WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Impact de l'exploitation minière industrielle sur la santé humaine et environnementale au Burkina Faso: cas de la mine d'or de Essakane SA


par Issaka OUEDRAOGO
Université de Versailles Saint Quentin en Yvelines (France) - Master Pro 2 en Sciences de la Santé, de l'Environnement, du Territoire et de la Société (SSEnTS) 2012
  

précédent sommaire suivant

3.1. Sortie de terrain et collecte de données

La sortie sur le terrain s'est effectuée entre le 14 et le 17 décembre 2011. Cette sortie avait un double objectif: collecter les données qui seront analysées et s'enquérir des réalités sur le terrain à travers une visite dans les différentes sections de la société minière ainsi que dans certains villages relocalisés. En ce concerne la collecte des données, cette étude s'est faite dans un contexte ou nous avions été contraints d'utiliser les données produits et collectés par la société elle-même. Cela n'est évidemment pas le meilleur moyen car des doutes ne sont pas à exclure sur la qualité et à la fidélité de ses données, cependant nous travaillons avec les réalités du pays car même la structure habilitée comme le BUNEE ne focalisent leur surveillance et évaluation que sur les données qui seront recueillies auprès des mines. Ce qui caractérise une limite évidente qui impactera certainement l'étude.

Et au regard de toutes ses réalités, nous pensons que l'étude peut se poursuivre de façon plus minutieuse avec plus de moyen à investir pour les échantillonnages et les analyses connexes à effectuer dans le but d'optimiser son design. Cependant pour s'enquérir des réalités sur le terrain, nous avons effectué:

- Une visite de toutes les sections de la mine afin d'identifier les impacts et risques potentiels sur l'environnement, la vulnérabilité des écosystèmes naturelles et la santé des travailleurs.

- La vérification et l'acquisition des documents d'analyse des eaux de surfaces, souterraines (piézomètres..) et les cahiers de charge sur la gestion des déchets solides ; des effluents liquides, du parc à résidu, la centrale électrique, la cité des travailleurs, des populations déplacées, le restaurant, la réhabilitation de la biodiversité, le plan de fermeture de la mine et la santé des travailleurs, le plan d'urgence et de sécurité ;

- Des observations directes du traitement et de la gestion des déchets industriels, domestiques et banaux générés, notamment les déchets solides, liquides et gazeux ;

- Des entretiens avec les populations de trois villages relocalisés dont Essakane site, Bounia et de Marganta par l'entremise des Comités Villageois de Développement (CVD).

· Populations travaillants sur le site minier

La population travaillant sur le site minier est constituée par les employés de la mine. Ce sont plus de 1700 employés dont 92% de burkinabé, 37% emploi local et 12% de femme. (Julien Baudrand, 2011).

Employés

homme

femme

burkinabè

Expatriés (canadiens et autres)

Employés locaux

1700

1496

204

1564

136

629

· Populations des six villages déplacés

villages

Nombre de

ménages

Population résidente

Hommes

Femmes

Total

Petabarabe Oudalan

96

259

295

554

Petabarabe Sonrhaï

34

98

111

209

Petabarabe Seno

45

153

157

310

Inabao

183

482

570

1052

Goulgountou

134

404

423

828

Essakane Village

254

762

805

1576

Essakane Site

1063

5432

5034

10492

Total réinstallés

2429

7590

7395

15021

Source : Base des données socio économie d'Essakane SA (2007)

précédent sommaire suivant