WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Contrôle interne: finalité de l'audit interne. Etude de cas: audit du cycle de financement des opérations Commerce extérieur par Crédit Documentaire «Credoc » ; (BNA )

( Télécharger le fichier original )
par Sarah Belimane
Ecole supérieure de commerce Alger - Post- graduation spécialisée (PGS ) en comptabilité et audit 2012
  

précédent sommaire suivant

II - Définition de l'audit interne

Fonction évolutive, l'audit interne a vu se succéder plusieurs définitions avant que la notion ne soit stabilisée.

1) Définition de l'IFACI

L'Institute of Internal Auditors (IIA), dont l'une des missions est d'élaborer les normes et les pratiques professionnelles, a donné en 1999 une définition de l'audit interne, adaptée par l'IFACI en ces termes :

«L'Audit Interne est une activité indépendante et objective qui donne à une organisation une assurance sur le degré de maîtrise de ses opérations, lui apporte ses conseils pour les améliorer, et contribue à créer de la valeur ajoutée.

1 Jacques Renard , Audit interne ce qui fait débat, op-cit, p19.

2Pierre Schick ; Préface de Serge Evraert et jacques vera ; Mémento d'audit interne : Méthode de conduite d'une mission ; Dunod, Paris 2007, pp 4-5.

Il aide cette organisation à atteindre ses objectifs en évaluant par une approche systématique et méthodique, ses processus de management des risques, de contrôle, et de gouvernement d'entreprise, et en faisant des propositions pour renforcer leur efficacité. » (1)

Comme indiqué dans sa définition officielle, l'activité de l'audit interne est créatrice de valeur ajoutée et ses principales missions sont d'apporter aux directions générales et comités d'audit un éclairage sur les risques et les systèmes de contrôle interne mais également d'être au service de l'ensemble de l'organisation afin d'apporter une réelle contribution à la gouvernance d'entreprise.(2)

Il s'avère utile de s'arrêter sur la signification de certains termes clés évoqués :

Activité : l'usage du terme activité, par opposition à fonction, signifie la possibilité pour une structure d'audit interne de recourir à des prestataires externes et vaut la reconnaissance de différentes modalités de mise en oeuvre de ses attributions (missions, autoévaluations....etc.)

Assurance : l'audit interne doit constituer le processus par lequel l'organisation s'assure que les risques auxquels elle doit faire face sont compris et gérés de façon appropriée. Ceci nécessite alors plus de diligences exercées par les auditeurs internes.

Conseil : il traduit une orientation « client interne ». Ceci entraine une large gamme de services offerts par les structures audit interne, basée sur une meilleure exploitation des compétences dont elles disposent, et une plus grande flexibilité dans l'accomplissement des missions.

Risque : cette notion n'est pas limitée seulement aux risques financiers, opérationnels et stratégiques encourus par une organisation, mais intègre également la non-exploitation des opportunités offertes. Elle confère à l'audit interne une dimension proactive (par opposition à réactive) et le situe au coeur du management.(3)

L'audit interne doit vivre l'entreprise, être imprégné de sa culture, se sentir concerné par tout ce qui la touche, ses succès comme ses difficultés ou ses échecs. En conséquence, l'externalisation du service d'audit interne, « association insolite de termes contradictoires » diraient d'aucuns, est à bannir.

En revanche, le recours ponctuel à des ressources et à des compétences externes, lorsque la nécessité s'en fait sentir, est à recommander.(4)

1Institut de l'audit interne, Prise de position IFACI/ audit interne/qualité , mai 2004, p4.

2Pierre Schick ; op-cit, p6.

3Mémoire présenté par : Mohamed Adel benhayoun sadafi, audit interne levier de performance dans les organisations publiques, cycle supérieur de gestion, institut supérieur de commerce et d'administration des entreprises, rabat ; 2001, p09.

4Jacques Renard , Audit interne ce qui fait débat , op-cit, p19.

précédent sommaire suivant











Moins de 5 interactions sociales par jour