WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

République du Bénin

( Télécharger le fichier original )
par Gaston MASSIM OUALI
Université d'Abomey Calavi- Cotonou (Bénin) - Diplôme d'études supérieure spécialisée (DESS option Finances et Contrôle de Gestion) 2005
  

précédent sommaire suivant

2.2.3 ANALYSE DE LA SITUATION FINANCIÈRE DES RADIOS COMMUNAUTAIRES

L'analyse de la situation financière a été faite sur la base des informations très simples. Il convient donc de rappeler que nous n'avons pas fait un diagnostic financier approfondi dans la mesure où toutes les informations nécessaires n'étaient pas disponibles. Il s'agit d'un diagnostic de contrôle qui a permis d'éclairer quelques aspects significatifs de l'activité et de la situation.

2.2.3.1 Analyse des données de la radio de Djougou

1- analyse des recettes

Les recettes de la radio évoluent en dent de scie d'un mois à un autre au cours de la même année, avec des pics en avril et en août pour l'année 2006 et des pics en janvier, juillet et décembre pour 2007.

En 2006, la radio a encaissé au total 25 059 177 F CFA contre 30 728 672 en 2007 ; la grande partie des recettes est réalisée avec les contrats de partenariat. Les recettes des activités ordinaires ne varient pas sensiblement d'une année à l'autre. De façon général, il ressort que les prestations ordinaires de la radio tournent entre 25 et 30% des ressources totales tandis que les prestations sur contrat représentent entre 70 et 75% des ressources totales de la radio ce qui signifie en d'autres termes que les ressources sont fortement axées sur les contrats. Ce qui est une bonne chose en termes de recherche de marché. Mais il serait aussi important que les radios ne s'appuient pas essentiellement sur les contrats dont la durée de vie est très courte. Toutefois, l'absence de contrats est préjudiciable au fonctionnement des radios communautaires.

2- analyse des dépenses

Les dépenses de la radio sont essentiellement des dépenses de fonctionnement ; Les dépenses atteignent leur pic en janvier et août pour l'année 2006 et au cours des mois de janvier et décembre pour 2007. La courbe des dépenses a pratiquement la même allure que la courbe des recettes ; ce qui ne témoigne pas de la bonne santé financière de l'association ; cependant des bénéfices sont dégagés, surtout en 2007 pour un montant de 3 790 310 F CFA.

Les pics des dépenses d'un mois donné peuvent se justifier par les dépenses d'investissement, les salaires, les missions et le paiement de la cotisation sociale. Aussi, les réformes commencées en 2006 (formation, documentations diverses, mise en place d'outils de gestion), ont induit des dépenses qui justifient les pics constatés.

3- Rapprochement retraits / dépenses

Tableau N° 17 : comparaison entre les retraits et les dépenses en 2007.

Périodes

Retraits

Dépenses

Différences

Janvier

2.532.020

2.988.635

-456.615

Février

1.067.800

1.477.696

-409.896

Mars

2.245.290

1.385.490

859.800

Avril

2.920.055

2.210.975

709.080

Mai

3.740.360

1.831.810

1.908.550

Juin

1.525.285

744.095

781.190

Juillet

3.222.515

2.936.950

285.565

Août

2.450.710

2.633.470

-182.760

Septembre

3.128.346

1.380.381

1.747.965

Octobre

2.340.885

2.337.085

3.800

Novembre

4.257.250

2.897.400

1.359.850

Décembre

3.670.565

3.309.375

361.190

Totaux

33.101.081

26.439.362

6.661.719

Source : conçu par nous-mêmes

Les retraits de fonds s'élèvent à 33 101 081 fcfa et les dépenses pour le fonctionnement s'élèvent à 26 439 362 fcfa. De la lecture de ce tableau, il ressort que les retraits de fonds liés au fonctionnement ne sont justifiés en totalité il se dégage un solde de 6.161.719 fcfa qui constitue des dépenses non justifiées ou des retraits de fonds non consommés.

Le graphique 4 ci-après, illustre l'évolution des courbes de recettes-dépenses de radio Djougou en 2006.

2.2.3.2 Analyse de la situation financière de radio Tchetti

Au lancement de la radio, divers outils de gestion ont été mis en place tels que:

o Le registre des immobilisations

o Le journal des ressources

o Le cahier des recettes journalières

o Le cahier de contrôle des courses

o Le cahier de stock des biens fongibles

Nous avons constaté qu'aucun de ces outils n'est utilisé par les acteurs de la radio de Tchetti. Cette insuffisance n'a pas permis de faire un travail exhaustif.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.