WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La relation entre le contrôle de gestion et la gestion par objectifs

( Télécharger le fichier original )
par Karim Ben Mohamed
Institut supérieur de gestion industrielle de Sfax  - Master en Gestion Par Objectifs 2010
  

sommaire suivant

L'administration tunisienne, comme toutes ses semblables à travers le monde, vie aujourd'hui au milieu du carrefour des changements, économiques et sociaux, mondiaux. Désormais elle est appelée à faire face à de nouveaux défis. C'est pour cela qu'elle a besoin, plus que jamais, d'introduire certains changements structurels qui peuvent être parfois fondamental pour permettre une nouvelle évaluation de ses performances économiques qui constituent un des pivots de l'économie du pays.

Cette démarche ne peut être mise en place, à l'égard du succès souhaité, par un management correctif ou par l'accumulation de ressources financières, de moyens techniques, d'effectifs ou d'heure de travail. Mais par une action simultanée et de façon synchronisée sur les structures de l'institution et les comportements de ses acteurs.

Pour évaluer ses performances économiques, sociales et stratégiques l'entreprise doit mettre en évidence l'interaction entre les structures et les comportements y afférents donc doit analyser les dysfonctionnements d'une part et apporter les ressources nécessaires pour atteindre ses objectifs stratégiques, tactiques et opérationnelles d'autre part.

Pour se faire l'entreprise tunisienne est menée à mettre en pratique de nouveaux processus de gestion interactif et dialectique de conversion des objectifs matériels et immatériels en moyens financiers, humains, techniques, etc. Ainsi une Gestion Par Objectifs peut se traduire, entre autres, par une procédure efficace et rationnelle d'affectation des charges et des moyens.

La technique de Gestion Par Objectifs commence à être introduite dans le secteur public tunisien ; en plus de quelques ministères qui mènent des expériences pilotes tels que le ministère de l'Enseignement Supérieur, la Chambre des Députés qui vient de conclure un accord avec sa consoeur française pour appliquer cette technique lors de l'élaboration du budget de l'Etat.

Cette action globale permet d'intégrer étroitement la dimension socioéconomique de l'entité et sa performance stratégique et ensuite de dégager des zones de compatibilités entre les performances socioéconomiques et stratégiques.

L'objectif de notre travail est :

- D'identifier des liens entre le contrôle de gestion et la Gestion Par Objectifs.

- D'analyser les impacts de contrôle de gestion et la Gestion Par Objectifs.

La problématique se caractérise par le problème et la question suivants :

Le problème est qu'il y a difficulté pour l'identification des liens entre le contrôle de gestion et les différentes étapes du processus de Gestion Par Objectifs.

La question centrale est comment clarifier les liens entre le contrôle de gestion et la GPO ?

La réponse à la question centrale permet de formuler l'hypothèse centrale suivante : La Gestion Par Objectifs selon le modèle socioéconomique permet de clarifier les liens entre le contrôle de gestion et les différentes étapes de la Gestion Par Objectifs.

PREMIERE PARTIE :

ANALYSE CONCEPTUELLE DE LA RELATION DE CONTROLE DE GESTION ET LA GPO

Le contrôle de gestion se base sur le calcul des coûts, afin de présenter une image économique de l'activité de l'entreprise, à des fins de gestion, d'où l'importance de calcul des coûts est caractérisée par une multiplicité des méthodes, qui permettent de fournir des informations.

La direction a besoin de ces informations pour prendre les décisions stratégiques, à condition qu'ils soient structurées et ordonnées ce qui n'est pas fourni par les méthodes classiques.

Au début de cette partie, on s'intéresse sur les contrôle de gestion en démontrerant que les limites de ces méthodes classiques ainsi que d'autres raisons économiques et de gestion sont à l'origine de l'émergence de nouvelles méthodes analytiques : il s'agit des méthodes ABC/ABM.

Bref, la méthode ABC ou Activity Based Costing (Comptabilité des Activités) doit permettre d'améliorer la pertinence des informations fournies par le calcul des coûts. Elle s'étendu sous le terme d'ABM ou Activity Based Management (Managent des Activités) pour montrer l'intérêt de l'approche pour le pilotage stratégique de l'entreprise et la maîtrise des frais généraux.

Ensuite, On illustrera les raisons d'émergence de la Gestion Par Objectifs ainsi que les principes de son fonctionnement. En fin, on essaiera de montrer l'importance des méthodes ABC/ABM pour le développement de la Gestion Par Objectifs.

CHAPITRE I :

LE CONTROLE DE GESTION AU SERVICE DE LA DIRECTION GENERALE

Introduction

L'entreprise évolue dans un environnement économique social régi par des règles de la commercialité dans un marché concurrentiel dominé par des facteurs de compétitivité, de production et de rentabilité.

Selon la stratégie préalablement définie, toute entreprise à travers sa direction générale, vise entre autre la pénétration du marché, le maintien ou le développement de la part devenue nécessaire à sa croissance ou à défaut de sa survie.

Ainsi, toute entreprise est amenée à prendre des décisions, celle ci ne sont pas fondées sur les propres instincts de ses dirigeants, mais sur des éléments prévisionnels élaborés à l'aide d'un système dynamique qui est le contrôle de gestion.

Dans le cadre de ce travail de recherche, nous allons essayer d'analysé et de voire pourquoi et comment le contrôle de gestion est au service à la direction générale, et quelle sont ces services.

Section 1 : Le contrôle de gestion 

1. Définition :

Le contrôle de gestion se définie comme le processus par lequel les dirigeants d'assurant que les ressources sont obtenues et utilisées, avec efficience, efficacité et pertinence, pour réaliser les objectifs de l'organisation.

Donc, le contrôle de gestion apporte un jugement de valeur sur le passer et tire des enseignements pour un avenir sûr et fructueux.

2. Les composants du contrôle de gestion :

Pratiquement le contrôle de gestion comprend :

· Une analyse critique de toutes les opérations d'exploitation permettant de déceler les anomalies de toute nature.

· Une comparaison des résultats enregistrés par rapport aux objectifs fixés par la direction générale.

· Une étude spéciale permettant de juger si les résultats réalisés sont conformes ou non à la politique fixée, sont favorable ou non à l'avenir de l'entreprise et corrélativement des mesures proposés pour améliorer le développement ultérieur de l'entreprise.

3. L'utilité du contrôle de gestion :

Le souci principal d`une direction générale est de prendre les bonnes décisions au bon moment, la stratégie et le contrôle de gestion sont considérés comme des outils efficaces pour la détermination des décisions.

A travers le schéma qui suit, on peut voir clairement que le contrôle de gestion a un rôle fondamental dans la prise de décision, et cela en adaptant les décisions et le plan d'action antérieur :

Formulation des plans d'action à moyen et à court terme :

- pour l'entreprise

- pour ces unités

Mise en oeuvre

Suivi des réalisations

- des unités ;

- de l'entreprise

Adaptation éventuelle des plans d'action

Analyse critique :

- des performances

- des écarts entre les prévisions et les réalisations

Centralisation et exploitation des indicateurs d'activité

Contrôle de gestion

Schéma : Rôle de contrôle de gestion

4. La fonction « contrôle de gestion » :

Les problèmes liés au contrôle de gestion sont multiples, et fréquents, pour que la direction générale puisse les résoudre, il fallait au préalable définir :

* La position du contrôleur de gestion par rapport à la direction général.

* Les conditions d'efficacité du contrôle de gestion.

Nous prenons ici les conseils de l'association nationale des conseillers et contrôleurs de gestion qui peuvent être résumés ainsi :

ü Fonction confiée à un Directeur, dépendant directement du Directeur Général et membre du comité de direction.

ü Ce Directeur des affaires économiques peut être assisté par des cadres - adjoints «Contrôleur budgétaire »  «Chef du service d'études économiques», etc....

ü Ce Directeur est responsable de :

* La conception du système d'information

* Du bon fonctionnement de ce système.

ü Il contribue à la conception de la structure et veille â ce que le système soit effectivement utilisé dans le but d'accroître, entre autres objectifs, la rentabilité des capitaux investis.

ü Il formule des avis et recommandations sur les opérations projetées (lignes d'action) et réalisées.

On peut voir clairement que l'association nationale des conseillers et contrôleurs et gestion à voulu à travers ses conseils maximiser le plus que le contrôle de gestion peut l'apporter, en effet, en absence de ces conditions le contrôle de gestion demeure inefficace voir même une charge sur le dos de l'entreprise.

5. Les outils du contrôle de gestion :

De tout temps l'homme a utilisé des outils pour accomplir les tâches qui lui incombaient, depuis l'homme des cavernes qui fabriquait des armes de chasse pour assurer sa survie, jusqu'au savant d'aujourd'hui utilisant des ordinateurs puissants pour améliorer les conditions de ces recherches, les contrôleurs de gestion ne fonts pas exception, ils utiliseront essentiellement quatre outils pour attendre et accomplir leur tâche :

Ø Le contrôle budgétaire 

Ø La comptabilité analytique d'exploitation 

Ø Les tableaux de bord 

sommaire suivant