WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Contribution à  l'amélioration de la situation financière d'une entreprise d'état: cas de l'OCBN (Organisation Commune Bénin-Niger des chemins de fer et de transports )

( Télécharger le fichier original )
par G. Olivier et W.Eustache HOUNKPEVI et HOLONOU
Université d'Abomey Calavi au Bénin - Licence professionnelle en sciences économiques 2011
  

précédent sommaire suivant

CADRE THEORIQUE ET

METHODOLOGIQUE

DE L'ETUDE

CHAPITRE II

Chapitre II : CADRE THEORIQUE ET

METHODOLOGIQUE DE L'ETUDE

Section1 : Problématique, objectifs et hypothèses

Dans cette partie nous allons aborder la problématique, nous exposerons ensuite les objectifs de l'étude et nous finirons par les hypothèses de recherches.

Paragraphe 1 : Problématique et intérêt de l'étude

A. Problématique

Le développement d'une région à travers son activité économique est fonction de l'ouverture de cette dernière vers le reste du monde grâce au transport. Le transport constitue ainsi l'une des plus importantes activités humaines mondiales. Il occupe une place indispensable dans l'économie et joue un rôle prépondérant dans le désenclavement des régions. Il facilite le déplacement des citoyens entre différents points géographiques et crée par conséquent des liens entre ces régions.

Plusieurs modes de transport sont utilisés : le transport aérien, le transport maritime et le transport terrestre. Pour ce qui concerne le transport terrestre, les chemins de fer offrent plus d'avantages pour le transport des voyageurs et des marchandises lourdes sur de longues distances que le transport routier.

Chargée de l'administration et de la gestion des chemins de fer et des transports ferroviaires entre le Bénin et le Niger, l'Organisation Commune Bénin Niger (OCBN) est un outil de coopération régionale. Elle s'occupe du

transport des voyageurs sur la ligne Cotonou-Parakou et le transport des marchandises de Cotonou vers Le Nord Bénin et Niger.

Du fruit de nos investigations sur le terrain, il ressort que, comme la plupart des entreprises publiques béninoise, l'OCBN détenait le monopole jusqu'à la fin des années 80 et réalisait des résultats performants ; ce qui impressionnait beaucoup d'Etats. Mais avec la libéralisation de l'économie intervenue au début des années 90 visant à relancer le secteur privé et aussi l'achèvement du bitumage de certaines routes menant au nord Bénin, l'OCBN est confrontée à une rude concurrence routière.

Avec l'arrivée de nouvelles compagnies de transport, les clients potentiels de l'organisation ont changé de prestataire de service pour le transport de leurs marchandises dans l'enceinte portuaire de Cotonou et se sont confiés aux transporteurs routiers.

La perte du monopole avait entrainé la baisse des chiffres d'affaires de l'OCBN. Cette baisse faisait que l'organisation n'arrivait plus à réparer, à entretenir et à renouveler les locomotives et matériels de transports. En plus de la baisse du chiffre d'affaires, l'absence de subvention des deux Etats, l'inconscience professionnelle, l'absentéisme, le détournement, la pression politique, le vieillissement du personnel, l'absence de politique recrutement, la détérioration du climat social, la démotivation du personnel ainsi que la cessation répétée des paiements faisaient partir des problèmes qui secouent l'organisation.

À partir de 2006, l'Etat béninois a initié quelques réformes visant à améliorer la situation de cette organisation. Ces réformes ont consisté à acheter de nouvelles locomotives, à régler une partie des arriérés de salaire, à nommer de nouveaux dirigeants à la tête de l'organisation. Au lendemain de

toutes ces réformes, nous pensons qu'il serait bien de s'intéresser à la situation financière de l'organisation.

Etant bien conscient que la situation financière englobe beaucoup de facteurs très importants, notre étude portera sur la problématique liée à l'équilibre financier de l'OCBN. Pour bien orienter notre travail de recherche relatif à cette problématique, des questions méritent d'être posées. Au nombre de ces questions nous avons :

- l'organisation respecte-t-elle les règles d'orthodoxie financières ? - l'OCBN arrive-t-elle à bien gérer sa trésorerie ?

Face à toutes ces questions, notre travail sera d'analyser la situation financière de l'OCBN.

C'est pour cela que nous avons jugé utile d'apporter notre modeste contribution à travers le thème : «Contribution à l'amélioration de la situation financière d'une entreprise d'Etat: cas de l'OCBN »

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.