WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Implémentation d'un portail SMS à base du logiciel KANNEL


par Tchapo TANTE-GNANDI
Université des Sciences et Technologies du Bénin/ISMAD - DUT en télécommunications 2006
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Chapitre 2 :

ETAT DE LA TECHNIQUE SUR

LES PASSERELLES SMS

14

Le souci de repousser les limites imposées par les infrastructures existantes, a conduit à vulgariser l'interconnexion de réseaux téléinformatiques. Pour ce faire, Il est toujours nécessaire de déterminer si les systèmes concernés sont homogènes ou au contraire hétérogènes, afin de mieux s'orienter en matière d'outils à choisir pour l'interconnexion. Ces équipements peuvent être par exemple des ponts, des routeurs, des passerelles, etc. A titre d'exemple, dans le cas de réseaux de niveau au delà de 3, le raccordement par une passerelle est mieux indiqué.

II.1- La notion de passerelle

Pris au sens large, une passerelle est un outil permettant de passer d'un système à un autre. Au sein d'un réseau TCP/IP, un réseau local peut accéder à Internet par l'intermédiaire d'une passerelle. En réalité, cette étiquette de passerelle que l'on attribue à cet outil d'interconnexion, est inadaptée puisqu'il ne s'agit clairement que du routage au niveau IP.

Au sens strict du terme, une passerelle est un dispositif destiné à connecter des systèmes de téléinformatiques ayant des architectures différentes ou des protocoles différents, ou offrant des services différents. La passerelle doit alors dépouiller la trame des informations spécifiques au protocole émetteur et les remplacer par leurs équivalentes dans le protocole récepteur. Elle peut interconnecter des réseaux à partir du niveau physique ; toutefois, elle ne doit donc pas être confondue à un répéteur (couche 1 du modèle OSI) ,un pont (couche 2 du modèle OSI) ou un routeur (couche 3 du modèle OSI), bien qu'elle puisse jouer leur rôle.

En analysant la requête entrant, elle ne la diffuse que si elle est bien en accord avec les règles définies par l'administrateur réseau. Ce système offre ipso facto, outre l'interface entre deux réseaux hétérogènes, une sécurité supplémentaire car chaque information est passée à la loupe (pouvant causer un ralentissement). L'inconvénient majeur de ce système est qu'une telle application

15

doit être disponible pour chaque service (FTP, HTTP,Telnet, SMS, etc).Nous avons choisi de représenter à travers la figure II-1, le niveau en terme du modèle OSI , auquel peut fonctionner une passerelle SMS :

Figure II-1 : La passerelle, vue par rapport au modèle OSI

II.2- Aperçu sur les passerelles SMS

L'une des difficultés de la messagerie SMS est que les SMSCs sont gérés par des protocoles de communication propriétaires. En d'autres termes, il n'a pas existé de normalisation à proprement parlé, par exemple, un SMSC de type NOKIA offrant un interface géré par le protocole CIMD ne saurait échanger directement avec un SMSC d'un autre vendeur dont l'interface est géré par le protocole EMI. Pour juguler ce problème, une passerelle SMS est placée entre ces deux SMSCs. En effet, la passerelle SMS agit comme un convertisseur de protocoles entre non seulement des SMSCs, mais aussi avec des dispositifs du protocole TCP/IP. En ce sens, elle peut donc permettre d'envoyer/recevoir des

16

SMS depuis ces dispositifs du protocole TCP/IP (les sites Internet, navigateurs, etc.). Il en existe une multitude dont certaines sont propriétaires (Alligata, Ozeki SMS, Wapme, Jataayu SMS gateway.), tandis que d'autres sont libres, mais pas en produits finis (Kannel, Gammu, ...).Certaines solutions dites « propriétaires », seraient des dérivées de « Kannel », puisque cette dernière n'est pas une solution toute faite. En effet, la solution « Kannel » pourrait être reprise et adaptée aux besoins qui s'imposent ; la solution dérivée obtenue étant personnalisée, peut elle-même être commercialisée ou mise à la portée des utilisateurs. La multitude de protocoles de communication avec les SMSCs, que la solution « Kannel » prend en compte, en même temps que sa fonction de serveur SMS, sans oublier la qualité et la stabilité des solutions libres en général, pour ne citer que ceux-là, sont quelques unes des raisons qui nous ont conduites à porter notre choix sur elle.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy