WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La France et la reconstruction de la République Démocratique du Congo

( Télécharger le fichier original )
par Guelord Mpongo Ngamake
Université de Lubumbashi - relation internationale 2010
  

précédent sommaire suivant

Aidez l'hopital de Montfermeil

CHAPITRE III. LES MOTIVATIONS DE LA COOPERATION FRANCO CONGOLAIS

La paix et la sécurité internationale sont les besoins nécessaires pour l'homme. Elles constituent donc une aspiration légitime de tous le temps. L'impasse politique dans laquelle la république démocratique du Congo s'était engagé, n'était en effet pas le résultat de la crise multiforme qui avait comme la République Démocratique du Congo mais plutôt l'héritage d'une mauvaise gouvernance chronique, du délabrement des institutions étatiques, de la détérioration des conditions de vie des populations. Ce tableau noir qu'avait représenté la République Démocratique du Congo avait d'une manière poussée la France à l'intensification des rapports diplomatiques sur tous les plans.

SECTION I. LA POLITIQUE FRANCAISE EN RDC LE REECHELONNEMENT DE LA DETTE EXTERIEURE

Il va être question dans cette section de la participation française dans les finances publiques de la République Démocratique du Congo de retracer les parcours de rééchelonnement de la dette par le club de paris dans la stabilité de l'économie congolaise, en passant par les avantages qu'offre le club de Londres et sa participation au développement congolais, sans oublier le rapport financier entre la France et la RDC.

§1. LA PARTICIPATION DANS LES FINANCES PUBLIQUES DE LA R.D.C

Le financement et la mobilisation des ressources pour exécuter un travail quelconque est l'oeuvre de la compétence de l'Etat congolais. Ce financement d'appui sur les ressources budgétaires de l'Etat au niveau national et sur les capacités financières des populations au niveau de la base, mais ici la RDC se distingue plus dans le secteur informel.

Eu égard à l'insuffisance de la capacité des uns et des autres, les ressources d'origine extérieures apporteront un appui appréciable.

Les mécanismes actuels de gestion des ressources nécessitent une adaptation de manière à répondre efficacement aux enjeux de l'heure, tant au niveau national qu'à celui de la base. L'amélioration de la qualité et du ciblage de la dépense de l'Etat constitue une action prioritaire. En plus, la création d'un fonds national pour le développement et la promotion des intermédiaires financières de proximité constituent les principes composants du dispositif de développement.

Un apport conséquent de financement extérieur est indispensable pour garantir un niveau acceptable de croissance et stabilité. Cela implique un relâchement de la contrainte extérieur avec la participation française et des autres partenaires, la RDC dans une phase sérieuse de reconstruction, de réhabilitation et cherche à réduire la pauvreté.

En effet, cette double préoccupation ne suppose qu'un volume addition d'investissement qui ne peut être soutenu que par des financements extérieurs appropriés, en attendant la maturation du mécanisme de financement interne. Cette maturation ne se réalisera qu'avec l'arrêt du processus d'une vigoureuse réhabilitation de l'intermédiaire financière, d'une prompte modernisation du système financier national, des contrôles de l'inflation et des réductions du poids du service de la dette à des niveaux raisonnables, compte tenu des difficultés que rencontre le pays à générer des ressources PPTE, les crédits à octroyer dans le cadre de l'assistance concessionnelle de la Banque Mondiale et de la facilité pour atteindre les objectifs du millénaire pour le développement (OMD).

En plus de la coopération multilatérale, le gouvernement va développer les contacts avec certains partenaires privilégiés de manière à l'octroi des prêts afin d'amener l'Etat congolais à pouvoir réaliser des objectifs du millénaire mais seulement l'Etat congolais doit mettre en place un ensemble d'actions comportant entre autres la reforme des régies financières et des entreprises de non porte feuille. Dans cette optique, il est indispensable de retenir les actions telle que la maximisation est la création des nouvelles recettes ; l'amélioration de la qualité des dépenses pour éviter les fraudes et toutes les autres formes de gaspillage, fixation, dans le cadre des contrats programmes de la contribution des entreprises publiques aux recettes du trésor, identification et recouvrement de toutes les créances de l'Etat.

Il est une réalité absolue que l'effort financier adéquat est absence de corruption en mettant l'accent sur l'autofinancement qui mesure la capacité interne de mobilisation des ressources et de l'autonomie financière, pas de pratique de corruption ni tarif d'influence, car la gestion financière orthodoxe exige la bonne tenue de la documentation comptable et de la gestion financière existante d'une documentation sur l'audit et le contrôle, cela permettra d'acquérir la confiance du réseau des relations des partenaires au niveau local, au niveau provincial, au niveau national et de la coopération. Ces efforts d'harmonisation des rapports financiers entre la RDC et la France sont de nature de la pénétration des relations financières avec la complicité de l'UE dans la recherche de la croissance économique de la République Démocratique du Congo.

La RDC a l'instar des autres pays africains ne fait pas preuve d'une bonne gestion des ressources du pays pour gérer le développement, le type de leadership congolais, est d'après Georges AVITTEY, caractérisé par une obsession dogmatique du pouvoir politique, une compréhension, disfonctionnement du processus des déclarations concluant, ainsi les finances s'en meurent de congolais par la fait que nos leaders souffraient d'astigmatisme intellectuel du pragmatique.29(*)

* 29 AVITTEY, G, Les problèmes économiques internationaux, Paris PUF, 1999, p.30

précédent sommaire suivant






Aidez l'hopital de Montfermeil

Appel aux couturier(e)s volontaires

Moins de 5 interactions sociales par jour