WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

le souci comme être du Dasein chez Heidegger Martin

( Télécharger le fichier original )
par Serge MUTUMBO
Institut saint Jean Bosco kansebula - Graduat en philosophie et sciences de l'éducation 2003
  

sommaire suivant

INTRODUCTION GENERALE

L'homme existant dans le monde est un être qui a été jeté dans le monde pour qu'il se réalise dans celui-ci. Comme étant jeté dans le monde, il trouve d'autres hommes qui y vivent déjà. Non seulement il rencontre des hommes comme lui, mais il rencontre aussi des choses, des outils ou instruments qu'il utilise pour sa réalisation. L'homme découvre q'il est un être-au-monde et par ricochet un être-avec-autrui de par sa nature. Il est appelé à vivre avec d'autres pour sa réalisation dans le monde où il est jeté par l'Etre qui l'a donné d'être. L'être-là (qui est l'homme) dans le langage heideggérien est ontologiquement un être-au-monde et un être-avec-autrui, un « Mit-sein ». Cet être est appelé à assister l'autre qu'il rencontre dans le monde qui l'angoisse. Et le souci est l'être du dasein puisqu'il consiste à ce que dans l'angoisse que procure l'être-au-monde, le Dasein puisse mettre tous ces efforts pour perfectionner son être. Le souci est celui de l'être. Le rien-et-le-nulle-part du monde comme tel nous pousse à vivre pour que notre être ne se dérobe pas dans des futilités.

Le souci est celui du dépassement de notre être qui aspire toujours à un plus puisqu'il est fini. Il y va de son être d'être-en-avant-de-soi-même pour toujours vouloir un plus pour son être tout en étant ne pas oublier qu'il est toujours et déjà un être-déjà-à... et un être-auprès-de ...dans ce monde où il habite comme berger de l'être qu'il n'épuise pas même s'il est le lieu de l'ouverture de ce dernier. D'où la place privilégiée qu'occupe l'être-là par rapport aux autres étants qui sont avec lui dans le monde.

0.1 Intérêt et choix du sujet

La question de l'être comme notre maître à penser l'a dit est oubliée dans notre monde contemporain. Aujourd'hui, les hommes n'en font même plus cas. Ils sont préoccupés par l'avoir du matériel, du progrès technique et scientifique. Ils passent outre la question fondamentale et ontologique qui concerne notre être. A la suite de notre auteur, nous réveillons encore cette question pour que nous ne puissions jamais l'oublier parce qu'en l'oubliant nous nous détachons de notre fondement original qu'est l'être qui nous donne d'être et toujours d'être plus en tant qu'être-en-avant-de-soi-même dans ce monde déchu. Ce modeste travail nous aidera à nous remettre en question sur notre vécu dans notre être-avec-autrui qui est ontologiquement lié à nous puisqu'aussi être-au-monde. Et ensuite, ce travail va nous éclaircir sur notre capacité d'être des êtres appelés à nous dépasser toujours et déjà.

sommaire suivant







Rassembler les contraires c est creer l harmonie