WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

Cultures maraà®chères dans l'économie des ménages à  Réo et à  Goundi dans la province du Sanguié au Burkina Faso


par Siégnounou BOGNINI
Université de Ouagadougou - Maitrise 2006
Dans la categorie: Géographie
   
Télécharger le fichier original

précédent sommaire suivant

1.5.4. Les cultures maraîchères en saison pluvieuse

La culture maraîchère à Goundi et à Réo est beaucoup réduite au cours de la saison pluvieuse. Cette période est généralement consacrée aux cultures vivrières. L'activité maraîchère est réservée uniquement aux espèces adaptées à une humidité élevée avec cependant des rendements inférieurs à ceux obtenus en saison sèche. Il s'agit entre autres du chou, de la tomate, des aubergines, des concombres, des djabaro et du piment (cf. Photo N°8). Ces cultures permettent de ravitailler les populations de Réo et de Koudougou en saison pluvieuse, période pendant laquelle les légumes sont rares.

Leur culture est pratiquée sur des terrains élevés qui évacuent facilement l'eau. A Goundi, ces cultures sont pratiquées en amont du barrage de Dioro. Les cultures maraîchères sont possibles sur ces terrains durant toute l'année. Les superficies sont généralement très réduites compte tenu de leur disponibilité et des travaux champêtres qui occupent les paysans en cette période. L'entretien des plantes demande beaucoup d'attention et de temps.

Beaucoup d'espèces ne peuvent donner de récoltes valables en saison de pluie.

Les légumes à tubercules comme la carotte et la pomme de terre sont infestées d'iules (myriapode noir et luisant qui s'enroule en spirale quand on le touche) et pourrissent. Les légumes feuilles ont du mal à lever sous les pluies violentes et les températures élevées. La laitue par exemple donne de mauvais résultats par fonte des semis, montaison précoce et des dégâts occasionnés sur les feuilles par les pluies lui ôtant toute valeur marchande.

Outre la violence des pluies, en tant que facteur physique limitant la production d'espèces fragiles, une humidité trop importante combinée à une température élevée favorisent le développement de deux catégories de maladies chez les légumes :

· les maladies fongiques dues aux champignons qui attaquent les plantes à partir du sol ou par voie aérienne et provoquent la fonte des semis, des pourritures du collet ou des maladies vasculaires. Les champignons sont essentiellement les mucoinées, mildious anthracnos, etc.

· Les maladies d'origine bactérienne et virale, dues essentiellement aux attaques de pucerons, zonocerus.

Tous ces insectes prolifèrent abondamment en saison pluvieuse. Toutefois, ces cultures de saison pluvieuse permettent d'augmenter les revenus des ménages

46
Planche : N°6 : Jardin de piment en saison pluvieuse

(Prise de vue BOGNINI Siégnounou juillet 2004)

Tableau 5 : Variétés de produits adaptés à la culture maraîchère des saisons pluvieuses

Produits

Variétés

début des semis

nombre de

jours de

croissance

rendements unitaires t/ha)

Chou

Sahel

juin

90

10

 

Juin

120

17

Aubergine

Black beauty

avril

180

20

Piment

Safi

mars

180-200

8-12

Piment doux

pepper

Février

120-180

10

Tomate

Romaine

juin

150

5

Cucurbitacée

Concombre

mai

120

9

 

Source : Enquêtes de terrain mai-juin 2004

précédent sommaire suivant