WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Impact de la dette extérieure sur la croissance économique au Bénin

( Télécharger le fichier original )
par Ismaà»l GNONRONFIN
Université de Parakou - Maà«trise es sciences économiques 2010
  

sommaire suivant

IMPACT DE LA DETTE EXTERIEURE SUR LA CROISSANCE ECONOMIQUE AU BENIN

AVRIL 2011

 


L'histoire nous enseigne que les Etats, exception faite du Japon, ont toujours eu recours à l'endettement pour financer leur développement économique. Au cours des années 1970 s'inscrivant dans cette logique, les pays en développement se sont endettés pour financer leurs investissements.

La crise financière découlant du mauvais emploi des ressources a conduit les Institutions de Bretton Woods (Fonds Monétaire International et Banque Mondiale) à soumettre les Pays en développement (PED) aux Programmes d'Ajustement Structurel (PAS). Ces PAS visaient à rééquilibrer la balance des paiements de ces pays afin de dégager des ressources nécessaires pour faire face au service de la dette. Contrairement aux résultats attendus, les PED ont assisté à l'aggravation de la pauvreté et des inégalités sociales.

En effet, cette crise financière a conduit à un fort relèvement des taux d'intérêt à court terme, ce qui du reste, a porté la charge des intérêts à des niveaux inattendus pour les pays prêteurs. Ce problème a été accentué par la forte appréciation du dollar sur le marché des changes. Cette situation a été à la base de l'augmentation substantielle de la valeur réelle du service de la dette, libellée en grande partie en dollar.

Par ailleurs, les prix des matières premières se sont effondrés, dégradant les termes d'échange de beaucoup de pays pauvres qui se sont retrouvés contraints d'emprunter pour rembourser. C'est le début d'une spirale infernale de l'endettement qui débouchera sur la crise de l'endettement à laquelle les pays africains n'ont pas échappé.

En dépit des efforts et des sacrifices consentis par ces pays, la dette ne cesse d'augmenter de manière inquiétante : la dette extérieure de l'Afrique a presque quadruplé entre 1980 et 1999 passant de 60 à 231 milliards de dollars alors qu'elle a remboursé dans la même période près de trois fois ce qu'elle devait au départ, ce qui peut être expliqué par une mauvaise politique de l'endettement public. Pendant les années 1990, cette situation décourageante pousse l'Afrique subsaharienne, à rembourser quatre fois plus le montant de son endettement que pour l'amélioration de ses budgets de santé et d'éducation réunis.

Face à cette situation, les Institutions Financières Internationales(IFI) ont lancé l'Initiative PPTE (Pays Pauvres Très Endettés) dont le but est de créer les conditions pour que les pays continuent de bénéficier de financements extérieurs pour leur développement sans accumulation d'arriérés. Ainsi, l'Initiative PPTE a pour objectif de rendre soutenable la dette des pays pauvres très endettés, dans une dynamique de redéploiement des dépenses publiques en faveur des secteurs sociaux, et de créer les conditions favorables à la croissance économique. L'objectif fondamental est de reconstituer la capacité productive des PED dans une logique de développement durable.

Au-delà de l'optimisme qu'inspire l'économie béninoise qui a renoué avec la croissance, à la faveur des réformes entreprises au cours des années 1990, on ne pourra arracher à la pauvreté une partie importante de sa population sans accélérer sa croissance. La difficulté pour l'économie béninoise à atteindre un taux de croissance d'au moins 7%, minimum nécessaire pour réduire la pauvreté, a amené les autorités à poser la problématique de l'accélération de la croissance. A cet effet, plusieurs facteurs ont été identifiés comme ne répondant pas aux exigences d'une croissance accélérée : la faible productivité des facteurs, le manque de crédibilité du système juridique, la mauvaise utilisation des ressources allouées à l'économie nationale, etc. Face au déséquilibre observé, le Bénin s'est tourné vers les Partenaires Techniques et Financiers pour suppléer au déficit des ressources internes.

Mais aujourd'hui, on se demande si la vertu dévolue au financement extérieur peut profiter à l'économie béninoise, tant les ratios d'endettement connaissent des niveaux élevés. Bon nombre de travaux ont abouti à la nécessité d'alléger la dette extérieure du Bénin, ceci est une condition non négligeable pour un décollage économique. C'est donc pour apporter un éclairage à ce sujet que nous avons choisi de réfléchir sur le thème : "Impact de la dette extérieure sur la croissance économique ", et particulièrement sur le cas du Bénin.

Eu égard à tout ce qui précède, notre étude s'articulera autour de trois (03) chapitres :

Le premier chapitre présentera le cadre méthodologique et la revue de littérature. Quant au deuxième, il sera entièrement consacré à l'étude de la dette extérieure au Bénin. Enfin, le troisième et dernier chapitre présentera d'une part l'analyse de l'élaboration d'un modèle économétrique de l'impact de la dette extérieure sur la croissance économique, avant d'aboutir d'autre part aux recommandations d'une bonne politique économique qui en découlent.

sommaire suivant