WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

Les relations sino-européennes: enjeux et perspectives


par Honoré Sami86 EBENGO ALFANI
Université de Lubumbashi - Graduat 2009
Dans la categorie: Droit et Sciences Politiques > Relations Internationales
   
Télécharger le fichier original

précédent sommaire suivant

Chapitre 3. Les relations sino-européennes : enjeux et perspectives

Ce chapitre sera structuré en trois sections qui traiteront : le développement ou évolution des relations sino-européennes, les enjeux desdites relations et les perspectives de ces relations.

Section 1 : Evolution ou développement des relations sino-européennes

L'étude de cette section sera repartie en trois périodes :

- De 1975-1990

- De 1990-2000

- De 2000-2009.

§1. L'évolution des relations : de 1975-1990

La Chine et la Communauté économique européenne ont établi des relations bilatérales le 6 mai 1975. Durant cette période, de 1975-1990, les relations sino-européennes ont connu de progrès incessant et ont traversé quelques étapes : étape de développement régulier et l'établissement de relations diplomatiques à la fin des années 8063(*).

A partir de 1989 le recul a été ressenti, lorsque la communauté européenne a commencé à infliger des sanctions à la Chine. L'établissement officiel des relations bilatérales entre les deux parties a été pour la Chine le premier pays en développement à reconnaître la communauté économique européenne en tant qu'entité politique. La CEE et la Chine adoptent une position similaire contre l'hégémonisme et les échanges économiques et commerciaux se sont développés rapidement entre les deux partenaires après l'ouverture de la Chine vers l'extérieur.

Les relations commerciales entre la Chine et la CEE sont encouragées par la nouvelle politique des dirigeants chinois après la mort de Mao. En effet, Deng Xiaoping mettra en oeuvre une politique des reformes dont la problématique dominante sera la modernisation rapide. Celle-ci sera dispatchée en quatre secteurs bien identifiés : l'agriculture, l'industrie, les sciences et technologies et le domaine militaire. Préférant ensuite accélérer l'ouverture sur le monde extérieur ainsi qu'une décentralisation de l'économie chinoise64(*).

L'accord de 1978 se révèle vite insuffisant pour prendre en compte tous les échanges développés depuis 1977. Dès 1980, la Chine bénéficie de la préférence de la CEE. Ainsi, un accord plus large est signé en 1985. Cet accord englobait la coopération économique et commerciale, visant à encourager d'un côté le progrès scientifique et technique de la Chine et de l'autre côté lui accorder la clause de la nation la plus favorisée. Afin de renforcer leur ouverture, l'accord poursuivait les objectifs commerciaux, tels que la promotion et intensification des échanges, renforcement de la coopération économique et l'encouragement des investissements.

En 1987, un autre accord sur la création d'un centre d'application de la biotechnologie de l'agriculture et de la médecine a été signé afin de renforcer tous les domaines du développement.

* 63 . « Les relations sino-européennes dans période de maturité » by http://www.diploweb.com.

* 64 . Idem.

précédent sommaire suivant