WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

Diagnostic financier et performance d'une entreprise en Cote d'Ivoire


par Pecassioh Venance Ouattara
Ecole Superieure de Gestion de Paris - MBA Finance d'entreprise 2007
Dans la categorie: Economie et Finance
   
Télécharger le fichier original

précédent sommaire suivant

II- ANALYSE ET DIAGNOSTIC A PARTIR DU COMPTE DE RESULTAT

L'analyse et le diagnostic à partir du compte de résultat ont pour principal objet la compréhension de la formation du résultat net. Ce résultat peut être définit comme la différence entre le montant des charges engagées par l'entreprise et les divers produits reçus. Un résultat bénéficiaire est indispensable pour l'entreprise car il exerce un effet favorable sur les conditions qui garantissent sa survie et son développement. Du point de vue de l'Analyse Financière, le résultat est l'élément essentiel permettant d'apprécier la rentabilité de l'entreprise et de porter un jugement sur l'efficacité de la gestion des dirigeants. Pour apprécier la capacité bénéficiaire de l'entreprise, et son aptitude à générer des ressources internes, il faut pouvoir approfondir l'analyse du résultat d'exploitation et le résultat financier, et éliminer l'influence des opérations exceptionnelles. En effet, ce n'est pas un signe encourageant pour l'avenir d'une entreprise si celle-ci réussit finalement à apprécier un bénéfice grâce à une plus value réalisée sur la vente d'activité non courante de l'entreprise. L'approche est fondée sur des rapports qui dépendent des ordres de grandeurs en valeur absolue et des tendances qui supportent la même dépendance dans le temps.

1- Objectifs

Les objectifs du diagnostic à partir du compte de résultat sont :

- La construction des indicateurs synthétiques capables de révéler des tendances ;

- L'amélioration de la compréhension du contenu et de l'importance des masses financières.

Les outils nécessaires pour atteindre ces objectifs sont les ratios extraits du bilan et du compte de résultat.

2- Outils : Ratios

Un ratio est un rapport entre deux grandeurs significatives. Il répond aux objectifs exposés ci-dessus. Ils sont donc utiles pour :

- constituer une information synthétique (à l'intention des dirigeants, actionnaires, banquiers, etc.) ;

- établir des comparaisons (sectorielles, inter entreprise, etc.) - visualiser une évolution (historique et prévisionnelle) ;

- tenir un tableau de bord (lisibilité de la situation de l'entreprise). 3- Méthode : Agrégats de résultat et Ratios

3-1- Agrégats du compte de résultat : les Soldes Intermédiaires de Gestion (SIG)

Il enregistre les flux liés à l'exploitation de l'entreprise au cours de la période et présente les résultats générés. La structure du compte de résultat est formée de quatre niveaux successifs : activités d'exploitation, activités financières, hors activités ordinaires (HAO) ou activités exceptionnelles, participation et impôts.

La structure du compte de résultat dans le SYSCOHADA (Système Comptable Harmonisé Ouest Africain pour l'Harmonisation des Droits des Affaires) peut être schématisée, en grandes masses, comme suit :

Tableau n°3 : Compte de résultat simplifié

CHARGES

PRODUITS

Charges d'exploitation

A : résultat d'exploitation

Produits d'exploitations

Charges financières

B : résultat financier

Produits financiers

Charges HAO

C : résultat HAO

Produits HAO

D : participation des salariés

E : Impôts / Résultats

 

Source : SYSCOHADA

3-2- Détermination des Soldes Intermédiaires de Gestion (SIG)

La décomposition du compte de résultat en SIG explique la formation du résultat de l'exercice. Le découpage en charges et produits permet d'obtenir directement ces soldes dans la présentation adoptée par le SYSCOHADA. Il s'agit de réécrire les performances d'exploitation en termes de flux articulés entre eux et rattachés à des agrégats significatifs sur le plan économique (Valeur ajoutée, Excédent brut d'exploitation, etc.).

On distingue huit soldes qui expliquent progressivement la formation du résultat de l'exercice :

3-2.1- Marges Brutes


· Marge Brute/marchandises (MB / march.)

Elle est l'indicateur fondamental de gestion pour les entreprises de négoce, distribution.

(Commerciale).La marge est plus significative que le montant du Chiffre d'Affaire CA qui représente le coût d'achat auquel est ajouté une marge additionnelle. Elle se détermine comme suit :

MB/March. = Ventes de march.- Achats consommés (Achats + Variation de stocks)

[Variation de stocks= stock initial- stock final; elle peut être positive ou négative. Une variation positive entraîne le destockage (diminution de stock) ; réciproquement une variation négative montre une augmentation des stocks]. Elle s'interprète comme étant la différence entre le Prix de Vente des marchandises et leur Prix d'achat. En conséquence, elle mesure la capacité de l'entreprise commerciale à réaliser un excédent bénéficiaire à la couverture de ses autres charges. Un autre indicateur est le taux de marge brute (MB/CAHT).


· Marge Brute/matières (MB/mat.)

- Elle est aussi l'indicateur de gestion pour les entreprises industrielles. Elle s'obtient par :

MB/Matières = Production - Consommation de matière et fournitures Production = Production vendue + ou - Production stockée (évaluée au prix de revient) + Production immobilisée (évaluée au prix de revient) =»valeur hétérogène de la production.

Consommation matières et fournitures = Achats- variation stocks matières et fournitures (Variation de stock: stock final- stock initial).

De même que dans les entreprises commerciales, la marge brute/matières indique, pour les entreprises industrielles, l'excédent de valeur de la production sur le montant des matières et fournitures acquises à l'extérieur et consommés pour permettre sa réalisation.

précédent sommaire suivant