WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

Dosage biochimique des composés phénoliques dans les dattes et le miel récoltés dans le sud algérien

( Télécharger le fichier original )
par Ahmed Bessas
Université Djillali Liabes -Sidi Bel Abbes - Ingénieur d'état en biologie option controle de qualité et analyses 2008
Dans la categorie: Biologie et Médecine
  

précédent sommaire suivant

Soutenons La Quadrature du Net !

III.3.2. Rôle physiologique

L'intégration du métabolisme phénolique dans le programme général du développement d'un organe végétal pose en elle-même la question d'un rôle éventuel de ces substances.

Des travaux plus anciens ont monté que les phénols seraient associés à de nombreux processus physiologiques: croissance cellulaires, différenciation, organogenèse, dormance des bourgeons, floraison et tubérisation [Alibert et al., 1977].

Les flavonoïdes sont des pigments responsables de la coloration des fleurs, des fruits et des feuilles. Ils sont universellement présents dans la cuticule foliaire et dans les cellules épidermiques de feuilles, ils sont susceptibles d'assurer la protection des tissus contre les effets nocifs des rayonnements UV [Hadi, 2004].

Les pigments responsables de la coloration des fleurs représentent des signaux visuels qui attirent des animaux pollinisateurs. La plus part de ces pigments sont des anthocyanes, des aurones et des chalcones. D'autres polyphénols incolores tels que des flavonols et flavanones interagissent avec des anthocyanes pour altérer, par co-pigmentation, la couleur des fleurs et des fruits [Brouillard et al., 1997].

La capacité d'une espèce végétale à résister à l'attaque des insectes et des microorganismes est souvent corrélée avec la teneur en composés phénoliques [Rees et Harborne, 1985]. Des chercheurs s'intéressent de plus en plus à l'identification des principes actifs dans les extraits avec l'étude complémentaire intensive de leur mécanisme d'action [Sun et al., 2002].

Ziouti et al., (1998), ont étudié l'implication des composés phénoliques du palmier dattier dans la réaction de défense de cette plante contre le bayoud, maladie infectieuse due à un champignon tellurique Fusarium oxysporum f.sp et il ont étudié aussi les résultats relatifs à l'effet de l'inoculation par l'agent pathogène sur la composition phénolique et sur les enzymes d'oxydation des phénols. Ces composés pourraient contribuer dans la défense du palmier puisque l'insolubilisation des phénols dans les parois cellulaires participe au renforcement et à la rigidification de celles-ci qui deviennent alors moins dégradables par les parasites [Tan et al., 1992].

Le monde animal et lui aussi très concerné par les composés phénoliques et en particulier les flavonoides. On trouve par exemple de: la chrysine, la quercétine, la galangine dans la propolis des abeilles. Ces insectes la fabriquent à partir des secretions des bourgeons de nombreux arbres comme le bouleau, l'aulne, l'épicéa, le sapin, le saule, l'orme et la modifient par leurs enzymes salivaires. Les abeilles mettent instinctivement en oeuvre les propriétés antifongiques et antibactériennes des polyphénols pour aseptiser leur ruche et en colmatant les fentes. Les propriétés cicatrisantes et anti-infectieuses de la propolis étaient, entre autre, utilisées par les civilisations égyptienne, romaine, grecque et inca [Ghazi et Shraoui, 2005].

précédent sommaire suivant