WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

L'évaluation du système d'appréciation du personnel : cas des cadres d'Amen Bank


par Vivien Roméo DJIEUGA TCHOUATCHA
Université Time  - Mastère Professionnel en Management des Ressources Humaines 2010
Dans la categorie: Ressources humaines
   
Télécharger le fichier original

précédent sommaire suivant

IV. Difficultés et conditions de succès de l'évaluation

Instaurer un système d'appréciation/d'évaluation du personnel présente quelques difficultés. Toutefois, il existe des conditions auxquelles il faudrait se soumettre afin que la mise sur pied d'un tel système soit un succès.

IV.1 Difficultés de mise en oeuvre de l'appréciation

Campoy (2008) a relevé trois sources principales de difficultés dans une procédure d'appréciation du personnel : celles liées aux acteurs, celles liées aux outils d'appréciation et celles liées à la cohérence du processus.

IV.1.1 Difficultés relevant des acteurs

L'auteur note une première difficulté lorsque « l'encadrement s'implique mal ou insuffisamment  dans la procédure d'évaluation » due au fait que les managers jugent cette démarche d'appréciation inutile ou tout simplement comme une perte de temps. Ou encore cette démarche peut être considérée comme une « perte de pouvoir sur leurs subordonnés » à cause de l'objectivité et de la formalisation de l'appréciation, donc des critères connus de tous. Il y a donc le risque pour le manager de « rendre des comptes », et donc de se justifier sur une notation, cela les rend assez mal à l'aise à cette idée.

Il y a aussi les « réticences du salarié évalué » car en effet, celui-ci voit plutôt en l'appréciation ou l'évaluation l'aspect où il se verra reproché de son comportement et ses manquements, au lieu de voir en cela un véritable échange d'idées. En plus il arrive que l'évalué « perçoive mal l'articulation entre d'une part la procédure d'évaluation et les résultats qu'elle produit et d'autre part l'ensemble des conséquences RH telles qu'elles ont été annoncées par la DRH... » parceque les informations qui remontent après évaluation sont peu expoiltables, et la DRH manque de moyens pour appliquer ces mesures.

Enfin, on constate les « désaccords entre évaluateur et évalué » à propos des objectifs et critères d'évaluation, ainsi que sur les résultats de l'évaluation. Dans ce cas, il appartient à la DRH de rappeler les procédures de l'évaluation aux deux protagonistes.

IV.1.2 Difficultés relevant des outils

L'auteur est d'avis qu'ils sont souvent « imparfaits voire inadaptés au but même de la démarche » et il ajoute que de toutes les techniques utilisées, aucune ne permet en réalité de remplir tous les objectifs assignés à l'évaluation. L'évaluation semble être inadaptée en ce qui concerne la mesure du potentiel des employés.

précédent sommaire suivant