WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Evaluation de l'efficacité des moustiquaires à  longue durée d'action sur la prévalence du paludisme dans la localité de Libamba

( Télécharger le fichier original )
par Hokameto Rodrigue Junior EDORH
Institut Sous-régional de Statistique et d'Economie Appliquée - Ingénieur d'Application de la Statistique 2013
  

précédent sommaire suivant

INTRODUCTION GENERALE

0.1 Contexte de l'étude

1Le paludisme est l'une des maladies parasitaires les plus répandues dans le monde. Selon le rapport 2011 de l'OMS, le nombre de personnes ayant contracté le paludisme en 2010 se situe à 281 millions. Parmi ces cas de maladies, il a été noté environ 655 000 décès ; ce qui paraît encore très élevé. L'Afrique Sub-saharienne est la zone la plus vulnérable à cette maladie. Près de 81% des cas palustres (soit environ 174 million) y ont été constatés. Au niveau des décès, la presque totalité a été enregistrée en Afrique noire (91%).

De ce fait, pour lutter contre ce fléau, l'OMS à travers le partenariat Roll Back Malaria (RBM), s'est fixé un certain nombre de cibles à atteindre (cibles actualisées en Juin 2011). Ces cibles sont :

la réduction pratiquement à zéro du nombre de décès dus au paludisme dans le monde d'ici fin 2015 ;

la réduction de 75 % (par rapport à l'an 2000) du nombre de cas de paludisme dans le monde d'ici fin 2015 ;

le passage à l'élimination du paludisme d'ici 2015 dans dix pays supplémentaires (par rapport à 2008) et dans la région Europe de l'OMS.

Pour atteindre ces cibles, un certain nombre d'étapes ont été préconisées : atteindre et maintenir l'accès et l'utilisation universelle des mesures de prévention ; atteindre la couverture universelle en matière de prise en charge des cas dans le secteur privé ou public, ainsi qu'en matière de prise en charge communautaire (y compris l'orientation appropriée vers des services spécialisés) ; accélérer le développement des systèmes de surveillance.

Au Cameroun, le paludisme, principale cause de morbidité et de mortalité, constitue un problème majeur pour les autorités publiques (INS, 2010). En effet, en dépit du fait que l'on note un certain recul de l'endémicité, la prévalence du paludisme au Cameroun demeure une situation dramatique qui affecte l'économie de la cellule familiale et par conséquent,

1 Tous les chiffres de ce paragraphe proviennent du rapport 2011 de l'OMS

Rédigé par Hokameto Rodrigue Junior EDORH, Elève Ingénieur d'Application de la

Statistique, 4ème Année

1

 

EVALUATION DE L'EFFICACITE DES MOUSTIQUAIRES IMPREGNEES A LONGUE DUREE D'ACTION SUR LA REDUCTION DU PALUDISME DANS LA LOCALITE DE

LIBAMBA

Juin

2013

Rédigé par Hokameto Rodrigue Junior EDORH, Elève Ingénieur d'Application de la

Statistique, 4ème Année

2

l'économie de la nation toute entière. Elle atteint les taux les plus élevés en zone forestière, notamment dans les régions du Centre, Sud, Est, Ouest et Sud-ouest (PNLP, 2011). Cette maladie est toujours la première cause de mortalité dans les formations sanitaires du pays (INS, 2011). Les cibles les plus vulnérables que sont les femmes enceintes et les enfants de moins de cinq ans continuent d'être à la merci du paludisme à travers les différentes contrées du pays.

Face à l'ampleur du problème et pour atteindre les cibles fixées par l'OMS, le gouvernement s'est doté un Plan Stratégique National de Lutte contre le Paludisme (PSNLP) basé sur un consensus national de tous les partenaires impliqués, à savoir : le secteur privé, les agences de coopération bilatérale et multilatérale et les ONG, et cela, à tous les niveaux de la pyramide sanitaire. Ce plan définit un certain nombre d'orientations stratégiques dont la prévention par l'utilisation des moustiquaires imprégnées d'insecticide. L'utilisation de ces moustiquaires imprégnées devait dans l'immédiat diminuer l'incidence du paludisme et par ricochet la morbidité et la mortalité.

Ainsi, une distribution gratuite de Moustiquaires Imprégnées de Longue durée d'Action (MILDA) a été faite en 2008 dans certaines localités du Cameroun. Yaounde Initiative Foundation(YIF) a été en charge de la distribution de MILDA dans la localité de Libamba et ses environs. Cette distribution a été suivie par une campagne nationale en 2011 sur toute l'étendue du territoire.

0.2 Problématique

Malgré la distribution effective de MILDA dans la localité de Libamba et les messages à l'endroit des populations, les habitants de ladite localité continuent à se faire infecter par les microbes responsables du paludisme. De plus, à part les moustiquaires, il existe d'autres moyens de prévention de la maladie qui pourraient sembler efficace. Il s'avère donc légitime de s'interroger sur l'impact de la gratuité de moustiquaires imprégnées sur l'incidence et la morbidité palustre dans la localité de Libamba. Autrement dit, est-ce que les MILDA permettent réellement de réduire le paludisme à Libamba ?

EVALUATION DE L'EFFICACITE DES MOUSTIQUAIRES IMPREGNEES A LONGUE DUREE D'ACTION SUR LA REDUCTION DU PALUDISME DANS LA LOCALITE DE

LIBAMBA

Juin

2013

Rédigé par Hokameto Rodrigue Junior EDORH, Elève Ingénieur d'Application de la

Statistique, 4ème Année

3

0.3 Objectif général

L'objectif principal de ce travail est d'évaluer les effets de la distribution des Moustiquaires Imprégnées d'Insecticide de Longue Durée d'Action sur la morbidité palustre dans le cas spécifique de la localité de Libamba.

0.4 Objectifs spécifiques

De façon spécifique, il sera question de :

y' Décrire la situation du paludisme à Libamba et d'évaluer le risque de la maladie suivant le sexe et l'âge entre 2007 à 2012 ;

y' Décrire la perception des habitants face à l'utilisation des MILDA et recenser les autres mesures de préventions contre le paludisme qui sont utilisées à Libamba en 2013 ;

y' Comparer l'évolution des cas palustres à Libamba avec ceux d'un village voisin n'ayant pas eu les MILDA en 2008 ;

y' Identifier parmi les différentes mesures celles qui permettent de réduire les cas de maladies et déterminer celle qui influe le plus sur l'évolution de la santé liée au paludisme à Libamba au premier semestre de 2013.

0.5 Méthodologie

Les données de 2007 à 2012 ont été recensées au dispensaire de la localité de Libamba relatives aux malades du paludisme. Une enquête a été réalisée auprès des ménages dans le but de collecter les informations sur la perception des MILDA et identifier les différentes mesures de protection.

En ce qui concerne le type d'analyse, un ensemble de statistiques descriptives a été utilisé pour l'atteinte des deux premiers objectifs. En ce qui concerne le troisième, nous avons fait une évaluation de type cas témoins. Enfin, pour identifier les mesures efficaces, nous avons réalisé une régression logistique.

EVALUATION DE L'EFFICACITE DES MOUSTIQUAIRES IMPREGNEES A LONGUE DUREE D'ACTION SUR LA REDUCTION DU PALUDISME DANS LA LOCALITE DE

LIBAMBA

Juin

2013

Rédigé par Hokameto Rodrigue Junior EDORH, Elève Ingénieur d'Application de la

Statistique, 4ème Année

4

0.6 Hypothèses de recherche

Pour ce travail nous faisons quatre hypothèses de recherche :

La résistance de la maladie évolue avec l'âge mais est indépendante du sexe

Les MILDA sont efficaces pour se protéger de la maladie mais leur efficacité diminue avec le temps

Il existe d'autres mesures qui permettent de se protéger du paludisme.

Parmi tous les moyens recensés pour se protéger du paludisme, l'utilisation des MILDA reste le moyen le plus efficace.

0.7 Plan de travail

Notre travail est divisé en deux grandes parties. La première partie intitulée « Cadre conceptuel et Méthodologique » est composé de deux chapitres. Le premier est intitulé Généralité sur le paludisme et cadre de l'étude .Nous avons nommé le deuxième, Méthodologie d'analyse. La deuxième partie intitulée « Analyse empirique du paludisme à Libamba» est également divisée en deux chapitres : Analyse exploratoire du paludisme à Libamba et Mesure de l'efficacité des MILDA.

0.8 Intérêt de l'étude

Ce travail revêt un intérêt particulier dans la mesure où il permet d'évaluer l'efficacité de la lutte contre le vecteur du paludisme dans les localités forestières. En effet, à mi-chemin du temps fixé par le PSNLP pour l'atteinte de ses objectifs et étant donné que l'utilisation des MILDA est le principal moyen choisi dans le cadre de la lutte anti vectorielle, il est nécessaire d'évaluer son efficacité dans les différents faciès du Cameroun. C'est ainsi que cette étude a été menée dans l'une des localités du faciès équatorial (zone forestière).

précédent sommaire suivant