WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

Impact de la motivation de ressources humaines pour une meilleure performance de l'entreprise de service. Cas de la Société Rwandaise d'Assurances, SORAS S. A.


par J. d'Amour NIZEYUMUKIZA
Université adventiste d'Afrique Centrale - Bachelor's degree of business administration 2009
Dans la categorie: Ressources humaines
   
Télécharger le fichier original

précédent sommaire suivant

2.12. La satisfaction au travail et la motivation

Selon WERTHER et al (1990 :422), définit la satisfaction au travail comme étant l'écart entre ce que l'individu attend de son travail et ce qu'il y trouve, autrement dit, elle consiste en l'attitude favorable ou défavorable d'un employé vis-à-vis de son travail. L'une des préoccupations de la gestion des ressources humaines dans l'organisation est la satisfaction du personnel, puisqu'elle influence le taux de roulement, les griefs, l'absentéisme, et le climat organisationnel, lesquels agissent à leur tour sur le rendement de l'organisation.

La satisfaction est influencée par la façon dont les spécialistes des ressources humaines exercent les activités de gestion des ressources humaines. Les services des ressources humaines plus souples, qui se préoccupent des personnes qu'ils servent, se sont efforces de susciter la motivation, la croissance et la satisfaction des employés.

2.13. La satisfaction au travail et le rendement

Selon WERTHER et al (1990 :423), les tenants de l'école des relations humaines croyaient que des travailleurs plus satisfaits étaient aussi plus productifs. Les études subséquentes ont clairement démontré que tout n'est pas si simple. On considère que ce n'est pas la satisfaction qui entraine un bon rendement, mais un bon rendement qui engendre de la satisfaction, out comme un meilleur rendement peut entrainer des meilleures rétributions. Si ces dernières sont jugées équitables, elles provoquent une augmentation de la satisfaction, parce que les employés ont le sentiment qu'ils reçoivent des rétributions en fonction de leur rendement.

La satisfaction au travail a un effet sur le climat organisationnel et, par conséquent, sur la volonté des travailleurs à être de bons « citoyens » dans l'organisation, soit la volonté de s'entraider, à maintenir les lieux de travail propres et à prendre soi des ressources de l'entreprise. Ainsi, il semble que la satisfaction au travail ait un effet sur des nombreux comportements organisationnels autres que le rendement.

2.14. Le système d'encouragement

D'après WERTHER et al, (1990 :484), les encouragements et le partage des gains sont des façons de rétribuer certains résultats recherches. Les encouragements associent généralement des récompenses au rendement individuel, alors que les régimes de partage de gains récompensent des groupes d'employés. Au cours des dernières années, ces approches non traditionnelles à la rémunération ont gagné en popularité comme moyens de stimuler la productivité. Elles aident aussi les employeurs à relier le salaire au mérite, le travail à la pièce, les primes de production, les commissions, les courbes de maturité, la rémunération en fonction des connaissances de même que les encouragements non monétaires et les encouragements pour les dirigeants.

précédent sommaire suivant