WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Intelligence economique et stratégie d'entreprise


par Pierrick MILANDOU
Montpellier Business School - Master Marketing 2014
  

précédent sommaire suivant

J) Le Big Data

Ensuite, il conviendrait de mettre en place un système de Big Data. Comme nous l'avons vu dans la deuxième partie, le nombre de données que nous accumulons annuellement est colossal. Cela va nécessiter de plus en plus de traitement et d'espace pour retenir et gérer ces données. Deuxièmement, cela pourrait nous donner la possibilité de faire des prévisions plus précises, basées sur d'avantage d'informations.Il s'agirait alors de faire du « Data Mining ». Fernandez (2011) définit le Data Mining comme « un terme générique englobant toute une famille d'outils facilitant l'exploration et l'analyse des données contenues au sein d'une base décisionnelle de type Data Warehouse ou DataMart. Les techniques mises en action lors de l'utilisation de cet instrument d'analyse et de prospection sont particulièrement efficaces pour extraire des informations significatives depuis de grandes quantités de données ». Nous faisons actuellement du Data Mining chez Thales Helicopter Avionics, mais pas de manière automatisée. Ce sont les personnes du département Stratégie qui s'occupent de la recherche de données, et qui les incluent dans les bases de données appropriées. Un outil approprié de Data Mining couplé à la veille informationnelle pourrait permettre d'automatiser l'implantation de données sélectionnées par le veilleur dans les bases de données appropriées. Ceci permettrait de comparer différentes sources, de créer plusieurs bases de données, de comparer plusieurs courbes de valeurs faites à partir de plusieurs sources de données externe, et ainsi pouvoir comparer différentes visions du marché.

Pour conclure cette troisième et dernière partie, rappelons d'abord que la veille informationnelle est la première étape du processus de connaissance de l'environnement et de prises de décisions basées sur les données. Les critères de choix d'un logiciel ne devraient pas se limiter à la question budgétaire, mais prendre d'avantage en compte les besoins utilisateurs et le côté pratique d'utilisation. Vient ensuite l'intelligence économique. Il est important de maîtriser parfaitement chaque palier avant de passer à la suite. Sans quoi, on risque de se tromper dans les décisions futures car l'on aura une vision erronée de l'environnement. La prochaine étape de l'intelligence économique chez Thales Helicopter Avionics pourrait être la mise en place de statistiques, plus particulièrement l'application d'un algorithme qui pourrait détecter les prochaines informations à venir en se basant sur la détection et l'association de mots clés ainsi que les dates de parutions de précédents articles. A plus long terme. Enfin, Le groupe Thales pourraitmettre en place un système de Big Data qui devrait profiter à tous les divisions et pourrait permettre d'accentuer la performance, puisqu'elle serait basée sur une plus grande quantité d'informations.

précédent sommaire suivant