégué.

Si la mise en oeuvre du dossier infirmier requière l'accomplissement du rôle propre qui consiste à suppléer le malade dans la satisfaction de ses besoins non satisfaits, alors les pratiques du personnel observées ne militent pas en faveur de la mise en place du dossier infirmier.

TABLEAU N° XXIV : Répartition des réponses relatives aux

raisons de la non transcription de

renseignement dans le dossier médical

N = 25

Réponses du personnel infirmier

Effectif

%

Par respect de la hiérarchie

01

04

Dossier réservé aux médecins seulement

13

52

Par éthique

09

36

Le contenu du dossier médical engage les médecins

02

08

TOTAL

25

100

Ce tableau révèle que :

- 100% des sujets reconnaissent que transcrire des informations dans le dossier médical est strictement réservé au médecin.

Le sachant, cette situation devrait contribuer à la mise en place du dossier infirmier. Mais le manque d'information sur le dossier infirmier, l'absence de la prise de conscience de leur autonomie et l'absence d'initiative de la S/DESIO ne militent pas en faveur de l'implantation du dossier infirmier.

TABLEAU XXV : Suggestions du personnel infirmier pour la

mise en place du dossier infirmier

N = 25

Suggestions

fréquence

%

Former et motiver le personnel infirmier

19

76

Revoir le nombre de personnel à la hausse

15

60

Mettre le matériel nécessaire à notre disposition pour travailler.

12

48

sensibiliser le personnel infirmier à l'utilisation effectivement de ce dossier.

10

40

Améliorer les conditions de travail

8

32

Le personnel infirmier a formulé différentes suggestions allant tous dans le sens de la mise en place du dossier infirmier. Toutefois l'accent a été mis sur :

- la formation et la motivation du personnel infirmier.

- la révision du nombre de personnel à la hausse et la mise à la disposition du personnel le matériel nécessaire pour travailler.

L'observance de la mise en oeuvre des suggestions émises par le personnel infirmier pourrait favoriser l'implantation du dossier infirmier.

4.1.2 Résultats du questionnaire adressé au personnel

Médical

TABLEAU XXVI : Répartition des réponses relatives à la

reconnaissance des soins infirmiers

comme discipline scientifique par les

médecins

N = 30

Reconnaissance des soins infirmiers comme discipline scientifique

Effectif

%

Oui

28

93

Non

02

07

Total

30

100

A cette question, il ressort que :

- 93 % des médecins reconnaissent les soins infirmiers comme discipline scientifique.

La reconnaissance des soins infirmiers comme discipline scientifique par les médecins démontre l'importance qu'ils accordent à cette discipline.

Cette attitude positive des médecins vis à vis de la discipline infirmière pourrait favoriser la mise en place du dossier infirmier.

TABLEAU XXVII : Répartition des réponses de la question

relative à la professionnalisation des

soins infirmiers

N = 30

Professionnalisation des soins infirmiers

Effectif

%

Oui

30

100

Non

-

-

Total

30

100

- 100 % des médecins affirment qu'il est nécessaire que les soins infirmiers se professionnalisent.

Cette bonne disposition des médecins pourrait favoriser la mise en place du dossier infirmier qui est un outil de la professionnalisation de la pratique infirmière.

TABLEAU XXIII : Répartition des réponses des médecins

relatives à la définition de l'infirmier

N = 30

Réponse des médecins

Fréquence

%

Professionnel de la santé chargé d'administrer les soins proposés par un médecin

15

50

Agent de santé diplômé capable de poser des actes de santé prescrit par le médecin

01

03

Agent de santé ayant sa place dans la chaîne de prise en charge du malade

02

07

Collaborateur du médecin, dispensateur de soins, garant de la prise en charge du patient

04

13

Agent de santé auxiliaire du médecin qui lui vient en complément en exécutant les soins prescrits

06

20

Agent de santé qui est aux petits soins du malade et qui administre les médicaments prescrits par le médecin

02

07

Ce tableau nous révèle que :

- 100 % des enquêtés n'ont pas pu donner une définition complète de l'infirmier.

En effet, ces définitions mettent en exergue la fonction d'exécution des prescriptions médicales. Les autres fonctions en occurrence la fonction diagnostique, administrative, de recherche, d'enseignement et d'éducation, de réadaptation semblent être méconnues par les médecins.

Cette méconnaissance n'est pas de nature à obtenir le concours de ces enquêtés à la mise en place d'un dossier infirmier.

TABLEAU N° XXIX : Répartition des réponses des médecins

relatives au rôle de l'infirmier en

hospitalisation

N = 30

Réponses des médecins

Fréquence

%

Administrer les traitements prescrits par le médecin

16

53

Recueillir les plaintes des malades

02

07

Surveiller les clients pour recenser les effets secondaires des médicaments

14

47

Donner des conseils aux malades

03

10

Assister le médecin dans l'exécution de ses tâches

09

30

prendre les constantes pour faciliter la consultation du médecin

03

10

A la lumière des réponses, nous constatons que :

- 100 % des réponses des sujets mettent l'accent sur les soins médicaux délégués au détriment de la suppléance du malade dans la satisfaction des besoins fondamentaux.

Cette pratique ne milite pas en faveur de la mise en place du dossier infirmier.

TABLEAU N° XXX: Répartition des réponses des médecins

relatives à la définition donnée au dossier

infirmier

N = 30

Réponse des médecins

Fréquence

%

Dossier en rapport avec la profession infirmière

03

10

Dossier confectionné par l'infirmier et comportant la feuille de température, les soins apportés au malades, la surveillance clinique et le traitement prescrit par le médecin

17

57

Pas d'information sur le sujet

06

20

Dossier qui consigne les détails de la pratique

11

37

Dossier qui comprend l'identité du patient, le lieu d'hospitalisation, le diagnostic infirmier, le plan de soins, les traitements et les éléments de la surveillance

02

07

Registre de notation des soins administrés aux malades

25

83

Il ressort de ce tableau que :

- la majorité des réponses est fausse .

La méconnaissance de la définition du dossier infirmier constitue un obstacle à sa mise en place.

TABLEAU XXXI : Répartition des réponses de la question

relative à la mise en place du dossier infirmier

N = 30

Mise en place du dossier infirmier

Effectif

%

Favorable

14

47

Non favorable

16

53

Total

30

100

A cette question,

- 47 % des médecins ont répondu qu'ils sont favorables à la mise en place du dossier infirmier

- 53 % ont exprimé leur désaccord par rapport à la mise en place du dossier infirmier.

La méconnaissance du dossier infirmier évoqué au tableau XXX fait que les médecins sont septiques à sa mise en place.

TABLEAU XXXII : Répartition des réponses relatives aux

désaccords des médecins quand à la mise en

place du dossier infirmier

N = 30

Raisons du désaccord des médecins

Fréquence

%

- Le dossier infirmier n'est pas nécessaire dans le service

13

43

Il y a déjà un dossier médical

9

30

Les infirmiers passeront trop de temps dans ce dossier

11

37

Ils n'ont pas le droit de rédiger encore un dossier

06

20

- 43 % des raisons évoquées révèlent que le dossier infirmier n'est pas nécessaire dans le service.

- 37 % montrent que les infirmiers passeront trop de temps dans ce dossier

- 20 % indiquent que les infirmiers n'ont pas le droit de rédiger un dossier.

Les raisons évoquées dénotent d'une méconnaissance du dossier infirmier de la part des médecins.

Cette méconnaissance pourrait constituer un obstacle à la mise en place du dossier infirmier.

TABLEAU XXXIII : Répartition des réponses des médecins

relatives aux suggestions pour la mise en

place du dossier infirmier

N = 30

Réponses

Fréquence

%

Trouver un langage infirmier adapté au dossier infirmier 

10

33

sensibiliser le personnel infirmier et les autres personnels médicaux 

7

23

faire une étude minutieuse de la faisabilité 

8

27

réfléchir sur le contenu du dossier et de son archivage

3

10

Le tableau révèle que :

- 33 % des réponses des médecins suggèrent de trouver un langage infirmier adapté au dossier infirmier

- 23 % suggèrent la sensibilisation du personnel infirmier et médical à la mise en place du dossier infirmier

- 27 % suggèrent de faire une étude minutieuse avant la mise en place du dossier

- 10 % suggèrent de réfléchir sur le contenu et l'archivage du dossier.

Ces suggestions pourraient favoriser la mise en place du dossier infirmier.

4.2 Synthèse générale

De l'analyse et de l'interprétation des résultats de notre étude, il ressort la synthèse suivante :

4.2.1 A propos du personnel infirmier

4.2.1.1 Caractéristiques socioprofessionnelles

Le personnel infirmier présente deux caractéristiques : les adultes et les adultes jeunes. Ces deux caractéristiques pourraient favoriser la mise en place du dossier infirmier s'ils avaient une formation et un encadrement adéquat.

En outre une seule personne est spécialiste. L'enseignement des soins infirmiers étant plus approfondi à l'école de spécialité, l'insuffisance des infirmiers spécialistes constitue un problème pour la maîtrise et la mise en place du dossier infirmier.

L'absence du dossier infirmier ne permet pas l'utilisation efficiente de l'avantage que constitue l'ancienneté professionnelle.

4.2.1.2 Niveau de connaissance du personnel infirmier

La plus part des personnels infirmiers (64 %) ont entendu parler du dossier infirmier. Ce pendant, aucun n'a pu le définir. La majorité du personnel (92 %) ne connaît pas son utilité.

Bien qu'aucun personnel n'a eu de formation continue depuis qu'il exerce, 72 % des sujets pensent qu'il est nécessaire de réaliser un dossier infirmier dans le service pour améliorer les soins infirmiers.

Le non approfondissement de l'enseignement sur le dossier infirmier à la formation de base à l'INFAS, l'indisponibilité et la mauvaise répartition des ressources constituent un handicap à la mise en place du dossier infirmier.

4.2.1.3 Condition de travail du personnel infirmier

La plus part des sujets (80%) ont plus de 10 clients par jour. La charge de travail est donc excessive. De plus il y a une irrégularité dans la programmation du personnel.

La quasi totalité des sujets travaillent plus de huit heures par jour. La longueur du temps de travail est un facteur d'épuisement professionnel.

La charge de travail hebdomadaire constitue une source d'épuisement professionnel. Tous ces facteurs constituent des obstacles à la mise en place du dossier infirmier.

L'absence du dossier infirmier se constate dans les pratiques du personnel infirmier qui ne sont pas guidées par la démarche de soins. Cette absence est liée au fait que la S/DSIO n'a pas institué cette démarche.

Malgré tout, il existe de bonnes relations entre le personnel soignant et les parents.

Le manque de ressources matérielles, humaines et financières ne favorise pas la mise en place du dossier infirmier.

La totalité du personnel infirmier reconnaît que le dossier médical est réservé aux médecins mais le manque d'information et de formation sur le dossier infirmier, l'absence de promotion sur le rôle propre de l'infirmier par la S/DSIO constituent des obstacles à la mise en place du dossier infirmier.

4.2.1.4 Suggestions du personnel infirmier

Quant aux mesures à entreprendre pour la mise en place du dossier infirmier évoquées par les sujets, elles se résument autour des éléments suivants :

- la formation et la motivation du personnel infirmier

- l'augmentation du nombre de personnel.

- la disponibilité du matériel nécessaire

- la sensibilisation du personnel infirmier à l'utilisation effective du dossier infirmier

- l'amélioration des conditions de travail

L'observance de ses suggestions permettrait la mise en place du dossier infirmier.

4.2.2 A propos des médecins

4.2.2.1 opinions des médecins sur la fonction infirmière et le

dossier infirmier

La plupart des médecins reconnaissent les soins infirmiers comme discipline scientifique et trouvent nécessaire la professionnalisation de cette discipline. Ces bonnes dispositions pourraient favoriser la mise en place du dossier infirmier qui est un outil de la professionnalisation de la pratique infirmière.

Malgré ces bonnes dispositions, la totalité des médecins n'a pas pu donner une définition exacte de l'infirmier ni donner le rôle de l'infirmier en hospitalisation. Ceux-ci ne valorisent que les soins médico-délégués au détriment de la suppléance du malade dans la satisfaction des besoins non satisfaits.

En conséquence, les médecins (53 %) ne sont pas favorables à la mise en place du dossier infirmier du fait de sa méconnaissance.

Néanmoins, la faible proportion favorable à la mise en place du dossier infirmier a fait les propositions suivantes :

- Trouver un langage infirmier adapter au dossier infirmier

- Sensibiliser le personnel infirmier et médical

- Faire une étude minutieuse de la faisabilité

- Réfléchir sur le contenu du dossier et de son archivage

CHAPITRE V

RECOMMANDATIONS

A la lumière des résultats de l'étude, nous proposons les recommandations suivantes à court, moyen et long termes

5.1- A court terme

A La Sous Direction des soins infirmiers :

- Organiser une formation du personnel infirmier sur le dossier infirmier. (Voir annexe). La formation peut être faite selon la disponibilité du personnel. Par exemple deux après midi dans la semaine choisis en concomitance avec le personnel par service et pendant au moins trois mois.

- Élaborer un guide d'utilisation du dossier infirmier.

- Réaliser une étude sur la charge de travail dans chaque service afin de redéployer le personnel ou renforcer le personnel existant pour une mise en place du dossier infirmier.

- Élaborer un nouveau planning d'horaire de travail prenant en compte la longueur du temps de travail. Exemple le système de 3 x 8 h avec 48 h de temps de repos. Ce système est moins fatiguant, favorise une bonne récupération et n'entraîne pas de perturbation dans la vie familiale.

- Identifier un service pilote, proposer un dossier infirmier (voir annexe) et l'instaurer. Pendant et après l'instauration, faire la recherche évaluative pour apprécier le degrés d'adoption. Si le dossier infirmier est accepté, il faut une période de surveillance attentive afin de s'assurer que les lignes directives sont solidement établies avant de le répercuter sur l'ensemble des services. Si non, rechercher les causes du refus et les corriger.

- Sensibiliser les médecins et l'administration à travers les réunions les conférences sur la mise en place du dossier infirmier.

A l'Administration du CHU de Treichville

- Organiser un voyage d'étude dans un pays comme le Canada ou le dossier infirmier est institué. Les participants de ce voyage peuvent être le sous direction des soins infirmiers et obstétricaux ; et le surveillants d'unité de soins du service pilote. Les participants à ce voyage répercuteront les connaissances acquises à l'ensemble du personnel.

- Mettre à la disposition du personnel infirmier le matériel nécessaire pour la mise en place du dossier infirmier.

5.2- A moyen terme

Au Ministère de la Santé et de l'Hygiène Publique

- définir une politique de promotion des soins infirmiers.

A l'Institut National de Formation des Agents de Santé (INFAS)

- renforcer la formation sur le dossier infirmier, en instituant à l'école de base des stages pratiques sur le dossier infirmier.

5.3- A long terme

Au Ministère de la Santé et de l'Hygiène Publique

- Définir des textes de loi prescrivant la pratique infirmière pour permettre la mise en place du dossier infirmier dans les services.

- Utiliser de façon rationnelle les effectifs sur les besoins réels des établissements

- Maîtriser les effectifs en se basant sur la connaissance des besoins réels des services.

- Réviser le recrutement des surveillants d'unité de soins à la hausse pour faciliter l'encadrement et la supervision du personnel dans la mise en place et la tenue du dossier infirmier.

- Instituer un profil de carrière motivant et permettant une évolution hiérarchique dans la pratique infirmière.

CONCLUSION

CONCLUSION

Au terme de notre étude dont le but est de déterminer les facteurs entravant la mise en place du dossier infirmier dans les services de soins, il ressort que les obstacles à la mise en place du dossier infirmier proviennent de :

- Un manque de formation et d'encadrement sur le dossier infirmier

- L'insuffisant de l'effectif du personnel infirmier pour la mise en place et la tenue du dossier infirmier.

- L'inadaptation des horaires de travail pour la mise en place du dossier infirmier.

- L'insuffisance de moyens matériels de travail.

- Un manque de renforcement de capacité du personnel infirmier par la S/DSIO.

Au vu de ces résultats, nous avons fait les recommandations qui visent :

- Sensibiliser le personnel soignant à travers les réunions, les conférences sur la mise en place du dossier infirmier.

- Organiser une formation du personnel infirmier sur le dossier infirmier.

- Élaborer un guide d'utilisation du dossier infirmier

- Réaliser une étude sur la charge de travail dans chaque service afin de redéployer le personnel ou renforcer le personnel existant pour une mise en place du dossier infirmier.

- Élaborer un nouveau planning d'horaire de travail prenant en compte la longueur du temps de travail.

- Identifier un service pilote, proposer un dossier infirmier et l'instaurer.

- Organiser un voyage d'étude dans un pays comme le Canada ou le dossier infirmier est institué.

- Mettre à la disposition du personnel infirmier le matériel nécessaire pour la mise en place du dossier infirmier.

- Définir une politique de promotion des soins infirmiers

- Renforcer la formation sur le dossier infirmier, en instituant à l'école de base des stages pratiques sur le dossier infirmier.

- Définir des textes de loi prescrivant la pratique infirmière pour permettre la mise en place du dossier infirmier dans les services.

- Utiliser de façon rationnelle les effectifs sur les besoins réels des établissements.

- Maîtriser les effectifs en se basant sur la connaissance des besoins réels des services.

- Motiver le personnel infirmier en révisant le salaire à la hausse pour faciliter la mise en place du dossier infirmier.

- Réviser le recrutement des surveillants d'unité de soins à la hausse pour faciliter l'encadrement et la supervision du personnel dans la mise en place et la tenue du dossier infirmier.

- Légaliser la pratique infirmières et le dossier infirmier en définissant des textes de loi.

- Maîtriser les effectifs en se basant sur la connaissance des besoins réels des services.

- Informatiser le dossier infirmier pour une utilisation plus moderne et plus aisée.

L'application de ces recommandations pourrait faciliter la mise en place du dossier infirmier en vue d'améliorer la qualité des soins dispensée aux malades.

Vu l'importance du dossier infirmier dans la dispensation des soins de qualité, notre étude qui a pour but de déterminer les facteurs entravant la mise en place du dossier infirmier dans les services de soins afin de proposer une stratégie visant sa mise en place n'a pas pu cerné tous les aspects tel que :

- le dossier infirmier et la dispensation des soins infirmiers de qualité.

- les normes pour la tenue du dossier infirmier.

- l'informatisation du dossier infirmier à l'heure de la mondialisation.

Nous pensons que d'autres études pourront venir la parfaire.

REFERENCES

BIBLIOGRAPHIES

ANAES (2002), Etat des lieux de la tenue du dossier de soins infirmiers du malade à domicile. Recommandations pour la tenue du dossier de soins infirmiers du malade à domicile.

www.anaes.fr

ANDEM (1994) L'évaluation des pratiques professionnelles dans les établissements de santé, évaluation de la tenue du dossier du malade Paris SAGER page 10.

BEAUGHON M.C. (1990) place et structure du dossier de soins Infirmiers, Informatique et Santé volume 1 page 1-4

www.cybermed-jussieu.fr

COLLIERE, M.F (1996) Soigner...le premier art de la vie, Paris Inter Editions pages 440.

DEGOULET, P. et STEPHAN, J.C. (1990), Le dossier de soins infirmiers : outil d'information, d'organisation et de planification.

Informatique et gestion des unités de soins

www.cybermed-jussieu.fr

DUSSERRE, L. (1990) Signes, Diagnostic et Traitement Infirmier, la revue Informatique et Santé volume 3

www.cybermed-jussieu.fr

FLORIN, M.P. (1979) un dossier pour soigner, Revue de l'infirmiere-informations n°8 page 39.

GOULET, O et DALLAIRE, C. (1999) soins infirmier et société, Montréal, Gaétan Morin

KOHLER, Fet TOUSSAINT, E. (2004), Dossier du patient.

Accréditation et dossier du patient.

www.anaes.fr

KONAN, B. Etude de l'intégration du dossier infirmier dans la pratique des soins au CHU de Treichville (service de référence le PPH) République de COTE D'IVOIRE- mémoire- INFAS- ABIDJAN- année 1995

LOBOMBO, M. Problématique de la non application de la démarche de soins au centre hospitalier et universitaire de Brazzaville (république du Congo) MEMOIRE-INFAS-ABIDJAN-Année 2003.

LUDOVIC, B. (2001) Le dossier de soins infirmiers informatisé,

Dossier Santé

www.caducée.net

MINISTERE DE LA SOLIDARITE, DE LA SANTE ET DE LA PROTECTION SOCIALE. DIRECTION DES HOPITAUX (1985)

Le dossier infirmier, Direction des journaux officiels, n°1 série soins infirmiers, BO N°85/7bis paris : 68 p

NATHALIE, L (2000) définition du rôle propre de l'Infirmier, norme et qualité des soins Paris rapport n°1

www.infirmiers.com

OIIO (2004) la tenue de dossiers, norme d'exercice Canada page 3-4

www.cno.org

PHANEUF, M. (1998) cahier d'apprentissage de la démarche de soins, Paris Edition Masson pages 207

POTTER, A et PERRY A. Soins Infirmier : la communication en soins infirmier, ERPI Montréal, 1606 pages

RIOPELE, L.(1984) soins Infirmier, un modèle centré sur les besoins de la personne, Montréal, MC GRAWHILL page 160

ANNEXES

ANNEXE N° 1

Projet de programme de formation continue

Thème : Le dossier de soins infirmier

Objectif général :

A la fin de cette formation, le personnel infirmier de la pédiatrie du CHU de Treichville doit être capable d'établir le dossier infirmier d'un client.

Objectifs Spécifiques

A la fin de cette formation, les participants doivent être capable de :

- Définir sans erreur le dossier infirmier.

- Énumérer toutes les composantes du dossier infirmier

- Expliquer sans se tromper l'intérêt du dossier infirmier dans la pratique infirmière.

- Élaborer sans erreur le dossier infirmier d'un client.

Table de spécification des objectifs

Tous les objectifs formulés sont du domaine cognitif de la taxonomie de BLOOM.

Contenu

processus

Objectifs

Domaine

cognitif

temps

%

rang

Définir sans erreur le dossier infirmier

connaissance

10mn

08%

4ème

Enumérer toutes les composantes du dossier infirmier

connaissance

25mn

24%

3ème

Expliquer sans se tromper l'intérêt du dossier infirmier dans la pratique infirmière

compréhension

30mn

29%

2ème

Élaborer sans erreur le dossier infirmier d'un client

application

40mn

39%

1er

TOTAL

 

1H45mn

100%

 

NB : 15mn de pose

Plan du cours

Introduction

I- Rappel

II- Définition du dossier infirmier

III- Intérêts du dossier infirmier dans la pratique infirmière

IV- contenu du dossier infirmier

V- Réalisation et tenue du dossier infirmier

Conclusion

Organisation pratique

Durée de la formation

Le personnel infirmier sera reparti en deux groupes :

Groupe 1 : 18 personnes

Groupe 2 : 19 personnes

La formation durera trois (6) jours dont trois (3) jours pour chaque groupe répartis comme suit :

Jours

Horaires

Jours-1

Jour-2

Jour-3

15h - 16 h

Cours magistral

Exercices pratiques

Analyse et synthèse des exercices

16 h - 16 h 15

Pose café

Pose café

Pose café

16 h15 - 17 h

Suite du cours magistral

Exercices pratiques

Conclusion de la formation

Lieu de la formation

La salle de conférence de la pédiatrie

Formateur

Un enseignant des soins infirmiers de l'INFAS ou le concepteur de cette étude que nous sommes

Stratégies pédagogiques

- Moyens didactiques (padex, rétroprojecteur...)

- Exposé magistral et la méthode des cas :

Ces deux méthodes permettent de fournir aux participants des connaissances sur le dossier infirmier, de susciter leur intérêt et leur participation.

Participants

Tout le personnel infirmier de la pédiatrie y compris ceux de la S/DSIO

Matériels pédagogiques

Chemises cartonnées

40

Papier rame

6 paquets

Cahier de 100 pages

40

Gommes

40

Crayons

40

Règles graduées

40

Marqueurs pour le tableau (noir, rouge, bleu)

06

Feutres

4 paquets

Bics bleus

40

Bics rouges

40

Transparents

1 paquet de 100

Rétroprojecteur

1

Vidéo projecteur

1

Ecran de projection

1

Estimation du coût de la formation

Matériel

quantité

Prix unitaire (FCFA)

Prix total

Chemises cartonnées

40

100

4000

Papier rame

06

3000

18000

Cahier de 100 pages

40

250

10000

Gommes

40

150

6000

Crayons

40

100

4000

Règles graduées

40

200

8000

Marqueurs pour le tableau (noir, rouge, bleu)

6

600

3600

Feutres

4

4500

18000

Bics bleus

40

100

4000

Bics rouges

40

100

4000

Transparents

1

5000

5000

Rétroprojecteur

1

00

00

Vidéo projecteur

1

00

00

Écran de projection

1

00

00

rémunération de l'enseignant

06

10000 x 2 x 6

120000

Pose café

6

6 x 500 x 40

120000

Total général (FCFA)

324600

ANNEXE- 6

A- QUESTIONNAIRE ADRESSE AU PERSONNEL INFIRMIER

service..............................

I / IDENTIFICATION DES CARACTERISTIQUES SOCIOPROFESSIONNELLES

1- : Quel âge avez-vous ?

21 - 27 ans......................................

28 - 34 ans......................................

35 - 41 ans...................................... 

42-48 ans........................................

49 ans et plus..................................

2- Quelle est votre qualification professionnelle ?

- Infirmier diplômé d'État ...................

- Sage femme diplômée d'État ...........

- Infirmier spécialiste....................... 

- Sage femme spécialiste.................

3- Quelle est votre ancienneté professionnelle ?

Moins d'un (1) an........ 16 - 20 ans..........

1 - 5 ans...................... 20 - 30 ans...........

6 - 10 ans....................

11 - 15 ans..................

précédent sommaire suivant