WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Méthode de diagnostic rapide d'un écosystème récifal corallien: application du logiciel coremo. (récifs aux environs de Djamandjar-Nosy Be, côte nord ouest de Madagascar)

( Télécharger le fichier original )
par Tolojanahary RAKOTONIRINA
Institut Halieutique et des Sciences Marines (IH.SM), Université de Toliara-Madagascar - Maîtrise des Sciences et Techniques de la Mer et du Littoral 2007
  

précédent sommaire suivant

III-1 LOGISTIQUE D'INTERVENTION SUR LE TERRAIN

Pendant la phase de terrain, le matériel utilisé est composé : d'une embarcation à moteur : vedette « Argos 700 » ; d'un GPS (Global Positionnig System) marque « Garmin ». Il sert à repérer les sites et les stations à étudier ; de matériel de plongée complet ; des masques et tubas ; des palmes, des gilets et bouets de sauvetage ; deux rubans gradués pour faire le transect ; deux écritoires pour enregistrer les données ; des livres d'identification des espèces pour déterminer le nom scientifique des espèces recensées.

Photo 8 : Logistique d'intervention sur terrain

- 19 -

III-2. LOGISTIQUE D'ANALYSE ET DE RESTITUTION DES RESULTATS

La logistique utilisée est le logiciel CoReMo (Coral Reef Monitoring). Ce logiciel CoReMo est le fruit d'une collaboration étroite avec les grandes Instituts internationaux de la mer : World Fisch Center (Penang, Malaisie). Il est conçu pour permettre la saisie et l'analyse des donnés collectées durant le travail de terrain. Il gère trois types des données :

> le suivi du « Benthos fixé » ;

> le suivi des « Poissons » ;

> le suivi des « Invertébrés mobiles ».

III-2.1. Notions fondamentales

III-2.1.1.Méthodes

Lors de l'entrée des données « benthos fixé, poissons, invertébrés », on doit choisir la méthode d'expertise sur les cibles biologiques. Ainsi, il existe trois méthodes différentes :

> la méthode Basique (méthode rapide) ;

> la méthode Intermédiaire (équivalent pour les équipes Reef Check) ;

> la méthode Expert (équivalent pour les scientifiques ou les personnes

GCRMN : Global Coral Reef Monitoring Network).

Une fois que la méthode est établie, on a le choix dans différents protocoles. Le protocole Expert regroupe quatre protocoles :

> le protocole PIT ;

> le protocole LIT ;

> le protocole QUA;

> le protocole Belt.

a)-Le protocole PIT

Le protocole PIT consiste à nager le long d'un transect de 50m et à relever tous les 50cm sous forme de code de benthos fixé. On doit effectuer trois transect de 50m séparés entre eux par 5m.

b)-Le protocole LIT

Durant l'étude sur le terrain, on a choisi ce protocole pour déterminer le pourcentage de recouvrement corallien sur place.

Le protocole LIT est utilisé pour déterminer le pourcentage de recouvrement corallien. Les benthos sont enregistrés sur des codes, puis on note le nom scientifique de chaque individu observé.

Il consiste à nager le long d'un transect de 50m et à noter la transition pour chaque changement de forme benthique.

- 20 -

On répète trois fois pour la bonne représentativité statistique des données. Le CoReMo calcule automatiquement le pourcentage de recouvrement de différentes formes benthiques.

c)- Le protocole QUA

Le protocole Quadrat consiste à disposer le long d'un transect, au minimum de huit quadrats de superficie minimale égale à 0,25m2 et maximum à 25m2. On note le recouvrement corallien en cotation de Dahl pour chaque espèce benthique, mais aussi le pourcentage de blanchissement pour l'espèce benthique observée.

d)- Protocole Belt

Ce protocole est utilisé pour la reconnaissance et le dénombrement des poissons. Il consiste à nager sur un transect de 50m de long sur 5m de large. On doit reproduire le transect trois fois pour une bonne représentation de la station en poissons.

précédent sommaire suivant







Rassembler les contraires c est creer l harmonie