WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

Système d'information (Gestion de l'information)


par A.SEMOUD et A.LAYMY
Université Hassan II Mohammedia - Licence 2006
Dans la categorie: Informatique et Télécommunications
   
Télécharger le fichier original

précédent sommaire suivant

IV-5-1- LE COUTS DE LA -NON INFORMATION EST SUPERIEUR AU COUTS DE L'INFORMATION

A ce titre, les exemples sont nombreux - sans qu'il soit nécessaire de les démontrer avec force détails- et tout aussi édifiants. Pensez seulement que ceux qui suivent vous adviennent pour avoir négligé votre gestion de l'information.

Exemple1 : Quelque soit votre métier, eu égard à une conjonction en permanence évolution, les besoins de vos clients ou marchés-cibles sont extrêmement variables. Ainsi, vous faut-il aller au devant de la demande, identifier ses tendances, prévoir ses humeurs, rechercher les motivations, donc étudier pour comprendre, ne pas être dépassé et agir en conséquence. En quelque sorte, il est vital de « tendre l'oreille » et « d'ouvrir les yeux ».

Aussi la survie de votre entreprise est elle liée à l'efficacité de votre synthèse de veille concurrentielle, commerciale, technologique et même juridique.

Faire profit de ces « évidences », c'est accepter que vos concurrents sortent un produit bien plus adapté que les vôtres à la demande ; un produit ayant demandé des investissements lourds et une gestation longue, de sorte que malgré votre aptitude à réagir promptement aux sollicitations du marché, vous ne puissiez vous adapter et répondre à temps de sorte qu'il vous faudrait changer votre outil de production, vos méthodes de travail...

La précaution indispensable afin de prévoir ce type de catastrophe malheureusement courante de nos jours : une politique de veille dynamique nécessitant des investissements en rapport avec l'importance stratégique que revêt l'information concurrentielle.

Quoique vous en disiez, son coût sent touj ours inférieur à celui du déclin de votre entreprise !!

Exemple 2 : L'un de vos commerciaux est en contact avec un nouveau prospect pour une affaire jugée importante. Il se déplace à plusieurs reprises pour rencontrer ce prospect et y investit du temps, de l'énergie et bien sûr se montre pas avare en frais, croyant que la fin justifie les moyens. A terme, il apprend, alors qu'il pensait être sur le point de conclure le contrat, que le client n'est pas solvable.

Vous en conviendrez, ce genre de déconvenue est fréquent, mais encore une fois les moyens de les prévoir sont nombreux et peu coûteux !!!

Ainsi existe-t-il de très efficaces serveurs télématiques à même de vous renseigner sur la solvabilité d'une entreprise, de même que le greffe du Tribunal de Commerce, qu'un appel à la banque ou l'un des fournisseurs de ce prospect eût été salvateur.

Pensez à l'argent ainsi gaspillé en salaires, charges sociales et frais, outre que le manque à gagner inhérent à l'indisponibilité de votre commercial vis-à-vis de prospects plus sûrs, ou de clients déjà acquis qui ne demandent qu'à être fidélisés pour consommer plus et générer plus de bénéfices.

précédent sommaire suivant