WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Problématique du coàt des services dans les microfinances au Cameroun


par Achille Landry WOMEGNE POKAHA
Institut de recherche et d'enseignement en relation internationale et européeene (IRERIE LLC) - Master II en gestion et finance 2011
  

sommaire suivant

United States oF America

************

In God, We Trust

REPUBLIQUE DU
CAMEROUN
************

**************

PAIX -TRAVAIL-PATRIE
**************

IRERIE LLC

THEME : De l'historique des Coûts à la Tarification des
Services dans les Etablissements de Microfinance au
Cameroun ; cas de GrOwfin S.A.

Mémoire de fin de formation de Master 2 en Gestion et Finance,
Mention Contrôle de Gestion

Rédigé et soutenu Par :

M. WOMEGNE POKAHA Achille Landry
ENCADREMENT

PROFESSIONNEL :

ACADEMIQUE:

Mme DJOUKAM Laure

CEO GrOwfin S.A.

MBA, Kellogg School of Management

M. Alassé TOGOLA

Expert Comptable, Commissaire aux Comptes

ANNEE ACADEMIQUE 2010-2011

SOMMAIRE

TITRES Pages

Dédicaces : 3

Liste des Abréviations : 4

Avant propos : 5

Introduction : 7

Première Partie : Origine et Evolution de la Microfinance 11

I. La Microfinance dans le Monde 12

II. La Microfinance au Cameroun 14

III. Clientèle de la Microfinance 21

Deuxième Partie : CAS DE GrOwfin S.A. 25

I. La Naissance 26

II. Le Fonctionnement 27

III. Tarification des services prévue 29

IV. Difficultés rencontrées dans la mise en oeuvre 32

V. Tarification finale 36

Troisième Partie : Quelques Pistes de Solution 39

Quatrième Partie : Conclusion 44

ANNEXES 47

2

Réalisé et soutenu par WOMEGNE POKAHA Achille Landry

DEDICACES

A vous, les enfants WOMEGNE (Auriol Ritchel ; Aurel Wilfried ; Aurore Patricia), pour votre compréhension et le sacrifice dont vous avez supporté la peine durant ces études.

LISTE DES ABREVIATIONS

- EMF : Etablissement de Micro Finance

- IMF : Institution de Micro Finance

- GCAP : Groupe Consultatif pour l'Assistance aux
Pauvres

- GIC-COOP : Groupe d'Intérit Commun Coopérative

- FCFA : Franc de la Coopération Financière en Afrique

- COBAC : Commission Bancaire d'Afrique Centrale

- PPMF : Programme de Renforcement des Capacités des
Structures de Micro Finances

- CEMAC : Communauté Economique et Monétaire
d'Afrique Centrale

- ONU : Organisation des Nations Unies

- ONG : Organisations Non Gouvernementales

- ANEM-CAM : Association Nationale des Etablissements de
Microfinance du Cameroun

- PME : Petites et Moyennes Entreprises

- PMI : Petites Moyennes Industries

- BAD : Banque Africaine de Développement

4

Réalisé et soutenu par WOMEGNE POKAHA Achille Landry

AVANT PROPOS

Problématique d'une étude en micro finance sous le th~me : «DE L'HISTORIQUE DES
COUTS A LA TARIFICATION DES SERVICES EN MICROFINANCE AU CAMEROUN »

A l'origine, le microcredit moderne (devenue entretemps microfinance) a pour objectif d'aider les personnes démunies à sortir de la pauvreté, en développant une activité. Il s'agissait de permettre aux couches défavorisées et exclues du système bancaire classique d'accéder aux services bancaires et obtenir des financements dans le but de booster leurs activites et mener des activites generatrices de revenues. Ceci ayant montre ses preuves dans certaines parties du Monde, (Asie et Amerique Latine), l'Afrique et plus particulière le Cameroun s'est approprié aussi ce concept afin de faire face à la pauvreté de plus en plus criante à laquelle sa population fait face. Nous notons qu'il n'est nullement question pour ces structures de faire un quelconque benefice

Mais force est de constater à nos jours que quoique ces E.M.F. aient permis l'accès du plus grand nombre aux services bancaires, de plus en plus des clients bénéficiaires se plaignent des taux (qu'ils jugent très eleves) d'intér~ts appliqués, au point que certains en sont venus à dire que la microfinance à cause de ses taux eleves loin de sortir les couches defavorisees de la pauvrete les y enfoncent plus tôt et les precipitent même vers la tombe.

Nous nous donnons pour mission à travers le present essai, d'expliquer la tarification des services dans les etablissements de micro finance en partant non seulement de notre connaissance du secteur d'activité, mais surtout de l'expérience que nous avons personnellement vécu lorsqu'il nous fut donne d'établir le tarifaire de la microfinance «GrOwfin » à partir de janvier 2011.

Il s'agira pour nous de démontrer qu'en tant qu'entité économique à but mercantile, les E.M.F. ne sauraient pratiquer des tarifs qui ne leur permettront pas de faire face à leurs charges et rentabiliser par consequence leur exploitation.

Aussi, nous proposerons nous à la fin de cet essai, de suggerer quelques voies et moyens par lesquels, l'accès des couches défavorisées aux crédits (et autres financements) pourra se faire à moindres coûts.

6

Realise et soutenu par WOMEGNE POKAHA Achille Landry

sommaire suivant