WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Aspects physionomico-structurauyx de la végétation ligneuse forestière dans les monts de Dhaya et de Tlemcen (Algérie occidentale )

( Télécharger le fichier original )
par Khéloufi BENABDELI
Université Djilali liabes de Sidi Bel Abbes Algérie - Doctorat d'état en sciences 1996
  

précédent sommaire suivant

PREMIERE PARTIE

1- GENERALITES REGIONALES

1-1. CADRE GEOGRAPHIQUE

L'Algérie se distingue du nord au sud par des régions naturelles assez remarquables: le Tell, les Hautes Plaines Steppiques appelées souvent les Hauts Plateaux, l'Atlas Saharien et le Sahara. L'Oranie présente également certaines particularités comme le souligne BOUDY (1948) " ... nous entrons en Oranie, qui est un monde à part, avec un paysage un peu steppique attesté par la présence d'alfa et de lacs salés (sebkha). Le drainage de la plaine est insuffisant. L'érosion y est en lutte avec le soulèvement orogénique; car le pays n'a pas encore acquis son relief définitif, d'où de graves inondations par défectuosité du modèle."

Cette partie occidentale de l'Algérie qu'est l'Oranie se distingue par les points suivants:

- trois types de relief parallèles à la mer avec une altitude ascendante du nord au sud selon la configuration du terrain où on traverse les sahels, l'atlas plissé et l'atlas tabulaire. L'altitude dans ces deux formes orographiques augmente d'est en ouest,

- la liaison entre les hautes et les basses plaines, hautes plaines telliennes et hautes plaines steppiques est présente garce à des brèches facilitant cette communication. Cependant seules les basses plaines communiquent avec la mer,

- les différences géographiques et physiques sont moins marquées entre l'Oranie et le Maroc qu'entre l'Oranie et l'Algérois.

Figure 1 : Caractéristiques physiques de l'Oranie

14

« Aspects physionomico- structuraux de la végétation forestière ligneuse face à la pression anthropozoogène dans les

monts de Tlemcen et les monts de Dhaya (Algérie occidentale)

 

1996

 
 

THINTOIN divise cette région en cinq parties:

- reliefs littoraux ou sahels, l'altitude oscille entre 250 et 882 mètres,

- les plateaux néogènes situés entre des reliefs littoraux ont une altitude variant entre 100 et 200 mètres. Ils forment avec les basses plaines un seul ensemble, ces dernières communiquent avec le littoral; leur altitude se situe entre 0 et 200 mètres et sont occupées par des marais ou des lacs salés,

- l'atlas plissé constitué d'est en ouest des monts de Béni Chougrane, des Ouled Ali et des monts du Tessala avec des altitudes maximales respectives de 910 , 726 et 1061 mètres avec un fort pourcentage de surface localisée entre 600 et 800 mètres. D'une largeur de 20 à 60 kilomètres il forme une barrière difficilement franchissable à l'exception de quelques brèches qu'empruntent les oueds El Hammam, Mektoub, Mékerra et Isser,

- les hautes plaines telliennes représentées par celle de Sidi Bel Abbes et Sidi Ali Benyoub s'étendant au sud de l'atlas plissé et communiquent avec les basses plaines littorales. Leur altitude oscille entre 400 et 720 mètres, elles sont coincées entre l'atlas plissé et l'atlas tabulaire,

- l'atlas tabulaire comprenant trois groupes de monts d'est en ouest: les monts de Saïda, les monts de Dhaya, les monts de Tlemcen. L'altitude est comprise entre 1000 et 1500 mètres, les points culminants sont Aïn El Hadjar avec 1175 m, djebel Bougib avec 1468 m, djebel Tenouchfi avec 1843 m. Comme l'atlas plissé il constitue une barrière entre les hautes plaines steppiques et les hautes plaines telliennes; il est également entrecoupé de brèches qu'utilisent les rares oueds de Saïda et Taourira à l'est (monts de Saïda), la Mékerra pour les monts de Dhaya et l'oued Tafna pour les monts de Tlemcen.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.