WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les investissements internationaux et la diplomatie économique de la RDC

( Télécharger le fichier original )
par Joel KIONI
Université Protestante au Congo - Licence en droit économique et social 2011
  

précédent sommaire suivant

Aidez l'hopital de Montfermeil

2. Intérêt et choix du sujet

Il existe une relation causale entre performances économiques et progrès social. La RDC n'arrivera pas à réaliser les OMD à l'horizon 2015, à cause de contre-performances et de faibles performances de son économie.

Pour que les performances économiques aient un impact sur le domaine social (ou dans la lutte contre la pauvreté), il faut que la croissance économique ait des effets positifs sur la création d'emploi et la rémunération des travailleurs.

La RDC un pays aux multiples potentialités souffre d'une carence des investissements internationaux.

Son climat des affaires est l'un des plus mauvais. La RDC a été classée au 181ième rang sur 181 pays dans le rapport « Doing Business » de la banque mondiale pour 2008, en dernière position comme l'année précédente3(*).

De ce constat nous avons été motivés à réfléchir sur le rôle combien prépondérant que joue la perspective d'une diplomatie économique qui serait subordonnée à une vision congolaise de l'économie mondiale et globale aujourd'hui qui conduirait la RD Congo à rechercher absolument un partenariat avec les entreprises multinationales, lequel sera basé sur :

1° le libéralisme économique comme choix de doctrine de politique gouvernemental en matière d'investissement ;

2° le code des investissements, cadre juridique incitatif aux investissements ; et

3° une politique spéciale, envers les entreprises multinationales, qui aurait pour visée d'indiquer dans l'ensemble d'entreprises multinationales lesquelles dont l'implantation en RDC permettrait d'insérer cette dernière dans l'économie mondiale et de réaliser les OMD.

En outre, nous allons réfléchir sur la perspective du développement de l'identité économique nationale congolaise dans l'intérêt économique international en la promotion des entreprises nationales et en la création des entreprises nationales ambitieuses.

3. Délimitation du sujet

Toute étude scientifique doit, pour être méthodiquement et systématiquement appréhendée, voir ses contours scrupuleusement délimités.

En ce qui nous concerne, notre étude ira de la période de 2002 à nos jours sur le plan temporel. Ceci se justifie par le fait que l'année 2002 a été celle de la promulgation de la loi n°004/2002 du 21 juin 2002 portant code des investissements : cadre idéal et incitatif aux investissements. Nous allons nous atteler à apprécier et à évaluer cette loi dès sa promulgation à ce jour.

En plus, il convient de signaler qu'en 2004, le premier rapport sur le progrès en matière d'OMD avait pu mesurer à leur juste valeur les grands défis auxquels la RD Congo faisait face et avait permis de mieux comprendre les dégâts causés par des années de mal gouvernance, de pillage économique et des conflits armés.

Sur le plan spatial, il s'effectuera sur toute l'étendue de la RD Congo avec un regard extraverti sur le fonctionnement de nos représentations diplomatiques en ce qui concerne l'activité diplomatique axée sur le développement (l'économie).

Le choix de cet espace est motivé par le fait qu'il doit y avoir un développement harmonieux dans les quatre coins de la RD Congo. En plus, il sied d'élucider le fonctionnement de nos représentations diplomatiques et l'exigence d'une compétence requise des diplomates et para diplomates chargés de traiter les affaires économiques.

* 3 Eliminer la Pauvreté 2015, Objectifs du Millénaire pour le Développement 2010, p. 136/ Rapport National des progrès des OMD

précédent sommaire suivant






Aidez l'hopital de Montfermeil

Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour