WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

Evaluation de l'utilisation des antibiotiques en pratique dermatologique: Enquête par questionnaire auprès de dermatologues marocains


par Sophia Benomar
Faculté de médecine et de pharmacie de Rabat Université Mohamed V - Médecine spécialié dermatologie 2009
Dans la categorie: Biologie et Médecine
   
Télécharger le fichier original

précédent sommaire suivant

b) L'impétigo

Eviction scolaire dans l'impétigo localisé de l'enfant :

Soixante et onze pour cent (71%) des dermatologues ne recommandent pas d'éviction scolaire, 18% la recommandent « parfois » et 11% l'appliquent systématiquement (graphique 7).

Traitement de l'impétigo localisé de l'enfant :

Soixante-douze (72%) des dermatologues prescrivent des soins d'hygiène associées à un antibiotique locale type acide fusidique, 19 % traitent au moyen d'un antibiotique par voie générale type pénicilline M avec en deuxième intention de l'amoxicilline protégée ou de l'acide fusidique, associés à des soins d'hygiène. Enfin 9% des dermatologues recommandent uniquement une toilette quotidienne à l'eau et au savon associée à des antiseptiques uniquement (graphique 8).

% des prescriptions

Graphique 5 : traitement de première intention de l'érysipèle ne nécessitant pas une prise

en charge hospitalière

% des prescriptions

Graphique 6 : traitement de deuxième intention de l'érysipèle ne nécessitant pas une prise

en charge hospitalière

Graphique 7 : prescription d'une éviction scolaire pour l'impétigo localisé de l'enfant

% des prescriptions

Graphique 8 : traitement de l'impétigo localisé de l'enfant

Eviction scolaire dans l'impétigo diffus ou rapidement progressif de l'enfant :

Quatre vingt-sept pour cent (87%) des dermatologues recommandent une éviction scolaire systématique, 11% avouent ne pas le faire de façon systématique et 2% ne le font jamais (graphique 9).

Traitement de l'impétigo diffus ou rapidement progressif de l'enfant :

Aucun dermatologue n'a recours à un traitement local seul (antiseptique ou antibiotique), tous les dermatologues interrogés prescrivant une antibiothérapie générale associée à des soins d'hygiène (graphique 10).

Antibiotique de première intention :

Soixante-six pour cent (66%) des dermatologues prescrivent une pénicilline M, 23% traitent par de l'acide fusidique et 11% ont recours à l'amoxicilline simple ou protégée (graphique 11).

Antibiotique de deuxième intention :

Soixante-dix pour cent (70%) des dermatologues prescrivent de l'acide fusidique, 21% un macrolide et 9% seulement ont recours à l'amoxicilline protégée (graphique 12).

Association d'un antibiotique par voie générale et d'un antibiotique par voie locale dans l'impétigo croûteux :

Soixante-deux pour cent (62%) des dermatologues n'associent jamais antibiothérapies locale et générale dans l'impétigo croûteux, 36% le font parfois et moins de 2% le font systématiquement (graphique 13).

Graphique 9 : prescription d'une éviction scolaire pour l'impétigo diffus ou rapidement

extensif

% des prescriptions

Graphique 10 : traitement de l'impétigo diffus ou rapidement extensif de l'enfant

% des prescriptions

Graphique 11 : traitement antibiotique oral de première intention de l'impétigo diffus ou extensif de l'enfant

% des prescriptions

Graphique 12 : traitement antibiotique oral de deuxième intention de l'impétigo diffus ou extensif de l'enfant

Graphique 13 : association d'un antibiotique local et par voie générale dans le traitement

de l'impétigo croûteux

précédent sommaire suivant