WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les procédés de modalisation dans l'oeuvre romanesque de jules verne: le cas de Michel Strogoff

( Télécharger le fichier original )
par Bauvarie Mounga
Université Yaoundé I - DEA 2007
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

I.2.2.2- L'interrogation indirecte

Elle se présente sous la forme d'une subordonnée enchâssée à une principale exprimant l'idée d'incertitude. Maingueneau (1999 :51) précise que les interrogatives indirectes sont des subordonnées compléments de certains verbes (demander, savoir, regarder...). Dans tous les cas, l'interrogation indirecte est possible après les verbes transitifs qui posent une question, explicitement ou non, ou même parfois après un verbe tel que dire, expliquer, déterminer... Selon qu'elle est totale ou partielle, l'interrogation est introduite par si ou par un morphème interrogatif. Des exemples illustratifs nous sont fournis par les occurrences ci-après :

(40) Quant à Nadia, elle se demandait ce qu'elle pourrait faire pour les sauver l'un et l'autre, comment venir en aide au fils et à la mère ? (p.223)

(41) Le grand-duc et ses officiers se demandaient s'ils n'avaient pas été induits en erreur, s'il entrait réellement dans le plan des Tartares d'essayer de surprendre la ville. (p.332)

La principale met en exergue, dans ces énoncés, l'attitude mentale des locuteurs (au moyen du verbe demander), tandis que la subordonnée exprime le fait mis en question. Il faut préciser cependant que les interrogatives indirectes ne constituent pas à proprement parler des modalités de phrase dans la mesure où c'est surtout sémantiquement qu'elles traduisent une idée d'ignorance, une demande d'information.

Outre les interrogations directes et indirectes, l'on rencontre aussi les interrogatives libres dans notre corpus.

I.2.2.3- L'interrogation indirecte libre

Elle participe du style indirect pour autant qu'elle subit les transpositions de temps et de personnes. Cependant, elle s'en écarte pour deux raisons :

- N'étant pas subordonnée grammaticalement à un terme principal, l'interrogation indirecte libre, comme le font observer Wagner et Pinchon (1991 :569), constitue une phrase indépendante qui, comme dans l'interrogation directe comporte un ton montant ; 

- D'une façon générale, l'ordre relatif du sujet et du verbe y est le même que dans les questions posées au style direct. Des exemples d'interrogations indirectes libres prononcées par le narrateur sont présentés ci-dessous :

(42) Comment, par quelle voie, grâce à quel entregent, ces deux simples

mortels savaient-ils ce que tant d'autres personnages et des plus

considérables, soupçonnaient à peine ? (p.17)

(43) Si, en outre et selon toute probabilité, elle n'avait à sa disposition que les ressources nécessaires à un voyage entrepris pour des circonstances ordinaires, comment parviendrait-elle à l'accomplir dans les conditions que les événements allaient rendre non seulement périlleuses, mais coûteuses ? (p.68)

Ces interrogations permettent au narrateur de mêler les pensées, les questionnements de certains personnages à son propre discours. Les paroles sont bien celles des personnages quant à leur contenu, mais elles sont racontées par le narrateur et à la troisième personne.

L'interrogation, nous l'avons vu, est une modalité qui accorde beaucoup d'importance à l'interlocuteur en ce sens que le locuteur dans sa quête d'information a besoin de l'autre. C'est donc à juste titre que Meunier (1974 :13) déclare que l'interrogation est l'une des formes de la communication entre Locuteur et Auditeur. La modalité interrogative s'apparente sur ce point à l'injonction dont l'emploi suppose généralement la présence d'au moins deux interlocuteurs.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net