WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

Les conditions de vie des retraités en Cote d'Ivoire


par Arnaud kévin DAYORO
Université de Cocody - Doctorat 2008
Dans la categorie: Arts, Philosophie et Sociologie > Sociologie
   
Télécharger le fichier original

sommaire suivant

JURY

Monsieur N'DA Paul, Professeur titulaire de sociologie. Président

Monsieur BIAKA Zasséli, Professeur titulaire de philosophie. Membre

Monsieur DEDY Séri, Professeur de Sociologie et d'Anthropologie.

Monsieur DJEDJRO Meledje, Professeur Agrégé de Droit Public et de Science Politique. Monsieur GNABELY Roch, Maître de Conférences, sociologue.

Monsieur IBO Guéhi J. Maître de Conférences, historien.

LES CONDITIONS DE VIE DES RETRAITES

UNIVERSITE DE COCODY

Directeur de thèse : Prof. DEDY SERI
Maître de recherches

UFR des Sciences de l'Homme et de la Société
Institut d'Ethno-Sociologie

THESE UNIQUE DE DOCTORAT

Pour obtenir le grade de :

DOCTEUR EN SOCIOLOGIE
Spécialité : sociologie du vieillissement.

Présentée et soutenue publiquement

par: DAYORO Zoguéhi Arnaud Kévin

Le jeudi 20 Novembre 2008

EN COTE D'IVOIRE

RESUME

SUJET

Dayoro Zoguéhi Arnaud Kévin

dayorokevin@yahoo.fr

+225 06214269

RESUME

Introduction

Ce document annexe de la thèse vise à présenter de façon, concise le contenu de notre travail dont le sujet est « LES CONDITIONS D EVIE DES RETRAITES EN COTE D'IVOIRE »

La fin du 20ème et le début du 21ème siècle sont marqués, au plan mondial, par le phénomène du vieillissement biodémographique. C'est donc un phénomène qui émerge avec la postmodernité et l'étude du changement social ou la compréhension des sociétés contemporaines ne peut se faire en dehors de l'analyse du vieillissement. Cette révolution qui se présente comme un gain en espérance de vie, impose de nouveaux défis liés aux besoins des seniors.

Ces défis interpellent désormais tous les pays ; les pays européens ayant connu ou non la transition démographique, les pays en voie de développement et surtout ceux de la région Afrique.

Car selon les projections réalisées par les Nations Unies pour la période 1980- 2025, le nombre de personnes de 60 ans et plus, vivant en Afrique, serait le plus important parmi toutes les régions du monde, soit de 22,9 millions en 1980 à 101,9 millions en 2025. En Côte d'Ivoire, le nombre des personnes âgées a été multiplié par 2,6 en 23 ans, passant de 233 745 en 1975 à 604 934 en 19981. Face à ces dynamiques,

« Sommes-nous capables d'imaginer une vie en société de vieux et avec des vieux ?

A-t-on pensé aux infrastructures adaptées aux exigences de leur âge afin de leur procurer une vie relativement décente ?

1 Ces données ont été communiquées par Assi Apo, lors du Colloque sur : "sociétés, développement et vieillissement en Afrique : Comprendre le vieillissement pour prévenir les conflits de générations". Tenu Mardi 22 février 2005.

Dr DAYORO Kévin Arnaud Kévin ( dayorokevin@yahoo.fr 3

Enseignant Chercheur Université de Cocody

La cohabitation légendaire entre jeunes et vieux enviée à l'Afrique continuera- t-elle d'être pacifique ? 2

Quelle est l'actualité de la pensée d'Hampaté ba 3?

De telles interrogations sont une invite à la réflexion, car faute de connaissances, d'études exhaustives, la planification des actions en faveur des personnes âgées, reste incertaine.

La présente étude vient donc contribuer à améliorer les connaissances du phénomène du vieillissement et surtout des déterminants qui fondent l'« oubli social » dont les retraités sont victimes.

Aussi il s'agit dans ce travail en rupture avec les approches classiques, de lire la retraite comme un processus qui s'inscrit dans le parcours professionnel, dans les interactions socio familiales pré retraites et dans de nouvelles interactions post retraite. Ainsi la retraite se présente-t-elle comme un moment de remaniement identitaire, un nouveau lieu de resocialisation. Comment da dans ce temps social marqué par une marge de manoeuvre considérable, le retraité se reconstruit-il et participe à la vie sociale ?

Les réponses à nos différentes préoccupations se structure en dehors de l'introduction et de la conclusion autour de quatre grands axes

Cet essai qui est une invitation à un dépassement des connaissances aprioriques sur le vieillissement et la retraite, se structure en quatre parties :

La première partie s'intitule cadre théorique et méthodologique.

La seconde partie est le cadre de l'analyse de la prise en charge institutionnelle de la retraite en Côte d'Ivoire.

2 Ces interrogations sont extraites du discours du professeur Dedy Séri, lors du colloque sur : "sociétés, développement et vieillissement en Afrique : Comprendre le vieillissement pour prévenir les conflits de générations". Tenu Mardi 22 février 2005. Il est était le président d'organisation. Il est également membre fondateur de la SNNIG qui a à son actif, l'introduction des enseignements sur le vieillissement dans les curricula de l'Institut d'Ethno sociologie et des UFR des sciences médicales.

3 Il s'agit de la célèbre pensée d'Hamadou Hampaté Bâ « un vieillard qui meurt est une bibliothèque qui brûle »

Dr DAYORO Kévin Arnaud Kévin ( dayorokevin@yahoo.fr 4

Enseignant Chercheur Université de Cocody

La troisième partie analyse les processus de remaniement identitaire et d'adaptation sociale

La quatrième partie, institutionnelle, biomédicaux et socioanthropologiques du vieillissement réussi

Quant à ce résumé, il comporte les points suivants :

1- la problématique

2-les méthodes d'analyse et les techniques de recherche

Les résultats de la recherche

La brève introduction a présenté le sujet, le plan de la thèse et celui du résumé

PROBLEMATIQUE

La réflexion sur « les conditions de vie des retraités en côte d'ivoire », est née des constats empiriques, des observations et des témoignages faisant état de la difficile structuration du parcours de vie post retraite.

Une lecture transversale de ces sources d'information, nous permet d'affirmer que: les personnes âgées et spécifiquement les retraités, vivent dans « l'oubli social ». Leurs vécus quotidiens riment avec précarité, c'est-à-dire l'incertitude du lendemain, qui fragilise le capital longévité.

De ces constats est né une idée de recherche ; l'analyse du vieillissement en Cote d'Ivoire, spécifique au vieillissement des retraités.

Mais du point de vue scientifique, cette étude trouve sa pertinence dans le paradoxe qui apparaît lorsqu'on recoupe les postulats qui fondent la valorisation des personnes âgées, l'intérêt de la réflexion sur la longévité et le vieillissement.

Il s'agit des postulats, philosophico anthropologique, sociodémographique, culturel et éthique.

Selon le postulat philosophico anthropologique Vivre longtemps est le plus vieux rêve de l'humanité et la longévité se présente comme une alternative à l'éternité.

L'Homme entend vivre longtemps et ce souci traverse le travail au sens large du terme. C'est une problématique trans-sociétale, transhistorique. C'est pourquoi Louis Vincent Thomas, affirment que

«Toute société se voudrait immortelle et ce qu'on appelle culture n'est rien d'autre qu'un ensemble organisé de croyances et rites, afin de mieux lutter contre le pouvoir dissolvant de la mort individuelle et collective»

En rapport au postulat démographique, en Côte d'Ivoire, on note un vieillissement progressif de la population : le nombre de personnes âgées de plus de 65 ans est passé de 3,5% en 1975 à 3,9% en 1999, soit au moins 2,5 fois l'effectif collecté de 1975. Notre pays est engagé dans un processus de vieillissement démographique. Certes la transition démographique n'est pas encore constatée mais, la dynamique du nombre des personnes âgées se constate ;

Le postulat culturel indique que quelque soit le niveau de développement, de dynamique sociale, l'équilibre intergénérationnel est pensé, la vieillesse et la jeunesse entretiennent une relation d'interdépendance. En cote d'ivoire, bien qu'engagé dans une transition culturelle, les personnes âgées sont toujours sollicitées. Le développement, comme nous l'on fait croire les tenants du matérialisme dialectique, n'a pas ispso facto entraîné la négation de l'ancien.

c'est pourquoi, selon le postulat éthique, chaque nation doit prendre soins des personnels vulnérables, développer une politique élargi de protection sociale et de prévoyance sociale, pour garantir un vieillissement réussi c'est-à-dire la participation sociale des seniors en garantissant leurs capital longévité.

Au regard de ces postulats, un paradoxe apparaît, qu'il convient d'analyser en identifiant les facteurs socio institutionnels de la structuration des parcours de vie post retraite.

Dr DAYORO Kévin Arnaud Kévin ( dayorokevin@yahoo.fr 6

Enseignant Chercheur Université de Cocody

Pour saisir ces facteurs, quatre questions opératoires orientent:

1- Quel est l'impact de la gestion institutionnelle de la retraite sur les processus de transition biographique et de structuration des parcours de vie post- retraite?

2- Comment, dans ce contexte d'incertitudes, favorisé par la rupture biographique, les retraités développent-ils des stratégies de remaniement identitaires ?

3- Comment les parcours de vie socio familiaux et professionnels orientent-ils les processus de franchissement de la retraite et de construction des stratégies d'adaptation sociale des retraités?

4- Enfin, comment construire les fondamentaux de la participation sociale des retraités et du vieillissement réussi?

Ces principales questions sont soutenues par les hypothèses suivantes :

Hypothèse 1

L'inexistence d'une socialisation anticipatrice à la retraite, explique l'absence de stratégies d'amorce de la transition biographique et la difficile restructuration du parcours de vie post-retraite.

Hypothèse 2

- La surdétermination des liens de parenté biologique dans l'expression de la solidarité familiale, communautaire et les logiques de gestion des parcours professionnels minent les capacités de capitalisation des ressources économiques,

matérielles et des biens immobiliers par les salariés, rendant hypothétique la préparation de la retraite.

hypothèse 3

La participation sociale et le vieillissement réussi des retraités et des personnes âgées impliquent une approche globale et endogène des facteurs institutionnels, sociaux et anthropologiques.

Pour tester ces hypothèses, le champs social reste les retraité est principalement composé de retraités et secondairement des personnes longévives et des « ebebou » des village de YASSAP.

Ceci a été possible grâce aux méthodes et aux techniques suivantes.

sommaire suivant