WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La radiodiffusion au cameroun de 1941 à 1990

( Télécharger le fichier original )
par Louis Marie ENAMA ATEBA
Université de Yaoundé I - Master II en Histoire des Relations Internationales 2011
  

précédent sommaire suivant

I.2. La dissémination de la radiodiffusion au Cameroun

Dès 1955, la rébellion de l'U.P.C. sévissait au Cameroun. La SO.RA.FOM. décida alors d'assurer un soutien certain à Radio-Douala. De nouveaux équipements furent rendus disponibles, sur financements du F.I.D.E.S.4(*) La création de Radio-Garoua en 1958 marqua le début de la régionalisation de la radiodiffusion4(*) au Cameroun. La naissance de Radio-Garoua était liée à deux motivations majeures. En effet, l'émetteur de Radio-Yaoundé, vue sa faible puissance, ne pouvait assurer la diffusion sur toute l'étendue du territoire national. Depuis sa création en 1955, Radio-Yaoundé disposait d'un émetteur de 4 kW en ondes courtes. Radio-Garoua avait pour dessein la diffusion d'émissions au sein de la région septentrionale du Cameroun. Radio-Garoua connut des débuts difficiles, à l'instar des autres stations de radiodiffusion camerounaises de l'époque coloniale. Des efforts furent consentis dans l'immédiat, dans le sens d'améliorer son taux d'audience dans le septentrion, en vue de l'adaptation de la station au traditionalisme des populations fortement islamisées de la région.

Le gouvernement avait prévu le renforcement du potentiel technique des stations de radiodiffusion camerounaises, notamment la puissance des émetteurs. Des stations nouvelles furent alors créées, respectivement à Buea, Bertoua et Bafoussam. L'indépendance du Cameroun sous tutelle française en 1960 et sa réunification avec l'ancien Cameroun sous tutelle britannique en octobre 1961 donnèrent une configuration nouvelle au paysage radiophonique camerounais. Il était alors question de nationaliser la radiodiffusion du Cameroun et de l'adapter à la nouvelle donne : l'aspect souverain de l'État camerounais, et le bilinguisme prôné par le président Ahmadou Ahidjo.

II-CHOIX DES BORNES CHRONOLOGIQUES

* 1 Ensemble des ressources financières mobilisées à l'initiative de l'Assemblée Nationale Française dès 1946 pour assurer le développement économique et social des colonies.

* 4 J.P. Biyitti bi Essam, « Une Radio Régionale Africaine et son Public, Analyse d'un Divorce », Thèse de Doctorat de 3è cycle en Sciences de l'Information et de la Communication, Université de Paris 7, 7 juin 1984, p.30.

Le terme « régionalisation » pourrait avoir pour synonyme « provincialisation ».

précédent sommaire suivant