WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Reflexions sur la décentralisation et la déconcentration de la gestion du sport scolaire

( Télécharger le fichier original )
par Boucif Zaoui
Université Mohamed Premier Oujda - DESS en économie et management du sport 2009
  

sommaire suivant

Université Mohamed 1er UFR:Economie et management

Faculté des sciences Juridiques du sport

économiques et sociales

Oujda

Mémoire de fin d'études pour l'obtention du diplôme des études supérieures spécialisées (DESS) en économie et management du sport

REFLEXIONS SUR LA DECENTRALISATION

ET LA DECONCENTRATION DE LA GESTION

DU SPORT SCOLAIRE

Réalisé par: Encadré par:

Boucif ZAOUI Le professeur Mostafa AMROUS

Membres du Jury:

Mr. AMROUS Mostafa Professeur de l'enseignement supérieur à la Faculté des S J E S. Oujda.............Président

Mr: BEDHRI Mohammed Professeur de l'enseignement supérieur à la Faculté des S J E S. Oujda ..........suffragant

Mr MELHAOUI Mohammed Professeur de l'enseignement supérieur à la Faculté des Sciences Oujda .........suffragant

ANNEE UNIVERSITAIRE 2006/2007

Remerciements

Je voudrais remercier particulièrement, le responsable de l'UFR Monsieur le professeur Mostapha Amrous qui a accepté d'encadrer ce travail.

Je remercie également le professeur Jamal Eddine Zohir, fondateur de l'UFR: économie et management du sport à la faculté des S J E S, Oujda.

Mes chaleureux remerciements à l'issue de ce travail, vont à l'endroit de :

Mrs. Les professeurs de l'UFR: économie et management du sport;

Mrs. Les membres de jury;

Mr. Omar Bousalham, responsable du bureau provincial du sport Scolaire à la délégation Oujda Angad;

Mr. Abdellah Ben taleb inspecteur coordonnateur d'EPS à l'académie d'éducation et de formation de la région orientale;

Mrs. Les responsables de la direction de la promotion du sport scolaire;

Mrs. Les responsables de la fédération royale marocaine du sport scolaire.

Dédicace

A mes parents;

A mon frère et mes soeurs;

A ma femme et mes fils;

A tous mes amis et mes collègues.

Liste des acronymes

APS  : Activité Physique et Sportive

ASS  : Association Sportive Scolaire

CCUSEPS  : Comité centrale Universitaire et Scolaire d'Education

Physique et Sportive

COSEF  : Commission Spéciale d'Education et de Formation

CSSU  : Comité Sportif Universitaire

DPSS : Direction de la Promotion du Sport Scolaire

EPS  : Education Physique et Sportive

FRMSS  : Fédération Royal Marocaine du Sport

LA CHARTE  : la Charte Nationale de d'éducation et de la formation

MEN  : Ministère de l'Education Scolaire

PROCADEM  : Projet de Renforcement des Capacité Institutionnelles du

Système Educatif Marocain

Résumé:

Le présent travail consiste à étudier et à comprendre l'évolution du processus de la décentralisation/déconcentration dans le système éducatif Marocain afin d'embrasser une réflexion sur la gestion à proximité et de partage du sport scolaire.

Pour cela notre travail consistera à collecter des informations auprès des instances chargées de la gestion du sport scolaire, puis une synthèse bibliographique orientée vers des démarches spécifiques et enfin des entretiens avec des acteurs et partenaires qui oeuvrent dans le domaine.

Le choix de ce sujet s'explique d'une part par les diverses fonctions du sport scolaire : éducative, culturelle, sociale..., et d'autre part par son rôle déterminant dans l'avènement du sport civil et par le fait d'être une activité qui rayonne à l'intérieur et même à l'extérieur du pays

Cette étude tend à contribuer également tant que modestement à faire comprendre le processus de décentralisation/déconcentration et de la gestion participative. Cette contribution se fera par la présentation de quelques définitions et significations des concepts liés à la gestion efficace.

Les mots clés: sport scolaire, décentralisation, déconcentration, gestion, gestion participative.

Plan

INTRODUCTION GENERALE

PREMIERE PARTIE

L'ORGANISATION DU SPORT SCOLAIRE AU MAROC.

CHAPITRE I : QUELQUES ASPECTS ET CADRE LEGISLATF ET REGLEMENTAIRE DU SPORT SCOLAIRE

SECTION I: QUELQUES ASPECTS DU SPORT SCOLAIRE MAROCAIN

SECTION II:CADRE LEGISLATIF ET REGLEMENTAIRE DU SPORT SCOLAIRE MAROCAIN

SECTION III LES INSTANCES RESPONSABLES DE LA GESTION DU SPORT SCOLAIRE MAROCAIN

Paragraphe 1- LA FEDERATION ROYALE MAROCAINE DU SPORT SCOLAIRE

(FRMSS)

a) les objectifs de (FRMSS)

b) Les membres du bureau exécutif de la FRMSS

c) Le financement de la FRMSS

Paragraphe 2 - La direction de la promotion du sport scolaire (DPSS)

a) Divisions et services de la DPSS

b) les objectifs de la DPSS

c) Les moyens organisationnels et informationnels de la DPSS

CHAPITRE II : DECENTRALISATION ET DECONCENTRATION, QUELLES RELATIONS?

SECTION I: DECENTRALISATION ET DECONCENTRATION:

CADRE HISTORIQUE ET CONCEPTUEL

Paragraphe 1- La décentralisation

a) Significations de la décentralisation

b) Les avantages de la décentralisation

c) Les limites de la décentralisation

Paragraphe 2 La déconcentration

a) Significations

b) Les avantages de la déconcentration

c) Les limites de la déconcentration

SECTION II: DECENTRALISATION ET DECONCENTRATION

AU MAROC

Paragraphe 1 Les étapes fondamentales du processus de la décentralisation et de la déconcentration

a) Les étapes du processus

b) Les indicateurs montrant le choix du processus

Paragraphe 2: Expérience de la décentralisation et de la déconcentration dans le secteur de l'éducation de la formation

a) Opérationnalisation des contenus de la charte

- Au niveau central

- Au niveau régional

- Au niveau provincial

- Au niveau local

b) Les possibilités humaines et matérielles accompagnant le processus de la décentralisation et la déconcentration

- Au niveau des ressources humaines

- Au niveau financier et matériel

c) Approche évaluative de l'actuelle expérience

DEUXIEME PARTIE : VERS UNE REFLEXION DE LA GESTION DECENTRALISEE ET DECONCENTREE DU SPORT SCOLAIRE

CHAPITRE I : LES MESURES A PRENDRE POUR LE PROCESSUS DE LA DECENTRALISATION ET LA DECONCENTRATION DU SPORT

SECTION I: Les possibilités accompagnant la gestion décentralisée et déconcentrée du port scolaire

- Au niveau institutionnel

- Au niveau gestionnaire

- Au niveau des ressources humaines

SECTION II: Organisation et responsabilités de la gestion

- Au niveau de l'académie

- Au niveau de la délégation

- au niveau de l'ASS (établissement)

CHAPITRE II : LA GESTION PARTICIPATIVE, UNE APPROCHE POUR LA MISE EN OEUVRE DU PROCESSUS DE LA DECENTRALISATION ET LA DECONCENTRATION DE LA GESTION DU SPORT SCOLAIRE

SECTION I: Présentation du concept et définitions

- Participation

- Importance et limites de la participation

- La gestion participative

- Les objectifs de la gestion participative

- Approche participative, avantages et inconvénients

- Conditions favorisantes

SECTION II : Gestion participative et sport scolaire

- Les retombées positives

- Les instruments utiles

- Communication et information

- Les pouvoirs, quelles responsabilités à partager?

- Pouvoir hors champ

- Pouvoirs partageables

- Le leadership et l'équipe de travail.

CONCLUSION GENERALE

BIBLIOGRAPHIE.

INTRODUCTION GENERALE

Le sport est un symbole et représentation des valeurs fondamentales d'une société .Dans la tribu archaïque, les valeurs physiques sont essentielles, la sécurité et la survie en dépendent. Ce sont donc des valeurs sociales et de ce fait, elles sont respectables.

Il évoluera ensuite en trois étapes, chaque nouvel ordre sportif fondamental diffère du précèdent et généré par lui, s'installe en son lieu et sa place .Chacun de ces trois ordres sportifs porte en lui un projet idéologique différent, l'obligation de l'adaptation des structures institutionnelles, une discipline sportive dominante nouvelle, une aire territoriale de compétition s'élargissent et des moyens de médiatisation en perpétuelle révolution.

La période moderne a commencé avec l'industrie .Le sport moderne naît donc naturellement en Angleterre vers 1850, car l'industrialisation débute dans ce pays .C'était une pratique basée sur une esthétique, une éducation et une morale. Le sport s'est codifié et s'est structuré en clubs, en fédération, en championnats et se développe en unifiant ses règles.

L'idée du sport migre vers l'Europe et le reste du monde. Le professionnalisme remplace les premières valeurs (morale, éducation); on ne joue plus pour fraterniser, on travaille. Grâce à sa médiatisation, le sport connaît une dynamique planétaire et il est devenu marchand mondialisé.1(*) Le sport est partout, les performances des athlètes et des équipes sportives inondent les medias sur fond de prouesses techniques et humaines, mais aussi sur fond de scandales (finances mal gérées conflit d'intérêt, dopages racisme, ségrégation violence, etc.)2(*)

Le Maroc a connu le sport moderne à travers la colonisation. C'est ainsi l'administration coloniale à été à la base de son implantation et de sa relative diffusion avec son système d'organisation, son mode de gestion et les lois qui le régissent. Cet héritage du passé colonial a eu encore, des retentissements structurels, politiques et économiques, sur l'organisation du sport. 3(*)

Le sociologue Jacques Defrance4(*) donne une définition au sport moderne qui renvoie à deux éthiques: une éthique du sport de compétition orientée vers le résultat et une éthique du sport de loisir orientée vers le plaisir (qui peut être associé à des préoccupations et de représentation sociale).5(*)

En plus de ses fonctions éducative et sociale, le sport scolaire - notre sujet- fait partie de la classification des sports de compétition.

Sport et éducation physique et sportive (EPS) sont deux secteurs intimement liés à des données d'ordre social, culturel et politico-économique. L'EPS en tant que matière d'enseignement à part entière a adopté les activités physiques et sportives (APS) comme support pour la concrétisation de ses objectifs. Les APS ne sont pas pratiquées avec un souci de performance, mais comme pratique sociale, culturelle de formation et d'éducation. Au cours d'une année scolaire, pendant les séances d'EPS l'élève se trouve contraint de pratiquer plusieurs APS. Selon ses motivations, ses capacités il peut avoir un penchant pour l'une d'entre elles et désire en renforcer son temps de pratique. Dans le cade des cours obligatoires d'EPS, il ne peut pas assouvir ses désires. En revanche lors des séances d'ASS, ceux-ci peuvent devenir réalité. Le sport scolaire est le vocable qui désigne l'ensemble des APS programmées et pratiquées dans l'espace de l'école en tant qu'activités facultatives dans le cadre de l'association de l'établissement. L'espace de l'école offre la possibilité à la pratique des APS classiques: quelques disciplines d'athlétisme, les sports collectifs et les sports individuels.

Le sport scolaire marocain a connu son démarrage durant la période coloniale. La création des associations sportives scolaires a joué, directement ou indirectement, un rôle important dans le développement du sport au Maroc, comme le décrit J.THRIBAULT," au Maroc on peut dire que c'est le sport scolaire qui va influencer l'évolution de tout le mouvement sportif durant la période coloniale".Cette dernière a connu la naissance d'un ensemble d'associations sportives scolaires dont voici les premières:

A.S.S. Lycée Lyautey, Casablanca;

A.S.S. College Moulay Youssef, Rabat;

A.S.S. de Oujda;

A.S.S. Lycée Gouraud;

A.S.S. College Moulay Idriss, Fes;

A.S.S. Lycée Poemirau de Mekhnès;

A.S.S. Collège de Safi;

A.S.S. Lycée Mongin de Marrakech;

A.S.S Ecole industrielle de Casablanca;

A.S.S Collège des orangers, Rabat;

A.S.S. de FES;

A.S.S. Lycée Paul Lyautey, Kenitra;

A.S.S. Lycée de Tanger;

A.S.S. Collège d'Azrou;

A.S.S. Collège de Khouribga;

A.S.S. Lycée de jeunes filles, Casablanca. 6(*)

Les premiers championnats inter-classes ont eu lieu en 1947dans les différents lycées du pays. Toutes les équipes de cette époque étaient encadrées par des enseignants français d'EPS.

Le sport étudiant joue un rôle essentiel et complémentaire au programme d'éducation physique. Sa pratique est pour certains élèves un moyen important pour contrer le décrochage scolaire. Elle contribue à l'estime de soi et au développement de la personnalité .Elle offre aux élèves la possibilité de vivre des expériences de groupe inoubliables .Elle leur permet de dépasser leurs limites personnelles et souvent d'améliorer leurs performances scolaires.

Actuellement, l'organisation et le développement de ce secteur sont confiés à la FRMSS, qui regroupe l'ensemble des associations sportives d'établissements et la DPSS, qui apporte des garanties éducatives et un suivi pédagogique correspondant aux finalités de l'éducation nationale.

Cette activité est l'une des disciplines de l'éducation nationale qui contribue de son coté à la formation complète et harmonieuse des scolarisés; en participant au développement des trois domaines de la personnalité: psychomoteur, cognitif et socio-affectif. Cette fonction normalement le qualifie de bénéficier des mêmes avantages que les autres activités.

La charte nationale aborde la réforme de l'éducation sous des angles, incluant la réforme du système de gestion par une réelle décentralisation et déconcentration vers les académies régionales, les délégations et les établissements scolaires. 7(*)

Dans ce cadre, on peut se demander quelles sont les limites inhérentes à la gestion du sport scolaire ?

Au coeur de cette recherche réside la conviction qu'un système de gestion a besoin pour être efficace, que les instances centralisées accordent aux structures régionales, provinciales et locales (les établissements scolaires), une autonomie de gestion dans un cadre de responsabilité clairement définie.

L'objectif est donc ici d'explorer les réponses possibles à diverses questions fondamentales, parmi lesquelles:

Comment sont organisées les instances centralisées responsables de la gestion du sport du sport scolaire? Sur quelle forme, assurent-elles leurs services d'orientation, de planification de programmation...auprès des structures régionales, provinciales et locales?

Quelles conditions permettant, aux services régionaux; provinciaux et locaux de gérer le sport scolaire dans un contexte de décentralisation et déconcentration? Et quelle approche d'accompagnement adaptée pour la mise en oeuvre de ce processus?

Pour répondre à ces différentes questions, nous présenterons notre travail en deux parties:

1°- L'organisation du sport scolaire;

2°- Vers une réflexion sur la gestion décentralisée et déconcentrée du sport scolaire, accompagnée de la gestion participative, comme approche de mise en oeuvre.

Première partie

L'organisation du sport scolaire marocain.

Conformément aux finalités du ministère de l'éducation nationale développées par le fascicule des orientations pédagogiques, relatives au sport scolaire de septembre 2001, les associations sportives adhérentes, construisent le projet de leurs activités sportives en accord avec les principes généraux et orientations développés par la FRMSS et la DPSS. Leurs actions et programmes s'articulent avec les données du programmes national de l'activité sportive annuelle.

Lesdites orientations constituent une référence pour le sport scolaire. Il englobe les cadres suivants:

Le cadre général;

- Définition du sport scolaire;

- Les finalités du sport scolaire;

- Les objectifs du sport scolaire.

Le cadre législatif;

- Le coté législatif du sport scolaire;

- Les séances des activités sportives scolaires;

- Le contrôle des activités sportives scolaires.

Le cadre méthodologique;

- Le projet sportif de l'établissement;

- Les activités sportives support

- La fiche de préparation de la séance d'entraînement.

Le cadre organisationnel;

- L'organisation du sport scolaire;

- Les commissions techniques;

- La participation aux championnats du sport scolaire;

- L'inspecteur chargé de l'activité sportive scolaire;

- Le financement du sport scolaire.

Ce premier chapitre sera scindé en deux sections: 1°:quelques aspects et cadre législatif et réglementaire du sport scolaire, 2°: les instances chargées de la gestion du sport scolaire marocain.

CHAPITRE I : QUELQUES ASPECTS ET CADRE LEGISLATIF ET REGLEMENTAIRE DU SPORT SCOLAIRE MAROCAIN.

* 1 RAYMOND THOMAS, "Le phénomène sportif, revue sciences humaines n°115, avril2001.

* 2 SYLVAIN Lefebre, Sport et ville, enjeux économiques et socioculturels.

* 3 Patrick Bouchet M. KAACH, Existe-t-il un « modèle sportif » dans les pays africains francophones.

* 4 Jacques Defrance Sociologie du sport, édition Repères Paris 2003

* 5 GARY Tribou et BERNARD Augé, Management du sport, Marketing et gestion des clubs sportifs DUNOD.

* 6 Annuaire des sports, Rabat 1955.

* 7 Projet de renforcement des capacités institutionnelles du système éducatif marocain dans la mise en oeuvre de la décentralisation déconcentration de l'éducation au Maroc.

sommaire suivant







Rassembler les contraires c est creer l harmonie