WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

République du Bénin

( Télécharger le fichier original )
par Gaston MASSIM OUALI
Université d'Abomey Calavi- Cotonou (Bénin) - Diplôme d'études supérieure spécialisée (DESS option Finances et Contrôle de Gestion) 2005
  

précédent sommaire suivant

1.2 LES OBJECTIFS DE L'ETUDE

OBJECTIFS

Les objectifs visés par notre étude sont :

OBJECTIF GLOBAL : Analyser les forces et faiblesses du fonctionnement

des radios communautaires de Djougou et de Tchetti, et faire des propositions d'amélioration.

Objectif spécifique 1 : Présenter le fonctionnement des radios

communautaires bénéficiant de l'appui technique et financier du PACOM.

Objectif spécifique 2 : Dégager les insuffisances au plan de la gestion

organisationnelle et financière.

Objectif spécifique 3 : Identifier et proposer des pistes d'amélioration et

de renforcement du fonctionnement des radios communautaires.

1.3 ETAT DES CONNAISSANCES

1.3.1 REVUE DE LITTÉRATURE

Quelques documents ont été élaborés sur les radios communautaires et leur fonctionnement. Pour mieux circonscrire le cadre de notre étude, nous avons retenu ceux qui présentent un intérêt pour le sujet.

- Rapport d'étude sur l'élaboration des instruments de protection et de promotion des radios communautaires.

Le document a été élaboré par Mme Amélie AMOUSSOU suivant le contrat N°008/IK/PACOM du 02 juillet 1998. Les parties essentielles du document sont :

- la présentation des entretiens réalisés avec quelques promoteurs de radios communautaires

- la classification des radiodiffusions sonores privées non commerciales

- les dispositifs juridiques pouvant contribuer à la promotion des radios communautaires

- le cahier des missions et des charges pour l'installation et l'exploitation d'une radiodiffusion sonore communautaire à vocation rurale.

Suite à l'examen de ces quatre points, il ressort qu'en ce qui concerne la présentation des entretiens réalisés, que l'expérience des radios communautaires a révélé le besoin réel d'une approche nouvelle de la communication audiovisuelle à la base ; aussi, l'adhésion des populations locales au projet et leur implication effective aux diverses phases du projet sont des facteurs déterminants de succès. Les radios communautaires ne sauraient survivre sans sources extérieures de financement et sans assistance technique adéquate. Aussi, l'autonomie de gestion est indispensable pour garantir l'indépendance de ses radios et la transparence nécessaire à la confiance entre partenaires.

Au sujet de la classification des radios communautaires, cinq (05) types de radios ont été retenus ; il s'agit des radios communautaires urbaines, des radios communautaires à vocation rurales, des radios religieuses, des radios scolaires et des radios culturelles.

Une radio communautaire urbaine est installée dans les agglomérations urbaines. Elle doit présenter des garanties de sécurité de ses installations, programmer majoritairement des émissions visant l'éducation, la santé, l'environnement, l'hygiène et le divertissement. Le public visé est constitué des petits commerçants, des artisans divers et des jeunes.

Une radio communautaire à vocation rurale s'adresse en priorité aux paysans, éleveurs, pêcheurs et autres acteurs économiques ruraux. Ses émissions ont trait aux activités économiques de la zone de diffusion, à l'éducation, la santé, l'hygiène, la promotion culturelle locale et l'information de proximité.

Une radio religieuse appartient à des organisations religieuses légalement reconnues. Elle a pour exigences d'assurer la mission pastorale, de programmer des émissions ayant trait aux formes d'expression culturelles et de participer aux tâches d'éducation à la santé et à l'hygiène. La radio religieuse ne doit pas servir de forum de critique ou de dénigrement des autres religions.

Une radio scolaire est la propriété d'établissements scolaires ou universitaires et vise dans ses programmes : la formation intellectuelle et professionnelle, les jeux éducatifs et les loisirs sains, l'apprentissage des métiers de la communication.

Une radio culturelle est une radio qui consacre la majorité de ses émissions à une activité culturelle précise (cinéma, musique ...) ou à toutes les formes d'expression culturelle à la fois.

En outre, les dispositions juridiques pouvant contribuer à la promotion des radios communautaires sont résumées par les articles 41 et 42 de la Loi N° 97-010 du 20 août 1997 qui définit les radios privées non commerciales et les conditions générales de leur installation et de leur exploitation.

Ainsi l'article 41 dispose : « les radiodiffusions sonores privées non commerciales sont des radiodiffusions sonores locales et communautaires. Elles sont par vocation des radios sonores de proximité, des radios sonores culturelles ou scolaires »

L'article 42 pour sa part dispose : « pour être autorisé, une radiodiffusion sonore privée non commerciale doit être à but non lucratif et être de type associatif ou appartenir à une personne physique ou morale ayant satisfait aux conditions de la présente loi »

Au niveau du cahier des charges et des missions, il appartient à la Haute Autorité de l'Audiovisuel et de la Communication (HAAC) de définir par décision le contenu des cahiers de charges et des missions spécifiques des radios communautaires à vocation rurale ; il s'agit pour la HAAC de :

§ définir les missions à assigner à ces types de radios dans le cadre de la promotion de leurs fonctions distractives, éducatives, informatives et culturelles au profit des populations des localités concernées.

§ Préciser et alléger dans le respect des textes en vigueur la procédure d'obtention des fréquences et par conséquent de l'autorisation d'émettre.

§ Alléger ou supprimer certaines charges telles que l'acquisition des cahiers de charges.

- L'ouvrage intitulé : les radios communautaires en Afrique de l'ouest

Le document présente les médias africains, quelque soit leur vocation, qu'ils soient privés ou publics, commerciaux ou à but non lucratif comme des relais de message de développement. Les émissions éducatives et culturelles occupent généralement une place plus grande dans leurs programmes. Dans ses différents chapitres, l'ouvrage présente respectivement :

o le rôle et responsabilités des communautés dans la création des radios communautaires,

o l'intérêt des fonctions possibles de la radio pouvant être mises à profit par les Organisations Non gouvernementales (ONG) et les autres structures d'appui au développement,

o l'organisation et la gestion d'une radio communautaire avec un accent particulier sur les types d'organes de gestion, leurs rôles, la gestion des programmes des radios etc.,

o la gestion des ressources humaines ainsi que les relations avec les partenaires.

L'auteur présente enfin les expériences de gestion de quelques radios en Afrique de l'Ouest et en tire des leçons.

Au regard de cette revue de littérature, il convient de retenir qu'en matière de gestion des radios communautaires, différentes réflexions ont été déjà menées. Elles ont porté notamment sur :

- Les difficultés des membres des organes à s'approprier leur rôle pour mieux se mettre au service des radios,

- Le type de comptabilité au niveau des radios communautaires qui au départ très simple a évolué avec le niveau d'activité des radios,

- L'élaboration d'un manuel de procédures administratives, comptables et financières des radios communautaires,

- la promotion et la gestion des radios communautaires par les communautés elles-mêmes.

Toutes ces études ont le mérite de démontrer l'ampleur qu'a prise la gestion des radios communautaires de nos jours et justifient l'intérêt du présent thème.

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Camping du Saucil a(Villeneuve sur Yonne)

La Vita e Bella - Gite - Livinhac le haut