WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Méthode de diagnostic rapide d'un écosystème récifal corallien: application du logiciel coremo. (récifs aux environs de Djamandjar-Nosy Be, côte nord ouest de Madagascar)

( Télécharger le fichier original )
par Tolojanahary RAKOTONIRINA
Institut Halieutique et des Sciences Marines (IH.SM), Université de Toliara-Madagascar - Maîtrise des Sciences et Techniques de la Mer et du Littoral 2007
  

précédent sommaire suivant

V- LE RECIF D'AMPASINDAVA/HASSANALY

V-1. DESCRIPTION GLOBALE DU RECIF

C'est un récif frangeant. En général, il est pauvre en peuplement des poissons commerciaux. Ce récif est peuplé pard'importants coraux vivants appartenant à plusieurs espèces comme Pocillopora sp., Echinopora lamellosa, Porites rus, Porites cylindrica, Favia pallida, Acropora sp., Acropora humilis, Seriatopora sp., Fungia sp.

V-2. DIAGNOSTIC DU RECIF

V-2.1. Platier récifal

V-2.1.1. Pourcentage de recouvrement des formes benthiques

Les graphes de la figure 9 ci-dessous montrent le pourcentage de recouvrement des formes benthiques, sur le platier récifal du récif d'Ampasindava.

- 37 -

Figure 9 : Pourcentage de recouvrement des formes benthiques
(Site : Ampasindava/Hassanaly ; Station : Platier)

Ces graphes indiquent un pourcentage de couverture en coraux égal à 62,07% contre un pourcentage en composante abiotique égale à 36,21%.

De ce résultat, on peut dire que les coraux sont en bon état. La sédimentation qui est traduite par le pourcentage d'« abiotique » est encore faible. Le taux d' « énalgué » est presque nul, donc le site n'a pas encore affecté par le blanchissement corallien.

V-2.1.2. Estimation de la biomasse des poissons

L'histogramme ci-dessous montre la répartition de la biomasse des poissons (en g/m2) suivant le régime alimentaire.

Biomasse (en g/m2)

 

Régimes alimentaires

- 38 -

Figure 10 : Répartition de la biomasse des poissons (en g/m2) suivant le régime alimentaire (Site : Ampasindava/Hassanaly ; Station : Platier)

Ces graphes montrent qu'il n'y a plus que des poissons herbivores et omnivores sur ce platier, alors que la couverture corallienne est très élevée. La station est donc un site de pêche important. En effet les poissons carnivores ont tendance à disparaître à cause de la surpêche.

D'une façon générale, la pêche est devenue une activité à véritable vocation professionnelle, vue l'insuffisance des terres à exploiter pour les jeunes générations. De plus, la pêche offre une source de revenu immédiat et plus important par rapport à l'agriculture de rente pour laquelle le prix dépend de la demande extérieure. En conséquence, il a été constaté un changement de mentalité chez la population vis-à-vis de la pêche. Si cette dernière a été considérée auparavant, comme une activité pour la plus basse couche de la société, elle est

- 39 -

devenue, actuellement, une activité de premier choix de l'ensemble de la population du littoral d'Ampasindava.

V-2.2. Pente externe

V-2.2.1. Pourcentage de recouvrement des formes benthiques

Les graphes ci-dessous (figure 11) montrent le pourcentage de recouvrement des formes benthiques, sur la pente externe du récif d'Ampasindava.

Figure11 : Pourcentage de recouvrement du benthos
(Site : Ampasindava/Hassanaly ; Station : Pente externe)

On constate, d'après ces graphes, que la couverture corallienne atteint un pourcentage de 74,14% alors que la composante abiotique n'occupe que 25,86% du total. Ces résultats traduisent une bonne vitalité corallienne. Sur la station, la sédimentation existe mais elle est encore assez réduite. Le pourcentage quasiment nul des coraux morts énalgués permet d'affirmer que le blanchissement corallien n'affecte pas cette station.

précédent sommaire suivant







Rassembler les contraires c est creer l harmonie