WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Implémentation d'un portail SMS à base du logiciel KANNEL


par Tchapo TANTE-GNANDI
Université des Sciences et Technologies du Bénin/ISMAD - DUT en télécommunications 2006
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

III.2- Déploiement de kannel connecté à un SMSC virtuel

III.2.1- Outils requis

Tous les outils matériels et logiciels du paragraphe précédent, sont repris dans le cadre du déploiement du serveur Kannel connecté à un SMSC virtuel. L'opérateur de téléphonie mobile très souvent donne accès à son SMSC, que par le biais d`une passerelle SMS dont les paramètres sont communiqués à l'éditeur de services. A titre d`information, ICOM s`est inscrite dans cette option d`accès au SMSC, à condition que nous lui assurons qu'à la toute première tentative, la connexion sera fonctionnelle. Pour des raisons de tests et pour une présentation du produit, nous avons proposé un accès au SMSC via un modem GSM. En fait, cette étape du travail n'est qu'une partie d'un processus à deux niveaux que nous nous sommes fixés.

III.2.1.1- Un ordinateur

Un ordinateur aux caractéristiques similaires à celles décrites au III.2.1, peut être utilisé également dans ce cas. La distribution de Linux adoptée reste la même c'est-à-dire « Redhat enterprise 4 ». Sur cet ordinateur, nous mettrons en place le serveur /passerelle Kannel en suivant les étapes mises en exergue au III.2.2. Pour ce qui est de la configuration des fichiers, seul le groupe du Fake SMSC, sera remplacé par celui du SMSC virtuel auquel le serveur Kannel est connecté.

III.2.1.2- Modem GSM

Les modems ne reçoivent des instructions qu'à partir des commandes dites de type AT. En effet, les commandes AT désignent un groupe de commandes, mis au point par Hayes afin de contrôler le fonctionnement des modems. Ces commandes permettent d'interroger le mobile pour obtenir des informations ou bien d'exécuter une tâche afin de s`assurer que le modem peut fonctionner de

33

façon correcte (qualité du signal reçu...) WAVECOM est la marque de modem utilisé ; son modèle est de type Fastrack. C'est ce modem qui jouera le rôle de SMSC virtuel.

Les images de la figure III-3 donnent des détails précis sur l'aspect physique du modem :

Figure III-3 : Présentation générale du modem GSM Wavecom

Le modem GSM fonctionne dans les bandes de fréquences 900MHz et /ou 1800MHz. Il intègre les fonctions de transmission de données/voix/SMS et la fonction de FAX. Il est utilisé en GSM et DCS. Alimenté sous une tension continue et il tolère des tensions comprise entre 9 à 12Volts. Il est fourni avec un

34

convertisseur 1 10Volts AC-12Volts DC. Il a fallu donc intercaler un transformateur 220Volts-1 10Volts entre le secteur et l'adaptateur.

a- Préparation du modem en vue de son utilisation

En appuyant sur le bouton d'éjection de la trappe à l'aide de la mine d'un stylo par exemple, la trappe s'éjecte. Sur cette trappe éjectée, est posé convenablement la carte SIM ; l'ensemble est enfiché dans le modem. L'antenne est connectée au port RF. L'ensemble modem-antenne est connecté à l'ordinateur à travers une liaison série RS232. Quant-au câble d'alimentation, il sera enfiché dans son port correspondant.

b- Test des caractéristiques du modem par les commandes AT

Nous avons envoyé ces commandes à partir du programme Hyperterminal de Windows sur un port COM, obtenu en suivant le chemin ci-après : Démarrer/Programmes/Accessoires/Communications/Hyperterminal

Ces tests permettent de s'assurer de l'état correct du modem.

En premier, on lance toujours AT, puis on appuie sur la touche ENTREE,

Si le modem est en état de fonctionner, alors il renvoi la réponse OK qui s'affiche sur l'hyperterminal, comme l'indique la figure III-4 :

Figure III-4 : Test de l'état du modem

35

Cette première commande permet de s'assurer que le modem est en état de recevoir d'autres commandes.

La syntaxe générale des commandes AT se présente de la manière suivante : AT + nom de la commande

La commande CGMI présente sur la figure III-3 permet simplement de préciser la marque de modem dont nous disposons :

Figure III-5 : Test de la marque du modem

La commande AT+CREG? permet de vérifier si le modem a été enregistré ou non par le réseau. En effet, lorsque la réponse à la commande affichera +CREG:O, 1 alors le modem est enregistré sur le réseau en tant qu'utilisateur local,

alors que +CREG:0,5 indique qu'il s'agit d'un utilisateur international, qui accède au réseau par roaming. Toute valeur autre que 0,1 ou 0,5 implique que l'accès au réseau mobile est refusé. Nos tests ont révélé ce que représente la figure III-6 :

36

Figure III-6 : Test de l'enregistrement du modem sur le réseau

Le niveau du signal est testé, à partir de la commande CSQ comme l'indique la figure III-7 :

Figure III-7 : Test du niveau du signal reçu par le modem

En effet, c'est lorsque le niveau du signal reçu est situé entre 11 et 31 qu'il est optimal pour enclencher une communication. Alors, ce qui voudrait dire qu'au moment et en l'espace où nous avons effectué ces tests, toutes les conditions étaient réunies pour que notre modem soit opérationnel.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy