WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Aspects physionomico-structurauyx de la végétation ligneuse forestière dans les monts de Dhaya et de Tlemcen (Algérie occidentale )

( Télécharger le fichier original )
par Khéloufi BENABDELI
Université Djilali liabes de Sidi Bel Abbes Algérie - Doctorat d'état en sciences 1996
  

précédent sommaire suivant

3-2 . PROBLEMATIQUE

Certaines données sont facilement accessibles ou récoltées sur le terrain ou à travers la bibliographie traitant de l'Oranie dans ces aspects précis. Les travaux sur la région sont peu nombreux, le plus souvent localisés et sans importance pour notre travail.

L'interaction entre la forêt, l'homme et son élevage a atteint un stade très avancé où toute modification irréfléchie de ces relations risque d'avoir de lourdes conséquences sur le milieu naturel. Le principal problème réside dans la manière dont l'homme agit avec son troupeau sur le milieu forestier sans interruption. Les résultats obtenus sont alarmants au regard du stade de dégradation atteint pat toutes les formations végétales. Il ne vient plus d'ailleurs à l'idée d'aucun écologue de nier l'importance du facteur humain dans l'écosystème. Ce n'est que par une parfaite maîtrise des manifestations de l'activité humaine qu'il est possible de positionner les activités humaines à leur vraie place dans le milieu.

Ainsi on pourra tendre vers la conception d'un système cohérent dans lequel chaque élément abiotique, biotique et anthropique doit trouver sa place et son activité optimale tout en préservant l'équilibre de l'écosystème.

3-3 .DECOUPAGE DU MILIEU

Les facteurs écologiques ne varient pas systématiquement d'un point à un autre et certaines zones de ce fait présentent une stabilité relative de leurs caractéristiques. C'est sur cette notion de stabilité des facteurs édapho-climatiques et biologiques que se basera le découpage de la région pour pouvoir faire un travail d'analyse, de description et de synthèse efficace.

« Aspects physionomico- structuraux de la végétation forestière ligneuse face à la pression anthropozoogène dans les

monts de Tlemcen et les monts de Dhaya (Algérie occidentale)

 

1996

 
 

La notion de zone isopotentielle définie dés 1963 par OZENDA est un outil de travail intéressant mais devant l'importance de la région d'étude et les objectifs fixés nous retiendrons la notion de zone écologique au sens large.

3-3.1 Critères de découpage

Le critère principal est l'homogénéité qui est la résultante de tous les facteurs; basée sur la répétitivité d'une image. Tous les facteurs n'ont pas la même importance car souvent l'un d'entre eux est prépondérant imposant ses caractères au milieu. Les principales variables à prendre en compte sont:

- les conditions édapho-climatiques,

- le milieu humain,

- la végétation.

C'est la végétation qui est le facteur déterminant et prépondérant car elle set le reflet et la résultante de toutes les autres variables du milieu. Il n'est donc pas étonnant que la végétation soit un facteur privilégié dont l'étude est indispensable. Son seul défaut est qu'elle n'a pas de mémoire et n'arrive pas toujours à renseigner sur le passé (la dendroécologie arrive à lire cette mémoire mais est encore absente dans notre pays). Elle est très sensible à la pression humaine et conserve pendant un laps de temps appréciable les séquelles des agressions dont elle a été victime.

La pauvreté des archives scientifiques et d'études récentes ou anciennes est à l'origine du choix d'une méthode simple et rigoureuse à la fois, basée sur des critères synthétiques capables de palier à l'absence presque totale de données fiables.

Nos travaux de recherches publiés en 1983 sur la mise au point d'une méthodologie d'appréciation de l'action anthropozoogéne sur la végétation ont été utilisés. Les principaux paramètres pris en compte sont:

- le climat (facteur de découpage important),

- le milieu physique (type de sol et orographie déterminants pour un découpage),

- le milieu humain (activités et impact significatifs pour justifier le découpage),

-l'élevage (en liaison avec le milieu humain),

- le végétal (résultante des conditions du milieu).

Le végétal à lui seul permet de synthétiser toutes les interactions et de les comprendre, les particularités de chaque facteur et ses répercussions sur le végétal sont identifiées. C'est sur ce dernier élément que reposent tous nos travaux puisque l'objectif principal est de comprendre et d'identifier le comportement des différentes formations végétales forestières face aux agressions qu'elles subissent. De ce fait et en axant nos investigations sur le végétal nous utiliserons les méthodes classiques de description de la végétation axées essentiellement sur le relevé de végétation selon BRAUN-BLANQUET (1934) et le dynamisme végétal basé sur la succession des formations végétales dont une nomenclature a été définie.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.