WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La France et la reconstruction de la République Démocratique du Congo

( Télécharger le fichier original )
par Guelord Mpongo Ngamake
Université de Lubumbashi - relation internationale 2010
  

précédent sommaire suivant

Appel aux couturier(e)s volontaires

§3. EVOLUTION DE LA R.D.C

« Aujourd'hui, nous sommes en droit de nous demander si l'éminent professeur Belge VAN BILSEN n'avait-il pas raison de proposer dans l'une de ses publications faites en 1955, un plan de 30 ans pour l'émancipation de l'Afrique Belge, c'est-à-dire, du Rwanda, du Burundi et du Congo Belge. Pourtant les leaders congolaise de l'époque avaient trouvé sa proposition trop retardant, alors, une question se pose : où se trouve la République Démocratique du Congo 50 années après son indépendance sous le règne de ses seigneurs ».24(*)

a. Evolution su système sociale en RDC

Malgré la mise en place d'un gouvernement issu des urnes, la vie des congolais au quotidien semble aller de mal en pire, l'électricité et les infrastructures font curieusement partie des projets du gouvernement.

Le conflit armé qui a ravagé la république démocratique du Congo depuis certaines années, a eu des conséquences inquiétantes. La communauté internationale ne peut plus rester indifférente face à cette situation.

Les femmes et les enfants qui survivent à cette brutalité stupéfiante en subissant les séquelles physiques et psychologiques tout le reste de leur vie. La communauté internationale doit mettre fin à ces crimes horribles et aider les survivants. Quant aux responsables, il faut les traduire en justice ».25(*) A suggérer Mme Jessica LANGE, ambassadrice de bonne volonté de l'UNICEF.

La session extraordinaire de l'assemblée générale des nations unies consacrée aux enfants qui s'est tenue en mai 2002 à NEWYORK, a réuni 69 chefs d'Etats ou du gouvernement et 190 délégations nationales de haut niveau. « Pour la période allant de 2002 à 2015, huit objectifs prioritaires à atteindre par tous les Etats membres des Nations unies ont été ainsi définis.

1. Réduire l'extrême pauvreté et la famine, en réduisant notamment de moitié la proportion de la population dont le revenu est inférieure à un dollar par jour.

2. Assurer l'éducation primaire pour tous : en donnant à tus les enfants (garçons et filles) les moyens d'achever un cycle complet d'étude primaire.

3. Promouvoir l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes ; en éliminant les disparités entre les sexes au niveau de l'enseignement primaire et secondaire, et si possible à tous les niveaux de l'enseignement.

4. Réduire la mortalité infantile : de 2/3 pour les enfants de moins de 5 ans.

5. Améliorer la santé maternelle : en réduisant de ¾ le taux de la mortalité maternelle.

6. Combattre le VIH/SIDA, le paludisme et d'autres maladies.

7. Assurer un environnement durable dans les politiques nationales en en réduisant de moitié le pourcentage de la population qui n'a pas accès à un approvisionnement en eau potable.

8. Mettre en place un partenariat mondial pour le développement : en s'attaquant aux besoins, particuliers des pays les moins avancés et en créant des emplois décents et productifs pour les jeunes » 26(*)

Etant membre des nations unies, la RDC a fait sur le plan d'action adopté en mai 2002 par la succession spéciale des nations unies pour les enfants pour vulgariser les différentes recommandations formulées lors de ce sommet mondial auquel 14 enfants congolais avaient participé, des séances de restitutions ont été organisées en RDC.

* 24 UNICEF, bulletin d'information, N°33, août 2003, P.2

* 25 Presse de l'ambassade de France en R.D.C lettre N°73, 2005

* 26 Unicef, op. Cit, p.23

précédent sommaire suivant






Aidez l'hopital de Montfermeil