WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La mouche noire et le comportement des populations

( Télécharger le fichier original )
par Harcel NANA TOMEN
ISSEA - Ingénieur d'Application de la Statistique 2008
  

précédent sommaire suivant

SECTION 2 : AGENT CAUSAL ET MANIFESTATIONS DE L'ONCHOCERCOSE

2.1. Agent causal : Onchocerca volvulus

Le parasite responsable de l'Onchocercose est un ver nématode de la famille des onchocercidae connu sous le nom scientifique d'Onchocerca volvulus (DUKE, 1990). Les femelles sont vivipares, elles ont une longévité de 10 à 15 ans et peuvent produire 500 000 à 1 million de microfilaires par an.

2.1.1. Morphologie

Les vers adultes (macrofilaires) femelles ont une taille de 50 cm pour une largeur de 0,04 mm. Elles sont dix fois plus grandes que les vers adultes mâles qui mesurent entre 3 et 5 cm. Ces vers ont une section ronde (nématodes). Les microfilaires  (larves microscopiques) ont une taille qui équivaut  à une fraction de millimètre et varie entre 270 et 300 um de long pour 5 à 8 um de diamètre. Ils ont une longévité de 6 à 24 mois.

2.1.2. Cycle de développement du parasite

Au cours de son cycle, la filaire passe par plusieurs stades de développement. Son cycle nécessite 2 hôtes : un hôte définitif (l'homme) et un hôte intermédiaire (la simulie) comme le présente la figure 3.

- Chez l'homme : lors du repas de sang, les larves infectantes présentes à la base des pièces buccales de la simulie femelle, sont déposées sur la peau d'un homme sain. Certaines pénètrent à travers la plaie causée par la piqûre, et vont se loger au niveau des tissus sous-cutanés où elles se développent pour donner des filaires adultes ou macrofilaires qui vivent dans les nodules sous-cutanés. Ces filaires se reproduisent pour donner des microfilaires qui sont des larves infectantes. La période de latence qui sépare la piqûre infectante de la détection des microfilaires (stade pathogène du parasite) dans le derme est en moyenne de 12 à 15 mois. Les microfilaires migrent du vagin des femelles vers les vaisseaux lymphatiques du derme superficiel, ou dans l'oeil via les capillaires lymphatiques. Ces larves ne peuvent poursuivre leur développement que chez la simulie (GROVE, 1993).

- Chez la simulie femelle : le cycle se poursuit après ingestion des microfilaires par la simulie lors du repas de sang sur un homme infecté. Ces microfilaires subissent des métamorphoses et des mues successives  dans les muscles du vol et dans le thorax pour donner des larves infectantes très mobiles, qui vont se loger dans les glandes salivaires de la simulie.

Figure 3 : Cycle de développement de l'Onchocerca volvulus 

Source : Crosskey, 1955

2.2. Manifestations de l'onchocercose

L'onchocercose ou cécité des rivières est une filariose cutanée provoquée par le développement dans le corps humain d'un ver filarien Onchocerca volvulus (DUKE, 1990) transmis à l'homme par la simulie. Cette maladie n'existe que sous les tropiques (OMS, 1999). En 1999, selon des estimations de l'OMS, on note près de 18 millions de personnes infectées dont 268 000 aveugles, 500 000 malades souffrant de graves troubles visuels. De plus, environ 99 % des 18 millions d'onchocerquiens sont africains (YAMEOGO et al., 2003).

En Afrique, l'onchocercose est transmise par les espèces Simulium damnosum, Simulium neavi et Simulium albivirgulatum. Dans les communautés hyperendémiques, le taux de cécité peut atteindre 15% (SAME EKOBO, 1997), et jusqu'à 40% des adultes peuvent présenter des graves nodules oculaires.

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Visitez Arcy sur Cure

Camping du Saucil a(Villeneuve sur Yonne)