WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Approche ethnopsychiatrique du malade réanimé : Réhabiliter l'esprit dans les pratiques de soins

( Télécharger le fichier original )
par Véronique DI MERCURIO
Université Paris 8 - Master 1 Psychologie Clinique 2007
  

précédent sommaire suivant

III METHODOLOGIE

III.1 SPÉCIFICATION DES HYPOTHÈSES EN CRITERES D'ANALYSE

Nous avons repris une méthode développée pour la psychologie de la santé distinguant 3 niveaux d'observation et d'analyse  (SANTIAGO-DELEFOSSE, 2002 ; FISCHER, 2002) qui correspondent à:

Niveau 1 : l'observable et le manifeste,

Niveau 2 : le subjectif conscient,

Niveau 3 : les mécanismes inconscients.

Pour cette étude, nous utiliserons les 3 niveaux avec relevé des signes cliniques pour l'observable et le manifeste, des thématiques de discours pour le niveau subjectif et conscient et des mécanismes de défense portant sur l'angoisse de mort pour les mécanismes inconscients.

III.1.a Hypothèse 1 : Une plus grande technicité médicale génèrerait des souffrances psychiques plus profondes

La technicité la plus importante correspond au soin d'intubation trachéale avec la ventilation mécanique car elle s'accompagne aussi des autres soins les plus intrusifs sur le plan corporel. Nous choisirons donc le critère d'intubation trachéale et ventilation mécanique comme critère d'effraction corporelle.

Les souffrances psychiques les plus profondes correspondent aux signes d'effraction psychique mise en évidence cliniquement par l'état de stress aigu parmi les autres troubles anxieux, ainsi que par les récits des troubles psychiques faits par les malades. Les critères d'effraction psychique sont présentés dans le tableau suivant :

Signes cliniques issus d'observations

Signes cliniques relevés dans les discours

Etat de stress aigu (vécu de mort imminente, torpeur, déréalisation, dépersonnalisation, amnésie, réviviscences, évitement)

Etat de stress dépassé (torpeur, agitation, fuite panique, déréalisation, onirisme)

Confusion mentale (torpeur, désorientation, amnésie, onirisme, déséquilibre biologique)

Signes neurovégétatifs d'anxiété

Effraction corporelle

Etat de stress aigu (vécu de mort imminente, torpeur, déréalisation, dépersonnalisation, amnésie, réviviscences, évitement)

Etat de stress dépassé (torpeur, agitation, fuite panique, déréalisation, onirisme)

Confusion mentale (torpeur, désorientation, amnésie, onirisme, déséquilibre biologique)

Plaintes sur signes neurovégétatifs

Mécanismes de défense contre l'angoisse de mort (voir Annexe 3)

Thématique de la déstructuration psychique

Effraction corporelle

III.1.b Hypothèse 2 : Le vécu des malades de réanimation correspondrait à une transformation psychique qui peut se conceptualiser par la notion anthropologique de rite de passage.

Les thématiques analysées porteront sur les 2 aspects interprétatifs de cette hypothèse :

· les thèmes en lien avec le rite de passage : les différentes phases du processus de transformation psychique

· les thèmes en lien avec le conflit des théories : théories des malades sur les soins, théories médicales acceptées ou non par les malades, défenses culturelles possibles et défaillantes, sentiment de persécution ou manifestation de l'irascibilité comme défense.

précédent sommaire suivant