WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La mouche noire et le comportement des populations

( Télécharger le fichier original )
par Harcel NANA TOMEN
ISSEA - Ingénieur d'Application de la Statistique 2008
  

précédent sommaire suivant

2.2.1. Cycle de transmission

Lorsqu'une simulie se nourrit sur un homme infecté, elle ingère des microfilaires (embryons d'onchocerques). Dans son organisme, ces microfilaires se transforment au bout de 6 à 10 jours en larves infectantes. Ces larves sont transmises à un homme sain lors d'un autre repas de sang. Elles achèvent ainsi leur développement en devenant des vers adultes. Les vers femelles peuvent vivre 12 jours dans l'organisme humain, où elles produisent des millions de micro filaires qui migrent vers la peau, et peuvent à nouveau passer chez une autre simulie au cours d'un repas de sang.

L'intensité de la transmission dépend des interrelations entre le parasite, le vecteur, et l'homme et des facteurs liés à chacun de ces éléments du cycle de transmission. L'abondance des simulies ou l'exposition de la population peut ainsi influencer la transmission (DEMANOU, 2004). 

2.2.2. Manifestations cliniques

Les symptômes de l'onchocercose ne sont pas causés directement par le ver mais par une réaction inflammatoire à la mort des microfilaires dans la peau et les yeux. Ils sont essentiellement cutanés, lymphatiques ou oculaires.

Les larves, injectées sous la peau par la piqûre de l'insecte, se développent en produisant des nodules sous-cutanés appelés onchocercomes (amas de tissu fibreux contenant les vers adultes). Les malades atteints de l'onchocercose souffrent des démangeaisons graves et régulières dues à la présence de nodules sous cutanés, ce qui aboutit à un grattage continuel et à des lésions cutanées. Par conséquent, la peau se dépigmente et devient tachetée normalement dans la région pré tibiale « peau du léopard » ; cela pouvant entraîner un cancer de la peau. Cette infection est rarement mortelle, mais elle est à l'origine de lourdes souffrances et de graves incapacités.

La complication majeure de l'infection par Onchocerca volvulus est l'atteinte de l'oeil, commençant souvent par une conjonctivite. Les atteintes de la cornée, de l'uvée (membrane vasculaire du globe oculaire, constituant la couche moyenne de la paroi de l'oeil) et de la rétine sont fréquentes. Cette complication apparaît principalement chez les individus âgés de 20 ans et plus qui ont un niveau d'infestation élevé (GROVE, 1993). Les diverses lésions oculaires aboutissent généralement à une cécité totale au bout d'une dizaine d'années de développement. Dans le monde, l'onchocercose est la deuxième cause de cécité chez l'homme.

Les symptômes de l'onchocercose peuvent être résumés dans le tableau suivant :

Tableau 1 : Symptômes de l'onchocercose au niveau de la peau et de l'oeil

Les signes/symptômes au niveau de la peau:

Les signes/symptômes au niveau de l'oeil:

· Démangeaisons intenses

· Éruptions cutanées

· Nodules (bosses indolores sur les hanches, la tête, ou les articulations, dues à la présence des vers adultes)

· Peau de léopard (dépigmentation de la peau)

· Peau très sèche ou ridée, ou peau lâche au niveau de l'aine

· Rougeur

· Les yeux irrités et/ou larmoyants

· Gène à la lumière

· Cécité nocturne

· Diminution du champ visuel

· Diminution de l'acuité visuelle

· Kératite sclérosante (l'opacité de la cornée évolue de la périphérie inférieure vers le centre)

· Cécité

Source : Helen Keller Worldwide

D'autres manifestations peuvent être observées suite à la dissémination des microfilaires dans l'organisme et généralement regroupées sous le générique d'onchocercose systémique.

Par ailleurs, une infection importante d'Onchocerca volvulus peut entraîner des troubles du développement structuro-pondéral du type diminution modérées mais significatives du poids des sujets infectés ou du type nanisme harmonieux avec infantilisme sexuel souvent associé à une épilepsie et à un retard mental.

En somme, l'onchocercose est une maladie parasitaire dont l'agent est un ver connu sous l'appellation d'Onchocerca volvulus qui peut vivre jusqu'à 14 ans chez l'homme. Ces vers migrent à travers l'organisme en provoquant toute une série de symptômes : atteintes visuelles importantes pouvant aller jusqu'à la cécité, éruptions et lésions cutanées, dépigmentation de la peau et un affaiblissement général.

D'après M. GENTILINI5(*), « Maladie et environnement forment un paysage épidémiologique dont la dynamique ne peut être comprise que par une approche pluridisciplinaire. Elle doit prendre en compte, intrication et interaction du milieu. »  Il est donc nécessaire de connaître les aspects écologiques qui déterminent la répartition et l'expansion de l'onchocercose, conditionnant ainsi la vie du vecteur.

* 5 Marc GENTILINI, 1986, Médecine Tropicale.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.