WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'influence des facteurs structurels sur le choix de mode de présence

( Télécharger le fichier original )
par Moujib Errahmen Ismaili
FSEG-MAHDIA (Tunisie) - Maitrise en management 2004
  

sommaire suivant

Introduction générale

L'après seconde guerre mondiale et la fin du 20ème siècle ont été marqués par la libéralisation et l'ouverture de l'économie par des évolutions technologiques et par une forte croissance des échanges internationaux accompagnée d'une progression des investissements à l'étranger des grandes entreprises.

Cette dernière tendance qui est, entre autre, l'internationalisation s'impose comme l'une des stratégies d'entreprises gagnantes pour disposer d'un avantage concurrentiel durable.

En effet, l'importance des avantages que procure l'internationalisation aux différents intervenants que ce soit l'entreprise, le consommateur, le pays d'origine ou le pays d'accueil fait de ce phénomène la voie de développement stratégique la plus adoptée.

Cependant, il y a lieu de rappeler qu'au cours des années 80, ces échanges internationaux ont connu une évolution heurtée et l'ouverture aux échanges a continué de progresser mais à un rythme moindre.

A cet égard, les investissements directs étrangers représentent le canal privilégié pour étendre les champs de l'internationalisation, du moins la forme de présence qui comporte des possibilités de contrôle maximum est un moyen de poursuivre la lutte concurrentielle préexistante par d'autres moyens.

Dans le cas de la Tunisie, cette nouvelle politique de l'investissement est matérialisée par la promulgation du nouveau code d'incitations aux investissements (loi 93-120 du 27 décembre 1993) qui se propose d'assurer aux emplacements la cohérence, la sécurité et la rentabilité.

L'investissement étranger en Tunisie bénéficie de plusieurs avantages de différentes natures qui faisaient de notre pays un carrefour quasi-obligatoire pour les échanges Nord-Sud. De ce fait, les encouragements accordés aux investisseurs étrangers augmentent les chances d'entrée et d'évolution des investissements sur le marché tunisien. Reste à savoir pour les partenaires étrangers si leurs tailles, leurs expériences et leurs capacités d'adaptation peuvent leurs permettre ou non d'accéder aux premières marches du succès.

Dans ce cadre s'intègre notre problématique : « quel est l'impact de la taille et de l'expérience des partenaires sur le choix du mode de présence par IDE » ?

Dans une première partie nous essayerons de cerner dans le cadre du premier chapitre le phénomène de l'internationalisation ; ses facteurs, ses avantages, ses conséquences ainsi que les stratégies adoptées, dans le deuxième chapitre nous allons s'intéresser à la joint venture comme forme de coopération pour comprendre ses caractéristiques et ses modalités.

Dans une seconde partie nous optons à un dépouillement statistique pour vérifier la validité de nos hypothèses de recherches qui sont comme suit :

Hypothèse 1 : La taille des partenaires a un effet positif sur le niveau d'investissement ;

Hypothèse 2 : La taille des partenaires a un effet positif sur le niveau de contrôle ;

Hypothèse 3 : L'expérience des partenaires a un effet positif sur le niveau d'investissement ;

Hypothèse 4 : L'expérience des partenaires a un effet positif sur le niveau de contrôle

L'intérêt principal de cette recherche est qu'elle nous permet de mieux comprendre le comportement des investisseurs dans le choix des différentes modalités de joint venture.

sommaire suivant