WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Médicaments achetés, remboursés et non utilisés en France : Aperçu d'un gaspillage

( Télécharger le fichier original )
par Fatiha Nousseir
Faculté de médecine LARIBOISIERE à PARIS - Master II AGES 2005
  

précédent sommaire suivant

C. La consommation des médicaments:

On ne peut pas parler des chiffres de déchets sans avoir une idée sur la consommation.

1. La consommation mondiale

L'Amérique du nord, l'Europe et le Japon ne représentent qu'un sixième de la population mondiale, ils consomment 85% des médicaments existant sur le marché mondial.

Ce marché a été estimé à près de 15 milliards de dollars US (en prix producteurs) il est caractérisé par une utilisation irrationnelle des médicaments et se réparti comme suit :

Figure 2 :La répartition des ventes mondiales des médicaments

Face à cette utilisation irrationnelle, l'Organisation Mondiale de la Santé a établit une liste de médicaments essentiels assortie de principes directeurs applicables aux dons de médicaments (ANNEXE 2). Ces principes visent à proscrire la fourniture de médicaments non utilisés et d'échantillons médicaux.

2. La consommation des médicaments en France :

Environ 3 milliards de boîtes de médicaments ont été vendues en 2003 dans les 23.400 officines françaises, engendrant pour celles-ci un chiffre d'affaires de 23,217 milliards d'euros et une dépense de plus de 16 milliards d'euros pour l'assurance maladie (tous régimes confondus

a) La France est le pays européen qui consomme le plus de médicaments ;

La dépense moyenne par habitant est égale à près de 1,5 fois celle de l'Allemagne ou de l'Espagne.

La France est le pays qui affecte la plus grande partie de son PIB aux dépenses de médicaments (Tableau 1).

Tableau 1 : Comparaison internationale de dépenses de médicaments

Pays

Dépenses totales en produits pharmaceutique et bien non durables par habitant en 2002

(Milliards de dollars, PPA)

%

Du PIB

Des dépenses de santé

Médicaments sur ordonnance

France

570

2

20,80

79,30

USA

673

1,90

12,80

83,70

Italie

484

1,90

22,40

Nd

Canada

485

1,60

16,60

80,10

Allemagne

408

1,60

14,50

87

Espagne

354

1,60

21,50

Nd *

Suède

329

1,20

13,10

Nd *

Pays bas

276

1

10,40

Nd *

Irlande

259

0,80

11

Nd *

Danemark

186

0,80

9,20

84,30

OCDE Eco-santé 2004

* : Non défini

La valeur des dépenses pharmaceutiques en pourcentage du PIB varie d'un pays à l'autre, la plus importante est celle de la France (2%), l'évolution aussi est très importante ; elle est de 6% d'accroissement entre 1990 et 2001 (figure 3).

Figure 1 : La Valeur des dépenses pharmaceutiques exprimée en pourcentage du PIB

b) Evolution des ventes des médicaments en France :

· L'évolution en valeur

L' AFSSAPS (L'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé) réalise chaque année à partir des déclarations des ventes des spécialités pharmaceutiques dont elle dispose. La cinquième édition de ce rapport, qui vient d'être publiée, indique que les ventes aux officines ont progressé de 5,3% et les ventes destinées aux hôpitaux de 10%, en moyenne annuelle au cours de la période 1993-2003.

L'augmentation entre 2002 et 2003 est de 7,1% pour les ventes aux officines et aux hôpitaux réunies (tableau 2)

Tableau 2 : Evolution des ventes de spécialités pharmaceutiques en million d'euros

ANNEE

1993

1994

1995

1996

1997

1998

Spécialités vendues aux officines

dont homéopathie à nom commun

Spécialités vendues aux hôpitaux

TOTAL France

10 590

116

1 539

12 129

10 764

108

1 638

12 402

11 523

128

1 885

13 408

11 777

123

2 031

13 808

12 141

125

2 187

14 328

12 824

134

2 314

15 138

ANNEE

1999

2000

2001

2002

2003

2003 à 2002

%

Spécialités vendues aux officines

dont homéopathie à nom commun

Spécialités vendues aux hôpitaux

TOTAL France

13 927

140

2 531

16 458

14 782

150

2 598

17 380

15 920

159

3 084

19 004

16 619

166

3 708

20 327

17 766

174

4 005

21 771

+ 6,9

+ 8,0

+ 7,1

· L'évolution en quantité

A partir de 1998 le nombre de boîtes vendues a connu un taux de croissance de 1%, la décroissance observée avant cette date est expliquée par la modération de la consommation de certaines spécialités pharmaceutiques (Tableau 3)

Tableau 3 : Evolution des unités vendues (Unité : million de boîtes)

ANNEE

1993

1994

1995

1996

1997

1998

Spécialités vendues aux officines

(hors homéopathie à nom commun)

2 968

2 905

3 002

2 966

2 958

2 953

ANNEE

1999

2000

2001

2002

2003

2002 à 2003

Spécialités vendues aux officines

(hors homéopathie à nom commun)

3 034

3 035

3 100

3 128

3 174

+ 1,5%

précédent sommaire suivant







Rassembler les contraires c est creer l harmonie