WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Usages et pratiques d'internet par les étudiants au Cameroun: quels enjeux ?


par Hermann ESSOUKAN EPEE
Université Stendhal-Grenoble 3 - Master 2 2014
  

précédent sommaire suivant

Section 3 : Bilan et état actuel de la situation

Nous allons mettre l'accent sur l'ANTIC qui est chargée de la matérialisation et du développement des TIC. L'ART s'inscrit plus au niveau immatériel, elle assure pour le compte de l'Etat la régulation, le contrôle et le suivi des activités des opérateurs et exploitants du secteur des Télécommunications et des Technologies de l'Information et de la Communication. Elle veille également au respect du principe d'égalité de traitement, des usagers dans toutes les entreprises de communications électroniques, et est habilitée à sanctionner en cas de non respect des lois.

3-1. Sur le plan sociétal :

Sur le plan sociétal, un Computer Emergency Response Team fera office de cellule de veille pour la sécurité informatique au sein de l'ANTIC. De façon permanente, l'agence pourra prévenir et maîtriser les incidents de sécurité qui pourraient survenir dans le cyberespace camerounais. Pour l'heure, le Cameroun dispose au MINSPOTEL de l'infrastructure à Clé Publique ou -Public Key Infrastructure en anglais- reçue de l'Union Internationale des Télécommunications en 2005. Cette infrastructure aide au renforcement de l'efficacité des services publics en ligne, permet de sécuriser le processus de transmission des documents sensibles de l'administration et facilite la prestation des services publics aux populations des zones urbaines, rurales et reculées via Internet.

L'agence a élaboré le document de Stratégie Nationale de Développement des Technologies de l'Information et de la Communication, validé en 2007 par la Présidence de la République. C'est au final, un ouvrage qui expose le contexte global du développement des TIC, dresse l'état des lieux des TIC, recense les axes d'interventions prioritaires et définit le cadre opérationnel de la mise en oeuvre de cette stratégie. Ce document sert désormais de boussole à l'Agence et à l'ensemble des parties prenantes (pouvoirs publics, secteur privé et société civile) pour le développement et le déploiement harmonisés des TIC au Cameroun.

Dans le cadre de sa mission de coordination de la réalisation et du suivi des sites Internet, Intranet et Extranet de l'Etat et des organismes publics, l'Agence Nationale des Technologies de l'Information et de la Communication a développé, avec le concours de tous les départements ministériels et autres administrations publiques, le document de référence de l'architecture d'un site web gouvernemental au Cameroun. Ce document de référence permet d'harmoniser l'architecture et les contenus des sites web des administrations publiques camerounaises. Cette initiative est en harmonie avec la circulaire du Premier Ministre n° 007/CAB/PM du 23 août 2000 relative à la création et l'utilisation des sites Internet gouvernementaux.

Dans le cadre de sa mission consistant à veiller à l'harmonisation des standards techniques et à proposer des référentiels techniques afin de favoriser l'interopérabilité entre systèmes d'information, l'ANTIC a élaboré de façon participative avec les administrations publiques le plan de rédaction du schéma directeur des TIC des administrations et des organismes publics. Ce document permet désormais à nos administrations de se servir de ce guide pour l'élaboration, par chacune, de son propre schéma directeur en fonction des objectifs et orientations qui lui sont siennes. L'appropriation de la mise en application de ce document de référence participera à la modernisation de nos administrations publiques, et facilitera également le déploiement de l'e-government au Cameroun, en ce sens qu'il favorisera la simplification des procédures administratives dans le cadre des projets, à l'instar de celles consacrées au développement logiciel181(*).

3-2. Sur le plan social :

L'ANTIC se déploie sur trois axes principaux sans que ceux-ci soient nécessairement exclusifs à un domaine 182(*):

- Le Gouvernement et les administrations publiques ;

- Le secteur privé ;

- Le grand public.

Bien que les applications soient encore embryonnaires, l'ANTIC élabore et assure la mise en oeuvre de la stratégie nationale de développement des TIC, coordonne et contrôle la bonne exécution des projets gouvernementaux de nature interministérielle dans ce domaine.

Auprès du secteur privé, l'agence contribue au développement d'un environnement sécurisé des transactions électroniques, elle veille à l'adaptation de la législation et de la réglementation nationales à l'évolution des TIC, afin de promouvoir le commerce électronique et de créer les conditions de renforcement de la confiance des consommateurs.

Auprès du grand public, L'ANTIC oeuvre pour la vulgarisation des techniques et des utilisations des TIC, pour la facilitation de l'accès aux TIC et pour l'information publique essentielle. A ce titre elle est notamment chargée de la gestion des noms de domaine .CM et concourt à la réduction du coût d'acquisition du .CM (.com.cm, .edu.cm, .net.cm, .co.cm).

Pour combler le vide juridique qui fait défaut à ce secteur, l'ANTIC a contribué à l'élaboration du projet de loi sur la communication électronique, du projet de loi sur la cybersécurité et la cybercriminalité et du projet de loi sur le e-commerce. Dans le cadre de la promotion et de la vulgarisation des TIC comme outils de modernisation de l'administration et de compétitivité des entreprises, l'ANTIC a organisé à l'intention des administrations, des entreprises des secteurs public et privé, plusieurs séminaires en collaboration notamment avec ses partenaires CISCO, l'Université des Nations Unies (UNU/IIST) et la Chambre de Commerce Internationale du Cameroun. Au rang de ces évènements, on peut citer183(*) :

- Le séminaire gouvernemental sur les TIC comme accélérateur du développement économique du Cameroun sous le haut patronage du Chef de l'Etat et sous la présidence effective du Premier Ministre, Chef du Gouvernement ;

- Le colloque international sur la modernisation du Cameroun par les TIC ;

- Le séminaire de formation des Fournisseurs d'Accès Internet (ISP) sur la mise en place d'un Point d'Echange Internet (IXP) au Cameroun ;

- Le séminaire de formation sur le gouvernement électronique (e-government) à l'intention des responsables administratifs et des responsables TIC des administrations publiques ;

- Le séminaire sur le commerce électronique (e-commerce) sous la présidence du Ministre du Commerce.

* 181 http://www.guide.mboa.info

* 182 Ibid. www.guide.mboa.info

* 183 www.guide.mboa.info

précédent sommaire suivant