WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

Intranet gouvernemental: pertinence et enjeux


par Elimane BA
E.N.A/Sénégal - Brevet Cycle A 2007
Dans la categorie: Informatique et Télécommunications
   
Télécharger le fichier original

sommaire suivant

REPUBLIQUE DU SENEGAL

Un Peuple -Un But -Une Foi

PRIMATURE

ECOLE NATIONALE D'ADMINISTRATION
MEMOIRE DE FIN D'ETUDES

SUR

Thème

Intranet gouvernemental :

pertinence et enjeux

Présenté par M. Elimane BA
Division administrative
Section : AG/ACT
Cycle : A

Sous la direction de M. Mamadou THIAM
Conseiller technique et chef de la Cellule Informatique
du Ministère de la Santé et de la Prévention Médicale

JUIN 2007

REMERCIEMENTS

Je voudrais exprimer toute ma gratitude et reconnaissance à tous ceux qui m'ont aidé et encouragé dans ce modeste travail de recherche.

A M. Mamadou THIAM, Conseiller technique et Chef de la Cellule informatique au Ministère de la Santé et de la Prévention Médicale (MSPM),

Mon directeur de mémoire, pour son encouragement et la patience dont il a su faire preuve pendant tout le déroulement de mes travaux de recherche et de rédaction ;

A mon professeur M. Ameth NDIAYE, enseignant à l'Ecole des Bibliothécaires, Archivistes et Documentalistes (EBAD) ; déjà en 2003 il attirait notre attention sur la problématique des technologies de réseau (Internet et Intranet) sur les entreprises, l'administration etc.

A Monsieur Amadou Lamine SY, conseiller en organisation, en service à la Délégation du Management Public pour la pertinence de ses remarques et suggestions ;

A tous ceux qui ont participé à ma formation lors des stages effectués au niveau :

Du Ministère de la Coopération Internationale et de la Coopération décentralisée ;

Du Ministère de la Santé et de la Prévention Médicale ;

De la Gouvernance de Matam.

A tout le corps enseignant de l'Ecole Nationale d'Administration pour la qualité de l'enseignement prodigué aux élèves ; à mes camarades de promotion pour leur gentillesse, leur sens des relations humaines et surtout la qualité et richesse des débats

A Mme BA et M. Waly chargés de la documentation à l'ENA

A tous ceux qui, sous quelque forme que ce soit, m'ont apporté leurs concours.

DEDICACE

Ce travail de recherche et de réflexion qui couronne deux années de formation à l'Ecole nationale d'administration (ENA) est dédié :

A Salamata SY ma mère pour avoir su, avec grandeur et foi, gardé haut le flambeau laissé par notre défunt père (que le bon DIEU l'agrée et l'accueille dans son paradis) ;

A Moustapha NDIAYE pour les deux merveilleuses années passées ensemble à l'ENA ;

A Amadou Oury BA et Moussa TOURE, inspecteurs du Trésor pour TOUT

Avant propos

Ce modeste travail de recherche consacré à l'Intranet gouvernemental constitue sans nulle doute un défi sur un double aspect.

D'une part l'histoire des TIC est encore récente au Sénégal ; rares sont les travaux de recherche qui ont été consacrés à ce thème, plus particulièrement sur la problématique de l'introduction des technologies de réseau dans l'administration. Traduisant une nouvelle vision du pouvoir politique, l'intranet gouvernemental n'a pas encore fait l'objet, en tant que phénomène, de travail de recherche.

C'est dans ce contexte que nous avons choisi de travailler sur ce thème proposé par le coordonnateur de section. Ce fut aussi l'occasion de poursuivre la réflexion entamée à l'Ecole des Bibliothécaires, Archivistes et des Documentalistes, où nous avons reçu une formation en Sciences de l'Information et de la Communication (option Archives).

D'autre part, à cette nouvelle piste de recherche s'ajoute également une difficulté majeure de trouver un encadrement, un interlocuteur à l'Agence De l'Informatique de l'Etat (ADIE). Toutes nos tentatives dans ce sens sont restées vaines ; il en fut de même de l'essai de la direction de l'ENA.

Toutefois, nous avons réussi à produire un petit travail de recherche sur ce thème novateur. En effet, nous avons estimé que le véritable intéret d'étudier la problématique l'Intranet gouvernemental se trouve non pas dans son fonctionnement technique, mais dans sa pertinence et ses enjeux. Mettre en lumière ces derniers, demeure le meilleur gage de l'appropriation de l'Intranet gouvernemental par les uns et les autres.

Au total, c'est dans ce contexte que ce modeste travail de recherche a été produit, et nous sommes conscients de ces limites et insuffisances ; mais on aura réussi s'il marque le début de nouvelle période de publications sur la problématique de l'introduction des TIC, des technologies de réseau au sein de l'administration sénégalaise.

Sigles et acronymes ADIE : Agence De l'Informatique de l'Etat

ART : Agence de Régulation des Télécommunication

ARTP : Agence de Régulation des Télécommunications et des Postes DIE : Direction de l'Informatique de l'Etat

DSRP : Document de Stratégie de Réduction de la Pauvreté COSI : Comité stratégique de la Société de l'Information FSN : Fonds de Solidarité Numérique

GED : Gestion Electronique des Documents

ISO : Interconnexion de Systèmes Ouverts

KM : Knowledge management

LOSI : Loi d'Orientation sur la Société de l'Information

NEPAD : Nouveau Partenariat Pour le Développement de l'Afrique NTIC : Nouvelles Techniques de l'Information et de la Communication

PDES : Plan de Développement Economique et Social

PMSIA : Projet de Modernisation des Systèmes d'Information de l'Administration PNBG : Programme National de Bonne Gouvernance

SCA : Stratégie de Croissance Accélérée

SGML : Standard Generalised Markup Language SI : Société de l'information

SMSI : Sommet Mondial de la Société de l'Information SSI : Société Sénégalaise de l'Information

SYSCOA : Système Comptable Ouest Africain

TCP/IP : Transmission Control Protocol / Internet Protocol TIC : Technologie de l'Information et de la Communication VPN : Virtual Private Network

L'iIILIIIRLIMEILIIILIE ILIIIInIIIIMILIMIL

INTRODUCTION GENERALE

Depuis l'an 2000 avec l'instauration d'un nouveau régime politique, l'informatisation et l'utilisation des Nouvelles Techniques de l'Information et de la Communication (NTIC) sont devenues une priorité pour les pouvoirs publics. Toutefois, il importe de signaler que cette volonté n'est pas nouvelle, et que de nombreuses actions ont été menées dans ce sens.

En effet un conseil interministériel, entre autres actions, fut tenu en 1990 sur la question et des recommandations furent formulées. Mais force est reconnaître que malgré la pertinence et la hauteur de vue de ces dernières, la situation resta la même au niveau de l'administration en matière d'utilisation des NTIC.

Le grand changement noté ces dernières années réside dans la volonté des pouvoirs publics de faire de l'utilisation des NTIC une priorité voire une politique publique.

C'est ainsi, d'abord, que parmi les sept (7) objectifs globaux du Nouveau Partenariat Pour le Développement de l'Afrique (NEPAD) figure en cinquième (5ième) position le renforcement des capacités par les NTIC.

Ensuite la promotion de l'information pour le développement et l'incitation à l'utilisation des résultats de la recherche et des NTIC ont été retenues comme orientation stratégique, entres autres, par le 10ième Plan de Développement Economique et Social (PDES) couvrant la période 2002-2007.

Enfin l'amélioration de la qualité du service public (1ere position) et le développement des NTIC (2ième position) figurent parmi les composantes et domaines d'intervention du Programme National de Bonne Gouvernance mis en place en 2002.

A toutes ces actions, s'ajoute le lancement du projet de l'intranet gouvernemental par le Président de la République le 15 mars 2005.Cet ambitieux projet s'inscrit, fondamentalement, dans cette nouvelle vision des pouvoirs publics de la société sénégalaise de l'information, à savoir le e-Sénégal. Ce dernier passe en

premier lieu par l'émergence d'un e-Gouvernement (première transition) avant de tendre, en second lieu, vers l'e-citoyen (deuxième transition).

Il s'agit, avec l'Intranet gouvernemental, de l'interconnexion (la mise place d'un réseau) du Gouvernement, c'est-à-dire des différents ministères et administrations de l'Etat par le biais d'une fibre optique en vue de mettre un certain nombre d'outils et d'applications à la disposition des différents utilisateurs.

Problématique ou ligne d'interrogation

Par sa rapidité et son ampleur les NTIC ont profondément bouleversé tous les secteurs d'activités de la société humaine, et on parle même de la société de l'information. Cette dernière fait, en effet, de la maîtrise de l'information et de l'utilisation des NTIC le champ de compétition des Etats, des acteurs économiques et des civilisations en général.

En mettant en place un intranet gouvernemental, notre pays se positionne et s'engage résolument dans cette perspective. Qu'est ce qu'un intranet ? Comment se décline l'intranet gouvernemental ? Quelle est sa pertinence ou l'importance des problèmes soulevés ? Quels sont les enjeux qui s'attachent à un tel projet ?

En tant que technologie permettant la mise en réseau du Gouvernement et mettant à la disposition des utilisateurs des outils et applications, l'Intranet gouvernemental, par sa pertinence et ses enjeux, peut-il constituer un facteur de modernisation du fonctionnement de l'Etat en termes de redéfinition du rôle de la hiérarchie, de décloisonnement des services et d'amélioration du travail coopératif ?

Voilà des questions qui permettront de dessiner plusieurs terrains d'investigation, susceptibles de fournir des réponses ou des pistes à ces interrogations.

L'iIILIIIMgIIIIRILIIILIE ILIIIInIIIIIUILIMIL

Précision conceptuelle :

Notre sujet tourne autour de mots clés (Intranet, pertinence et enjeu) qu'il est important d'expliciter, de leur donner un contenu pour la clarté de l'exposé.

Intranet :

La notion intranet renvoie à un terme communément appelé les Nouvelles Technologie de l'Information et de la Communication (NTIC) ou encore Technologie de l'Information et de la Communication (TIC).

Les TIC regroupent un ensemble de ressources pour manipuler de l'information, et particulièrement des ordinateurs et programmes nécessaires pour la convertir, la stocker, la gérer, la transmettre et la retrouver. Les TIC sont à rapprocher à d'autres notions comme la société de l'information, l'Internet et l'Intranet.

L'Internet désigne un ensemble de réseaux coordonnés entre eux sur la base de l'utilisation d'un protocole de communication TCP/IP. Cette interconnexion généralisée supporte différents services : messagerie électronique, transfert de fichiers...

Un intranet désigne tout à la fois une infrastructure de communication basée sur les standards de l'Internet, et un ensemble de services accompagnant le travail des acteurs au sein d'une organisation (entreprise, administration etc.).

Il s'agit en fait, dans la perspective de la mise en place d'un système d'information performant, de réaliser un réseau informatique propre (interne) à une organisation donnée et utilisant les technologies et outils du web : adresse IP, navigateur, liens hypertextes...). Il met en exergue les aspects suivants :

 

L'aspect technique à travers l'emploi des technologies Internet ;

L'aspect fonctionnel qui signifie la possibilité pour un utilisateur d'avoir accès, à partir de son poste de travail, à plusieurs applications et ressources disponibles sur un réseau local ;

Ainsi vu l'Intranet gouvernemental désigne, par le biais d'une infrastructure de communication, la mise en réseau du Gouvernement c'est-à-dire des différentes administrations (Présidence, Primature, Ministères et administrations centrales) afin de mettre à la disposition des usagers divers services et applications.

Pertinence :

Le dictionnaire universel Hachette définit la pertinence comme le « caractère de ce qui est pertinent, judicieux). En s'interrogeant sur la pertinence de l'Intranet gouvernemental, il s'est agi de réfléchir sur l'importance des questions ou thèmes soulevés à savoir :

> la Société de l'Information ;

> la problématique d'un développement socio-économique axé sur les NTIC ;

> la problématique de la réglementation.

Enjeu :

L'enjeu est défini comme « ce qu'on risque de gagner ou de perdre dans une entreprise, une compétition ». Il nous paraît, en effet fondamental, de réfléchir les apports susceptibles d'être induits par ce projet (Intranet gouvernemental) sur les plans politiques, économiques, et organisationnels et managériaux.

Au total, notre étude s'articulera autour de trois (3) chapitres :

1. le premier chapitre campe le sujet en explorant le dispositif institutionnel (section 1) et technique (section 2) du projet de l'Intranet gouvernemental ;

2. le deuxième chapitre met en exergue la pertinence d'un tel projet d'une part (section 1), et ses enjeux politiques, économiques, organisationnels et managériaux d'autre part (section 2) ;

3. enfin le dernier chapitre examine deux domaines, à savoir la redéfinition du rôle de la hiérarchie (section 1) et la promotion du travail collaboratif (section 2) dans lesquels l'Intranet gouvernemental peut constituer un levier de modernisation du fonctionnement de l'administration.

sommaire suivant