WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Implantation d'un site écotouristique dans la région de Manjakandriana


par Ioly Ravaka Joëlle Ramamonjisoa
Faculté Droit d'Economie de Gestion et de Sociologie Ambohitsaina Antananarivo  - Maîtrise en Gestion Option Finances et Comptabilité 2010
  

précédent sommaire suivant

CHAPITRE I : CADRE DU PROJET

Si l'on revenait au pourquoi du projet, il s'agit de lutter contre la déforestation massive et les autres excès néfastes sur l'écologie qui pèsent dans la région afin de préserver la nature. Parmi les 25 communes qui composent la région de Manjakandriana, Soavinandriana présente un cas assez critique pour la fragilité des écosystèmes qu'on y trouve. Cette commune a été choisie parmi d'autres du fait des réalités économiques, sociales et environnementales qui la rend la plus concernée par notre projet de développement durable. Ces réalités méritent d'être exposées.

Section 1 : Analyse de la situation

La situation actuelle dans cette commune peut être résumée ainsi : 1-1-1Réalités sociales :

La commune avoisinante d'Andranobe a une faible densité de 12 hab/km. On a affaire à une population jeune, d'ailleurs, parmi les problèmes majeurs consiste à chercher une solution pour freiner sinon réduire l'exode rurale des jeunes de la commune .Ce potentiel humain doit être géré pour contribuer à l'économie locale. La région a traversé une période difficile d'hygiène et d'assainissement due aux manques d'infrastructures sanitaires et surtout aux mauvaises habitudes d'hygiène par absence de sensibilisation et d'éducation. L'effectif des autorités locales est insuffisant et traduit le manque d'encadrement, ce qui favorise l'insécurité sociale.

1-1-2Réalités économiques :

Le manque d'investissement et de financement expliquent la pauvreté, le niveau de vie local assez faible et induisent des difficultés d'ordre logistique (infrastructures, organisations, matériels) *:

-98% des habitants sont des paysans. Le niveau d'éducation est très bas, et contribue aux mauvaises mentalités (ex : défécation en plein air au lieu d'utiliser les latrines). Notons que ces activités entraînent la destruction du milieu naturel et infectent le milieu de vie en entraînant des maladies.

1-1-3 Réalités environnementales

La commune ne dispose pas assez d'autorités locales ce qui induit des actes sans pénalisation et qui se propagent de manière croissante. Parmi ces actes, la déforestation massive affecte la commune et détruit au passage des zones forestières.

5

. A cet effet, la population produit du charbon de bois à raison 100 tonnes par an et favorise ainsi la pollution et la dégradation de l'environnement. Ces énumérations sont suffisantes pour évoquer une raison vitale et pourquoi l'option de notre implantation a été en faveur de cette commune que nous avons qualifié de « démunie d'infrastructures pour sa gestion et démuni de projet pour son propre développement ».

A ce propos, une étude auprès de la commune en ce qui concerne les pratiques nuisibles à l'environnement.

On peut conclure que la commune a une condition de vie socio-économique défavorable dans la région pour ces quelques raisons :

- La mauvaise exploitation de l'environnement et les problèmes d'assainissement à travers la production massive de charbon de bois, la fréquence des feux de brousse, la mauvaise hygiène .D'autant plus que la commune manque de financement pour améliorer l'hygiène et l'assainissement local.

- La pauvreté qui a pour cause le manque de revenus d'ou l'insécurité sociale, l'insécurité de l'environnement ainsi que l'exode rurale des jeunes qui ont un faible niveau d'éducation et qui cherchent un emploi à l'extérieur de la commune. La vente de charbon de bois est l'activité principale génératrice de revenus dans la région.

Et si nous considérons toutes les dérivés de ces réalités, nous pouvons conclure que c'est la nature qui engage la plus grande partie de la conséquence des actes humaines. L'absence de milieu protégé en est la cause puisque la population est libre dans ses actes sans toutefois être pénalisé.

Nous venons d'expliciter la situation actuelle dans la région : l'absence de milieu protégé. C'est pourquoi nous voulons apporter une résolution face à ces problèmes en créant un site écotouristique dans la commune de Soavinandriana. Pour débuter le projet nous allons le localiser en tenant compte des meilleures conditions pour son implantation.

précédent sommaire suivant