WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Microfinance et développement: une mise en évidence théorique et empirique de la relation

( Télécharger le fichier original )
par Hermann-Didier TEBILI
Université Paul Cézanne Aix en Provence Faculté d'économie Appliquée - Master Institutions et Développement 2008
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

§3 : Synthèse et recommandations de politique économique

A/ Quelques recommandations aux IMF

Les procédures d'accès au crédit doivent être simplifiées, mais les règles de fonctionnements rigoureux. Concernant les remboursements, ils doivent toujours être exigés, jamais abandonnés en en raison de la perte de crédibilité que supporterait l'institution. De plus, l'accès au crédit doit être réservé aux seuls membres actifs. Cette condition est indispensable pour maintenir la confiance entre les membres de l'institution. En effet, les institutions doivent axées leur stratégie sur la clientèle et être performants en matière de gestion des coûts et des risques. L'adoption d'une stratégie orientée vers le client doit se traduit par de nouveaux services et produits financiers pour répondre à l'ensemble des besoins de la clientèle. Ces nouveaux services doivent se forcer de combiner d'un coté des incitations et des occasions pour les clients d'améliorer leur situation. Cette démarche axée sur la clientèle et fondée sur le service, exige de la part des IMF d'être en mesure d'identifier des groupes cibles de clients potentiels. Pour parvenir à cet objectif, une intense action de formation doit animer les organismes pour disposer de cadres compétents et pour encourager la prise de responsabilité des membres élus pour diriger les institutions. La participation des intéressés doit être la plus large possible et porter sur toute l'organisation du système: orientation et suivi des décisions, gestion financière, établissement des protocoles de crédit et d'épargne. Plus que les mécanismes financiers eux même, le fonctionnement institutionnel doit relever dès acteurs locaux qui doivent pouvoir l'adapter au sein d'institutions nouvelles qui répondent à leur mode d'organisation sociale propre. Toutefois, la viabilité doit être privilégiée en raison de la nécessité d'avoir des institutions stables, disposant de projets viable au-delà du court terme. Cette viabilité implique l'obligation pour les institutions de couvrir leurs dépenses plus un excédent au moins égal au coût d'opportunité du capital. Nonobstant les subventions, on pourra considérer cette viabilité atteinte lorsque le revenu de l'actif net, hors subventions, est égal ou supérieur au coût d'opportunité des fonds [cf. Yaron, 1994].

De notre point vue, les conditions pour diminuer la dépendance à l'égard des subventions et atteindre l'autonomie financière sont tout simplement la couverture des coûts y compris les coûts d'inflation à l'aide des taux débiteurs et des commissions, de manière à ce que le capital soit maintenu en termes réels, recouvrant les somme dues par les emprunteurs. Il s'agira entre autre, de proposer des taux attrayants de rémunération des dépôts afin de disposer d'une réserve de fonds prêtables suffisante, ainsi que le contrôle des coûts indispensable à l'efficacité des IMF.

Par ailleurs, l'IMF devra identifier et gérer les risques dans tous les types d'opérations qu'elle effectue (prêt, financement et gestion).Toutefois, comme nous l'avons déjà mentionner précédemment, la viabilité peut être posé comme un problème de gouvernance, par conséquent, elle nécessite des stratégies et des structures organisationnelles de long terme. Cependant, nous devons souligner qu'il s'agit d'un investissement important pour s'inscrire dans le long terme. Néanmoins, ce changement structurel lorsqu'il est mis en place de façon volontaire et grâce à l'innovation, est à la fois une source de profit, tant pour l'institution que pour les clients. Toutes tentatives de forcés les IMF à effectuer des opérations qu'ils n'auraient pas faites en tant normal se traduisent généralement par des échecs.

Un dernier point que nous souhaitons abordés en termes de recommandations aux IMF est la nécessité d'une commercialisation de la microfinance. Toutefois, bien que certaine ONG soient frileuse à une approche commerciale de la microfinance, le fait de pousser à cela répond à l'idée suivante: par commerce on peut comprendre compétitivité, allocation optimale des ressources, réduction des coûts, l'efficacité et les bénéfices. Bien que aucun consensus n'ait encore pu émergé sur cette notion, l'approche commerciale de la microfinance, le plus souvent prônée par les pouvoirs publics ou la coopération internationale peut répondre à des intentions intéressantes à savoir:

-de permettre la croissance du secteur (en desservant le plus de personnes exclues du système financier classique perçu comme un outil de lutte contre la pauvreté).

-corollairement, cela assurera une démocratisation de l'accès au financement.

-l'accent est aussi mis sur le fait une micro finance commerciale entraînera à terme une diminution de la dépendance à la coopération internationale.

-elle est aussi vue comme porteuse d'innovation (développement de nouveaux produits et services)

-et enfin permet que la question de la propriété des institutions soit clairement définie, avec une amélioration des mécanismes de gouvernance et de contrôle.

En somme, voici quelques pistes de réflexions qui méritent d'être approfondir par les IMF pour atteindre leur autonomie financière dans une dynamique de développement institutionnel.

précédent sommaire suivant











Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.