WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Dedollarisation : enjeux, regard et perspectives


par Espoir KAHENGA KALEMBO BUTALELE
Université de Lubumbashi - Licence 2014
  

précédent sommaire suivant

III.3. PERSPECTIVES DE LA DEDOLLARISATION CONGOLAISE

À l'époque du changement de régime politique de 1997, le système monétaire congolais était éprouvé par de nombreux dysfonctionnements, parmi lesquels figuraient la multiplicité d'espaces monétaires et de taux de change, la perte de confiance généralisée dans la monnaie nationale due à l'instabilité persistante de ses valeurs interne et externe, la dollarisation excessive de l'économie et la pénurie de signes monétaires au sein du système bancaire. À ces maux venaient s'ajouter la rupture de la parité interne entre la monnaie scripturale et la monnaie fiduciaire, la désintermédiation accrue dont témoignait l'importante circulation fiduciaire hors banques, la désarticulation des paiements et la diminution drastique du taux de liquidité de l'économie, replié à 4,3% en 1997 après avoir atteint 10% au cours des périodes antérieures.67(*)

Pour faire face à ces dysfonctionnements, le nouveau gouvernement de la RDC avait décidé, dès le mois de mais de Mai 1997, de confier à la BCC la mission de conduire une réforme monétaire comprenant le changement de l'unité monétaire. De ce cadre fut ainsi issu et mis en circulation en Juin 1998 le Franc Congolais, en remplacement du Zaïre monnaie devenu symbole de l'échec du régime déchu du Maréchal MOBUTU SESE SEKO.

La réforme monétaire de 1997 visait à la fois l'unification de l'espace monétaire regroupant les différentes zones monétaires précédentes dont celle des deux Kasaï, restée utilisatrice des anciens zaïres, et celle formée par le reste du pays, qui acceptait les nouveaux zaïres ; la maitrise des prix intérieurs dans un contexte où les taux d'inflation excédaient les 1000% ; le rétablissement du système de paiement ; la restructuration du système bancaire ; la relance de l'activité économique ; et enfin, l'institution d'une nouvelle unité monétaire dénommée « le Franc Congolais ».

III.3.1. CONSTAT D'ECHEC

La monnaie est le signe le plus visible de la performance économique d'un pays. Or la RDC a connu depuis plusieurs décennies une expérience inflationniste sans précédent : le taux d'inflation moyen annuel (voir graphique 1) a été de ..... pour lesquinze dernières années, ce qui a fait perdre à la monnaie beaucoup de sa valeur et sa crédibilité. Introduite en 1998 à la parité de 1,3 Franc Congolais pour un Dollar Américain, la monnaie congolaise s'était dépréciée à 940 FC contre le billet vert en Janvier 2012.68(*)

* 67 http://www.financialafrik.com/2013/07/06/pour-une-monnaie-nationale-credible-au-congo-dossier/ Consulté le 18 Août 2014 à 17 H 33'.

* 68 http://www.financialafrik.com/2013/07/06/pour-une-monnaie-nationale-credible-au-congo-dossier/ Consulté le 18 Août 2014 à 18 H 02'.

précédent sommaire suivant







Rassembler les contraires c est creer l harmonie