WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Implantation d'un site écotouristique dans la région de Manjakandriana


par Ioly Ravaka Joëlle Ramamonjisoa
Faculté Droit d'Economie de Gestion et de Sociologie Ambohitsaina Antananarivo  - Maîtrise en Gestion Option Finances et Comptabilité 2010
  

sommaire suivant

Session : Aout 2010

UNIVERSITE D'ANTANANARIVO

FACULTE DE DROIT, D'ECONOMIE,
DE GESTION ET DE SOCIOLOGIE

DEPARTEMENT DE GESTION

MEMOIRE DE MAÎTRISE EN GESTION

OPTION : FINANCE ET COMPTABILITE

PROJET D'IMPLANTATION D'UN SITE ECOTOURISTIQUE

DANS LA REGION DE MANJAKANDRIANA

Présenté par : Mademoiselle RAMAMONJISOA Ioly Ravaka Joëlle

Sous la Direction de :

Encadreur pédagogique : Encadreur professionnel

Madame Ravalitera Farasoa Monsieur HONEGGER

Frédéric

Directeur du Centre d'études et de recherches en gestion Gérant de Sociétés

Enseignant chercheur

Année Universitaire : 2009-2010

LISTE DES TABLEAUX

· Tableau n°1: Tableau des intérêts de la commune 7

· Tableau n°2: Fréquentation du parc national de Tsimbazaza 13

· Tableau n°3: Répartition par pays d'origine des touristes étrangers 15

· Tableau n°4: Arrivée des visiteurs non-résidents aux frontières 16

· Tableau n°5: Durée moyenne de séjour 17

· Tableau n°6: Taux d'occupation moyen des hôtels 17

· Tableau n°7: Evolution des Recettes en devises au titre du tourisme 18

· Tableau n°8: Les sites les plus visités à Madagascar 20

· Tableau n°9: Évolution de l'offre touristique 20

· Tableau n°10: Tableau des activités du tourisme à Madagascar 22

· Tableau n°11: Tableau des coûts de constructions 77

· Tableau n°12: Tableau des coûts des installations téléphoniques 77

· Tableau n° 13: Tableau des installations téléphoniques 77

· Tableau n°14: Tableau de cout des transports 77

· Tableau n°15: Les matériels de bureau 79

· Tableau n°16: Les matériels informatiques 80

· Tableau n°17: Les mobiliers 80

· Tableau n°18: Récapitulation des immobilisations 81

· Tableau n°19: Le fonds de roulement initial 81

· Tableau n°20: Les fonds de départ 82

· Tableau n°21: Le plan de financement 82

· Tableau n° 22: Le Tableau des emplois et des ressources 83

· Tableau n° 23: Tableau de remboursement des dettes 84

· Tableau n° 24: Achat non stockés de matières et fournitures 85

· Tableau n° 25: Les autres approvisionnements 86

· Tableau n°26: Les Charges externes 86

· Tableau n°27: Les Impôts et taxes 87

· Tableau n°28: Les Charges de personnel 88

+ Tableau n°29: Les Charges financières 88

+ Tableau n°30: Tableau récapitulatif des comptes de charges 89

+ Tableau n°31: Tableau du nombre des visiteurs du site par an 90

+ Tableau n°32: Tableau détaillé recettes des différentes caisses 91

+ Tableau n°33: Evolution du Chiffre d'affaire 91

+ Tableau n°34 : Le compte de résultat 94

+ Tableau n°35: Le Flux de Trésorerie 97

+ Tableau n°36: Les bilans prévisionnels 100

+ Tableau n°37: La valeur ajoutée 103

+ Tableau n°38: L'excédent brut d'exploitation 104

+ Tableau n °39: La marge Brut d'Autofinancement 105

+ Tableau n°40 Le taux de rentabilité interne 105

+ Tableau n°41 Le délai de récupération du capital investi 107

+ Tableau n°42: Le cadre logique 114

+ Tableau n°43: Tableau des amortissements Année 1 Annexe

+ Tableau n°44 Tableau des amortissements Année 2 Annexe

+ Tableau n° 45: Tableau des amortissements Année 3 Annexe

+ Tableau n° 46: Tableau des amortissements Année 4 Annexe

+ Tableau n°47: Tableau des amortissements Année 5 Annexe

LISTE DES FIGURES ET SCHEMAS

LISTE DES FICURES

Figure n°1: Le chronogramme des prestations 49

Figure n°2: Organigramme de l'agence 66

Figure n°3: Organigramme de l'unité fonctionnelle accueil, hébergement, restauration 66

Figure n°4: Organigramme de l'unité Gestion des activités du site 66

Figure n°5: Organigramme de l'unité financière 67

Figure n°6: L'unité administrative et financière 67

Figure n°7: La logistique 68

Figure n°8: Organigramme fonctionnel de l'entrepris 69

LISTE DES SCHEMAS

Schéma n°1: Le système touristique et ses interactions 11

Schéma n°2: Un maillon de trois entités 22

Schéma n°3: La stratégie PUSH 30

Schéma n°4: La stratégie PULL 30

TABLES DES MATIERES

REMERCIEMENTS

SOMMAIRE

LISTE DES ABREVIATIONS

LISTE DES TABLEAUX

LISTE DES FIGURES & SCHEMA

INTRODUCTION GENERALE 1

PREMIERE PARTIE : IDENTIFICATION DU PROJET 3

CHAPITRE I - PRESENTATION DU PROJET 4

Section 1-Analyse de la situation 4

Section 2-Localisation du projet 5

Section 3-Caractéristique du projet 6

Section 4-Justification du projet 9

CHAPITRE II - ETUDE DE MARCHE 10

Section 1-Analyse de la demande 12

Section 2-Analyse de l'offre 19

Section 3-Analyse de la concurrence 25

Section 4-La stratégie et politique marketing envisagé 29

DEUXIEME PARTIE : ETUDE DE FAISABILITE TECHNIQUE ET

ORGANISATIONNELLE

DU PROJET 33

CHAPITRE I-ETUDE DE PROJET 34

Section1 - Objectif et missions à accomplir 34

Section 2 - Etude technique d'un site écotouristique 35

Section 3 - Les différentes activités envisagées 45

Section 4- Les étapes générales parcourues par le client jusqu'à la réalisation de ses besoins 47

CHAPITRE II- ETUDE ORGANISATIONNELLE DU PROJET 50

Section 1 - La gestion du site 50

Section 2 - Vers la mise en place de l'organigramme de l'entreprise 52

Section 3- Le concept de l'administration des ressources humaines 71

TROISIEME PARTIE : ETUDE DE FAISABILITE FINANCIERE ET EVALUATION

DU PROJET 74

CHAPITRE I : LE COUT DES INVESTISSEMENTS 75

Section 1 - Les investissements nécessaires 75

Section 2 - Le fonds de départ 81

Section 3 - Les financements contractés 82

Section 4- Le remboursement des dettes 84

Section 5 - Les comptes de gestion 85

CHAPITRE II-ETUDE DE LA RENTABILITE DU PROJET 91

Section-1-Le compte de résultat prévisionnel 91

Section-2-Le flux de trésorerie 94

Section-3 -Le bilan 96

CHAPITRE III-EVALUATION DU PROJET 98

Section-1-Les critères d'évaluation d'un projet 98

Section-2-La contribution économique du projet 99

Section-3- Evaluation financière du projet 101

Section-4- Les retombées du projet 105

CONCLUSION GENERALE 109

BIBLIOGRAPHIE 116

1

INTRODUCTION GENERALE

L'industrie du tourisme a été depuis toujours parmi les secteurs porteurs de devises pour le pays malgache. Avec la crise politique qui demeure actuellement, l'arrivée des touristes a chuté de moins de 50% en 2009.Toutefois, l'ONTM ne baisse pas les bras pour rehausser l'image de la destination Madagascar auprès des investisseurs étrangers à travers les foires internationales qu'elle a participé l'an dernier. En ce moment, les efforts ont abouti, les touristes étrangers n'appréhendent plus la situation politique du pays et commencent à se renforcer en nombre à mettre leurs pieds loin des craintes sur le sol malgache. La France, notre principale grenier de touristes regagne confiance sur l'environnement sociopolitique malgache et réinsère Madagascar comme la destination phare dans leur catalogue 2010.Avec la nouvelle politique du pays qui consiste à axer le domaine du tourisme dans la préservation de l'environnement,le ministère du tourisme prévoit une arrivée de 200000 touristes cette année. Cette décision est à l'avantage des investisseurs touristiques d'autant plus que les préoccupations se portent vers une nouvelle approche des réserves foncières touristiques pour encourager ceux qui désirent apporter leur contribution dans la protection de l'environnement, de l'architecture ainsi que de la création d'emplois.. Le gouvernement prend conscience de l'importance de la diminution importante de la superficie naturelle chaque année. En effet, la faune et la flore du pays malgache doivent être conservés car c'est le principal produit touristique. Le développement durable est indispensable pour accompagner le développement du pays malgache.

Si l'on inscrivait le développement durable dans la Constitution, les orientations, politiques et celles en matière du tourisme en particulier, le développement socio économique par « une croissance verte » du PIB serait alors possible, grâce entre autre au tourisme responsable, solidaire et équitable. Or, l'écologie des lieux touristiques porte un vrai handicap sur ce nouveau visage de croissance surtout dans la recherche de l'objectif essentiel de tout développement durable, celui de trouver l'équilibre entre l'économie, la société et l'environnement. Dans une mesure précise, l'environnement est le plus affecté. Alors que Madagascar possédait une formation forestière de 13.260.000 ha soit un taux de couverture de 22,6% du territoire national, les temps changent et malheureusement, cette masse forestière est réduite actuellement à un taux de recouvrement de 3% du territoire national avec une déforestation annuelle de l'ordre de 0,8 % et cela malgré les dispositions législatives de l'Etat pour la protection de la faune et de la flore malgache. Face à cette perte considérable de la superficie naturelle, il n'est plus question de sérénité quant à notre avenir et celui de nos prochains. Dans un souci de développement durable, il faudrait alors mobiliser tout un mécanisme d'ensemble allant du gouvernement jusqu'aux acteurs locaux pour agir et trouver une solution vis-à-vis de cette menace écologique. La 64è assemblée des Nations Unies annonce un débat international sur une question sérieuse qui menace la vie sur terre : le réchauffement

2

planétaire. Les excès de l'homme sur la nature engendrent la compression de CO2 dans l'air et une déforestation massive qui sont à l'origine de ce réchauffement.

Il existe aujourd'hui une issue à cette question, d'ailleurs tous les pays l'adoptent et son développement est assez remarquable à l'échelle mondiale. C'est un défi pour pérenniser la nature : l'écotourisme est un marché porteur du fait de son expansion de l'ordre de 20% sur le marché mondial. Nous pourrons, compte tenu de ses avantages, transposer ce succès international à l'échelle nationale et locale, mais toujours suivant les différents contextes qui y sont exposés.

L'enjeu est de taille, mais nous sommes disposés à apporter notre part dans un projet « écotourisme » dans une région parmi les plus démunies d'infrastructures de protection de la nature à Madagascar. Un grand pas dans cette lutte est envisagé dans le cadre de soutien au développement communautaire. Pour ce faire, nous avons regardé de près la région de Manjakandriana qui a été depuis toujours sujette d'exploitation forestière. Nos recherches ont abouti à un choix d'implantation du projet dans la commune de Soavinandriana, district de Manjakandriana, région d'Analamanga. Alors qu'elle possède des potentialités diverses comme le relief très riche, un sol très fertile, des espèces endémiques localisés dans la commune, une hydrographie assez riche (chute d'eau et eau douce), cette région est sujette de déforestation massive. Pour cause, la plupart des ménages tirent leurs recettes journalières de la vente et de la production de charbon de bois, principale source d'énergie locale et régionale. D'autres pratiques comme les cultures sur brûlis, les feux de brousses ... contribuent également dans ce problème déforestation. Force est de constater l'ignorance de la population locale sur le droit et la protection de l'environnement, faute d'autorités locales et d'infrastructures protectrices de la nature. Inévitablement se posent les questions suivantes :

Y a t il d'autres activités qui pourraient substituer cette AGR afin de freiner le déboisement dans cette région ? Y a t il une solution pour développer l'économie locale sans menacer l'équilibre de la nature de cette région ? Serait-il possible de changer les mauvaises pratiques et habitudes locales, néfastes pour la nature ?

Est-il donc possible d'y instaurer un projet respectant le développement durable ?

Face à toutes ces questions posées, il est certain que la réponse n'est pas dans l'immédiat .C'est au fur et à mesure de l'implantation du site écotouristique que l'on pourra puiser toutes nos capacités à créer un marché écotouristique potentiel dans la région, à gérer notre exploitation de service, à organiser et à mobiliser les ressources humaines locales et à investir nos moyens financiers afin de rentabiliser au mieux notre capital au profit de notre institution et de la commune, la valeur du capital naturel étant inclus dans ce profit.

Le projet d'implantation d'un site écotouristique dans la région de Manjakandriana contribuera à l'expansion de l'écotourisme à Madagascar, il favorisera la création d'emplois et le développement communautaire du site, mais plus encore elle résoudra en grande partie les lacunes sur la protection de la nature. Bien qu'il connaît des limites, entre autre le développement économique à l'échelle locale, la commune appréciera avec grande conviction le nouveau souffle qu'il pourra apporter sur l'ensemble de cette communauté humaine.

3

PREMIERE PARTIE : IDENTIFICATION DU PROJET

Au préalable il faudrait présenter notre projet afin de comprendre la source de son expectation, de comprendre son but et l'objectif de son existence et pour finalement justifier ses intérêts.

Autrement dit, un projet n'existe pas sans objectif afin d'atteindre un but qui pourrait résoudre la situation actuelle d'un problème donné.

Il s'ensuit la délimitation de la situation actuelle, de la localisation du projet de ses principales caractéristiques et enfin sa justification.

4

sommaire suivant







Rassembler les contraires c est creer l harmonie