WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Bio-écologie des anophèles de part et d'autre de la falaise des Mbô et leur implication dans la transmission du paludisme d'altitude


par Billy TENE
Université de Yaoundé 1 - DEA 2007
  

précédent sommaire suivant

1.6.2. La prise en charge des malades

Le premier traitement efficace contre le paludisme fut découvert au 17ème siècle en Amérique du Sud : l'écorce du Quinquina. Par la suite, le principe actiffût isolé de cette écorce et reçu le nom de Quinine. Il existe de nos jours de nombreux produits de synthèse (Amino 4 quinoléines, Amino 8 quinoléines,Aminoalcools...)qui sont actifs sur différents stades du parasite. Le traitement en masse des sujets infectés est impossible car il existe plusieurs souches de parasites et, au sein de chaque souche, plusieurs capacités d'adaptation et de résistance. Le traitement des sujets en équilibre avec leur infection risque de diminuer leur immunité et d'en faire ensuite la cible d'une souche plus virulente et accentuer la chimiorésistance.

Il est donc nécessaire d'accentuer la prophylaxie individuelle avec un suivi de chaque malade et s'assurer de sa bonne guérison afin de limiter le développement des résistances. Les antimalariques sont choisis par les spécialistes en fonction des efficacités régionales.

1.7. HYPOTHESES ET OBJECTIFS DE L'ETUDE

La causalité complexe d'une épidémie de paludisme comporte une multitude de variables qui ne sont pas totalement indépendantes, en ce sens qu'elles s'associent généralement à un certain nombre d'ensembles qui une fois connus, peuvent être utiles pour prévoir l'évolution et l'impact probable des variables qui les composent et par voie de conséquence, pour savoir comment les maîtriser. Comme variable, la séparation des groupes d'individus d'une population dans des régions présentant des caractéristiques différentes entre autres, peut avoir des effets sur leur morphologie et leur physiologie. En général, chaque espèce se différencie de son groupe d'origine lorsqu'elle s'en trouve séparée par une barrière écologique. Les modifications sont alors dues aux adaptations des populations à leur microclimat. La présence d'une falaise forestière entre Dschang et Santchoucorrespondant àune variation brusque d'altitude avec des variations des conditions climatiques, pourrait avoir un effet sur la structure et la dynamique des vecteurs. Dans la suitedu travail, il s'agira de :

· Déterminer la composition spécifique des populations de vecteurs de part et d'autre de la falaise ;

· Comparer la composition des membres du complexeAn. gambiae dans la plaine et sur le plateau ;

· Déterminer le niveau d'infection des anophèles par les plasmodiums dans les deux sites altitudinaux ;

· Calculer les indices entomologiques de transmission et en déduire le niveau de stabilité du paludisme dans les deux zones d'étude.

Chapitre 2

précédent sommaire suivant