pubAchetez de l'or en Suisse en ligne avec Bullion Vault


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

Les déterminants du choix stratégique des entreprises touristiques


par Noureddine HADDAD
Université de Tunis El Manar - Master 2005
Dans la categorie: Tourisme
   
Télécharger le fichier original

précédent sommaire suivant

I.1.2. Le tourisme comme secteur d'appui de l'économie

Les entreprises de tourisme génèrent la première ressource économique des pays ainsi le tourisme est considéré comme un puissant facteur de développement économique. Son importance et sa place sont variables selon les pays. Il peut paraître logique d'affirmer que la finalité de toute politique économique est d'aboutir à une maximisation de bien-être social. Ainsi, est ce que le secteur touristique est susceptible de favoriser ce bien-être ?

La tendance actuelle aux voyages partout dans le monde, fait de l'industrie touristique une industrie à potentiel énorme, source inépuisable de devises et d'emplois10.

Selon l'O.M.T11« la capacité d'attirer un flux touristique permanent exige la conception d'un programme complet de politiques, allant de la construction d'infrastructures pour le transport et l'hébergement répondant à des normes internationales acceptables, à la conservation et à la préservation des sites constituant la principale attraction touristique, exige aussi une politique de promotion et de commercialisation, la formation d'une maind'oeuvre de qualité, l'éducation de la population afin de maintenir un environnement agréable ».

I.1.2.1. Le tourisme et la consommation

L'offre du tourisme a connu une évolution très rapide au cours des deux dernières décennies et une résistance face aux déséquilibres conjoncturels des dernières années ce qui lui permet d'occuper une place de plus en plus importante dans la consommation globale.

Ainsi, certains économistes le considèrent désormais comme un bien de première nécessité.

En effet, les statistiques montrent que la demande de services touristiques auprès des entreprises de tourisme ne cesse d'augmenter malgré les différentes secousses de crise, notamment dans les pays industrialisés.

L'O.M.T12 définit la consommation touristique comme suit : « la valeur des biens et services utilisés pour la satisfaction directe des unités touristiques13 ».

10 Raboteur.Joêl, Introduction à l'Economie du Tourisme. Edition Sociétés&Economie, l'Harmattan (2000).

11 O.M.T (1995), « Projet : Un compte satellite pour le tourisme ».

12 O.M.T (1980) « Essai de détermination des activités économiques touristiques dans la cadre de la comptabilité nationale ».Madrid

13 Unités touristiques : sur la base des définitions de l'Organisation Mondiale du Tourisme, compte tenu des définitions d'unité résidentes et de territoire économique de la comptabilité nationale, les unités économiques suivantes sont adoptées :

· Visiteur, touristes et excursionnistes, étranger ;

· Touriste national ;

· Visiteur, touriste et excursionniste national à l'extérieur ou à l'étranger.

I.1.2.2. Le tourisme et la production nationale

Le tourisme constitue une activité économique, assurée par les différentes entreprises de tourisme, qui contribuent à la production nationale. Dès lors, les dépenses des touristes internationaux et nationaux procurent un revenu (salaires, intérêts, dividendes, etc.) aux employés et employeurs des branches du tourisme.

Si l'on considère les seules recettes touristiques internationales on s'aperçoit que leur part dans le PNB de nombreux pays industrialisés est loin d'être négligeable.

Toutefois, la dépense touristique des visiteurs internationaux ne peut être considérée comme la contribution nette du secteur touristique au produit national du pays : il faut en effet déduire de cette recette brute du tourisme le coût de la part de biens et services importés se trouvant intégrés dans les biens et services touristiques14.

I.1.2.3. Le tourisme et création d'emploi

La création d'emploi était toujours l'objectif primordial du développement du secteur touristique. Il est exact que dans ce domaine, les entreprises de tourisme apportent une aide précieuse à des nombreux Etats. Toutefois « En réalité, si les effets du tourisme sur l'emploi sont certains, ils restent difficiles à apprécier. De plus, rien ne prouve que le secteur du tourisme crée davantage d'emplois que d'autres secteurs productifs de l'économie » 15.

l'étude du phénomène de tourisme en matière d'emploi nous permet d'envisager d'une part des aspects quantitatifs, c'est-à-dire répondre à la question : combien d'emplois créés par les entreprises de tourisme, et d'autre part les aspects qualitatifs, c'est-à-dire les caractéristiques de ces emplois (durée, qualification, situation géographique...).

I.1.2.4. Le tourisme et balance des paiements

Selon Gérard Guibilato16 (1983), « le tourisme a une influence sur les échanges internationaux et sa place dans le commerce mondial, malgré une stagnation relative, est importante. ».

Par conséquent, on ne peut pas parler du tourisme sans prendre en compte son impact remarquable sur la balance des paiements grâce au volume considérable des devises. Ainsi, les recettes et les dépenses touristiques constituent un poste intitulé « voyages », faisant partie de la balance des biens et services.

14 Guibilato.Gérard (1983), Economie Touristique. Edition Delta&Spes.

15 Py.Pierre (1996), Le tourisme un phénomène économique. Edition 1996.

16 Guibilato.Gérard, 1983, Economie touristique, Editions Delta&Spes, P150.

On peut même établir une balance spécifique à l'activité touristique qui présente la différence entre les recettes et les dépenses et qui peut déboucher sur les différents soldes possibles suivants:

· Positif ; le pays bénéficiant d'excédents dans le domaine de tourisme ;

· Négatif ; le pays accuse un déficit dans le compte tourisme ;

· Nul ; la balance est équilibrée ce qui explique une compensation entre les entrées et les sorties.

I.1.2.5. Le tourisme et élimination de la pauvreté

Elément central de ses travaux sur les trois dimensions du développement durable, l'OMT17 a entamé des recherches et des consultations sur les rapports existants entre tourisme et pauvreté. Au cours des dernières années, les efforts à cet égard se sont intensifiés car il s'est avéré que ce secteur possède un énorme potentiel pour contribuer au combat mondial contre la pauvreté.

Toutefois, les différentes analyses faites ont conduit aux conclusions suivantes :

· Dans les pays en développement et notamment les PMA, les entreprises de tourisme sont presque partout la principale source de croissance économique, de devises, d'investissement et de création d'emplois.

· Le secteur de tourisme est un des rares domaines où tous ces pays possèdent un avantage comparatif potentiel.

· Il peut grandement contribuer au développement rural, à la modernisation de l'agriculture, au développement de la collectivité et à l'épanouissement de la société, notamment des femmes.

· Il peut aider à préserver la culture et le patrimoine : il y a d'excellents exemples dont on peut s'inspirer (conservation des sites archéologiques et commercialisation des produits artisanales)

· La plupart des pays en développement pourraient parfaitement tirer parti du tourisme basé sur les patrimoines naturels et culturels si les conditions de base en matière de transport, d'infrastructure et de durabilité étaient remplies.

· Les pays développés, leurs institutions, leurs entreprises et les voyageurs eux- mêmes doivent aborder le tourisme dans une optique dynamique et y voir un catalyseur de la réduction de la pauvreté dans les destinations.

17 www.wold-tourism.org

I.1.2.6. Le tourisme et effet d'entraînement sur le reste de l'économie

Selon Emanuel de kadt18 « le tourisme peut créer d'abondants emplois indirects, particulièrement dans l'agriculture, les industries agro-alimentaires et les métiers artisanaux, dans les transports et la distribution et dans une série d'industries légères locales ».

En effet, le tourisme ne peut ainsi se résumer à la seule branche d'activité de l'hôtellerie et de la restauration seulement mais c'est plutôt considéré comme une agrégation, une somme de plusieurs branches ou mieux comme une somme de parties de branches différentes.

Au plan économique, on définira le tourisme par l'égalité suivante 19: branche tourisme = % de la branche hôtellerie-restauration + % du secteur de location de voiture + % de la branche commerce + % de la branche industrie +... etc. Cette égalité vaut pour tous les critères de mesure du poids du tourisme (PIB, Emploi, Commerce extérieur). Plus fort sera le pourcentage, plus la branche sera considérée comme dépendante.

Il ressort que le secteur de tourisme dispose d'un poids indéniable dans l'économie avec ses différentes composantes (production, consommation, emploi, devises, etc.) eu regard aux avantages qu'il procure. Cependant, l'activité touristique n'est point à l'abri de contraintes.

précédent sommaire suivant