WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Approche ethnopsychiatrique du malade réanimé : Réhabiliter l'esprit dans les pratiques de soins

( Télécharger le fichier original )
par Véronique DI MERCURIO
Université Paris 8 - Master 1 Psychologie Clinique 2007
  

sommaire suivant

Université de Paris 8

U. F. R. de Psychologie

Pratiques Cliniques et Sociales

MÉMOIRE DE MASTER 1

Etude de Psychologie Clinique et Pathologique

Approche ethnopsychiatrique du malade réanimé :

Réhabiliter l'esprit dans les pratiques de soins

Présenté par :

Véronique DI MERCURIO

Sous la direction de

Françoise Sironi Session de février 2007TABLE DES MATIERES

RÉSUMÉ 4

INTRODUCTION 5

IELABORATION THEORIQUE DU PROBLEME 6

I.1ETAT DES LIEUX DES RECHERCHES EN PSYCHOLOGIE SUR LA RÉANIMATION 6

I.1.aApproches athéoriques épidémiologiques 6

I.1.bApproches cognitives « Health Psychology » 6

I.1.cApproche psychobiologique : notion de ROPA de H. Laborit 6

I.1.dApproches cliniques d'inspiration psychanalytique en France 7

I.1.eApproches sociales : l'anthropologie médicale 7

I.1.fQue retenir de ces recherches ? 8

I.2LA RÉANIMATION MÉDICALE AUJOURD'HUI  8

I.2.aDescription des pratiques et des malades dans un service représentatif 8

I.2.bLa réanimation comme événement traumatique : un point de départ 8

I.2.cFacteurs traumatogènes de la réanimation médicale 10

Facteurs environnementaux 10

Facteurs d'agression corporelle 10

Un facteur particulièrement saillant : l'intubation trachéale 10

I.3LA REANIMATION COMME PRATIQUE DANS SON CONTEXTE CULTUREL 11

I.3.aLa relation entre mutation d'une culture et psychologie individuelle 11

Intégrer un regard culturel à l'étude des souffrances psychiques 11

La notion de défenses culturelles 11

I.3.bSources historiques de la réanimation comme pratique 11

Antiquité et Moyen-âge 11

De la renaissance au début du 20e siècle 11

Début de l'institutionnalisation de la réanimation 11

I.3.cOrigine du terme de « réanimation » 12

Le concept de « réanimation » 12

I.3.dLa réanimation comme moment de transformation psychique 12

Rappel sur la notion de rite de passage 12

I.3.eDe la réanimation médicale au concept de « Souffle Vital » 13

I.4LA NOTION DE SOUFFLE VITAL  13

I.4.aOrigines des théories du vivant 13

I.4.bConception des sociétés traditionnelles 13

Afrique noire 13

Religions et médecines traditionnelles d'Asie (VALLET, 1999 ; ELIADE, 1958) 13

I.4.cConceptions du « Souffle Vital » dans les fondements des cultures occidentales 14

Les Babyloniens 14

Egypte ancienne 14

La Bible 14

Les Grecs : coexistence des conceptions dualistes et monistes 14

IIENONCE DES HYPOTHESES 16

II.1ELABORATION DES HYPOTHÈSES 16

II.1.aSur les pratiques de soins médicaux 16

II.1.bSur les théories pour interpréter le vécu des malades réanimés 16

II.1.cSur la méthode psychothérapeutique 16

IIIMETHODOLOGIE 16

III.1SPÉCIFICATION DES HYPOTHÈSES EN CRITERES D'ANALYSE 16

III.1.aHypothèse 1 : Une plus grande technicité médicale génèrerait des souffrances psychiques plus profondes 16

III.1.bHypothèse 2 : Le vécu des malades de réanimation correspondrait à une transformation psychique qui peut se conceptualiser par la notion anthropologique de rite de passage. 17

III.1.cHypothèse 3 : La position de patient-expert permettrait de terminer le processus de transformation psychique par une restructuration psychique. 17

III.2CONSTITUTION DES GROUPES DE SUJETS 17

III.3LES SUJETS 18

III.4LA MÉTHODE D'ENTRETIEN 21

Phase préliminaire sur le lieu de recherche 21

Méthode d'entretien ou méthode thérapeutique ? 21

Guide d'entretien semi-dirigé 21

Vérification des critères de scientificité 21

IVCOMPTE-RENDU DES RÉSULTATS 22

IV.1.aHypothèse 1 : Une plus grande technicité médicale génèrerait des souffrances psychiques plus profondes 22

Analyses des signes cliniques 22

Comparaison intergroupe des signes cliniques : 44

Commentaire sur les comparaisons intergroupe des mécanismes de défense : 44

Comparaison des analyses thématiques d'entretiens 44

IV.1.bHypothèse 2 : Le vécu des malades de réanimation correspondrait à une transformation psychique qui peut se conceptualiser par la notion anthropologique de rite de passage. 45

IV.1.cHypothèse 3 : La position de patient-expert permettrait de terminer le processus de transformation psychique par une restructuration psychique. 48

VINTERPRETATION DES RESULATS 51

V.1HYPOTHÈSE 1 : UNE PLUS GRANDE TECHNICITÉ MÉDICALE GÉNÈRERAIT DES SOUFFRANCES PSYCHIQUES PLUS PROFONDES 51

V.2HYPOTHÈSE 2 : LE VÉCU DES MALADES DE RÉANIMATION CORRESPONDRAIT À UNE TRANSFORMATION PSYCHIQUE QUI PEUT SE CONCEPTUALISER PAR LA NOTION ANTHROPOLOGIQUE DE RITE DE PASSAGE. 51

V.3HYPOTHÈSE 3 : LA POSITION DE PATIENT-EXPERT PERMETTRAIT DE TERMINER LE PROCESSUS DE TRANSFORMATION PSYCHIQUE PAR UNE RESTRUCTURATION PSYCHIQUE. 52

LEXIQUE DES TERMES MEDICAUX 54

BIBLIOGRAPHIE 56

ANNEXES 60

résumé

La réanimation médicale, à la fois pratique et lieu de soins, s'adresse aux malades qui se trouvent en situation de défaillance des fonctions vitales. C'est une pratique récente, apparue dans la seconde moitié du XXe siècle et qui s'inscrit dans l'évolution économique et technologique des pays Occidentaux. Une étude de la psychologie des malades hospitalisés en réanimation médicale, au-delà des aspects cliniques, concerne aussi les aspects culturels et sociaux, ce que permet l'approche ethnopsychiatrique.

Le contexte d'urgence vitale et le danger de mort justifient de centrer l'étude sur les effets psychologiques produits par la situation plutôt que d'étudier le lien entre personnalité et maladie comme le font les approches classiques en psychologie de la santé.

Le modèle du traumatisme psychique est employé dans l'étude comme un présupposé.

La problématique du vécu des malades de réanimation y est étudiée selon 3 aspects avec 3 hypothèses correspondantes :

1) Concernant les pratiques de soins de réanimation, celles-ci sont-elles associées et impliquées dans des souffrances psychiques de type traumatique ?

2) Concernant les théories d'interprétation, est-ce que les notions de « rite de passage » et de « conflits culturels » rendent mieux compte de la psychologie des malades de réanimation que les théories classiquement employées en psychologie clinique ?

3) Concernant la méthode de soutien au niveau psychologique des malades, est-ce qu'une approche qui positionne le malade en situation d'expert procure un bénéfice psychique ?

L'étude s'appuie sur les observations et l'analyse des entretiens de 14 sujets. Tous ont été suivis lors de l'événement de défaillance vitale et 11 ont pu participer à des entretiens de recherche après leur prise en charge en réanimation médicale.

Les sujets : un groupe de recherche de 9 patients qui ont été réanimés au moyen des techniques invasives avec ventilation mécanique et intubation trachéale et un groupe contrôle de 5 patients qui ont été réanimés avec une technique non invasive dont un masque pour la part respiratoire.

Les résultats ont montré que les 3 hypothèses sont bien vérifiées.

1) Parmi les malades réanimés par techniques invasives, 8 sujets sur 9 ont bien vécu un événement traumatique et ont montré des signes de stress aigu lors de cet événement, contre seulement 2 sujets sur 5 parmi des malades du groupe contrôle.

2) La notion anthropologique de « rite de passage » explique le phénomène de transformation psychique mis en évidence dans les entretiens. Le conflit se situe entre un individu qui tente de défendre son intégrité psychique contre des techniques produisant du traumatisme psychique.

3) La position de patient-expert favorise la restructuration psychique grâce à l'activation de la capacité narrative propre à toute identité.

L'interprétation des résultats d'un point de vue socioculturel a soulevé les réflexions suivantes :

- L'état confusionnel peut s'expliquer d'un point de vue psychogène car les effractions corporelles sont intimement reliées aux effractions psychiques,

- La réanimation génère une situation paradoxale qui s'appuie sur une conception dualiste et clivée des relations corps et esprit. L'élimination de l'esprit des pratiques produit une souffrance psychique.

- La notion de rite de passage permet de décrire et comprendre le traumatisme psychique comme une transformation, avec une phase de déstructuration et une phase de restructuration.

- Bien que ressemblant à un rite, la pratique de soin de réanimation ne s'inscrit pas dans une tradition culturelle mais dans une institution, avec laquelle les individus soignés peuvent entrer en conflit.

- La forme d'entretien qui place le malade en position d'expert qui favorise le récit et la transmission de savoir permet d'activer une capacité d'auto guérison liée à la spécificité de l'identité narrative.

Des suggestions concernant les pratiques de soins ont été proposées :

- La réflexion éthique commune sur la mort entre équipes de réanimation et équipes de soins palliatifs.

- La formation des équipes soignantes à une relation d'aide dégagée de toute théorie psychologique inadaptée à la situation et centrée sur une vision du malade-expert.

sommaire suivant







Rassembler les contraires c est creer l harmonie