WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La pollution de l'environnement par les ordures ménagères. Cas de la commune d'Ibanda Sud- Kivu, ville de Bukavu en RDC


par Pierre MAMBO BAKENGA
Institut supérieur de développement rural  - Gradué 2012
  

sommaire suivant

0. INTRODUCTION

0.1. PROBLEMATIQUE

Le monde entier et les pays du tiers monde en particulier trouvent des problèmes dans tous les milieux et même la pollution de l'environnement par les ordures ménagères. Nous trouvons beaucoup des problèmes, mais le plus grave et majeur c'est cette pollution de l'environnement causée par ces ordures ménagères.

En Afrique, dans la république démocratique du Congo, en province du Sud-Kivu précisément dans la ville de Bukavu, commune d`Ibanda, les ordures ménagères causent plusieurs maladies dont le paludisme et la maladie des mains sales comme (choléra, fièvre et typhoïde, dysenterie amibienne). C'est pour cela que, le mot environnement a été mis en pratique pour protéger la nature et surtout de le conserver de manière durable. L'évacuation des ces ordures ménagères pose des nombreux problèmes dans les milieux des pays du tiers-monde, surtout dans les secteurs qui ne bénéficient pas à aucune chose (manque d'infrastructures).

La ville de Bukavu en général et la commune d'Ibanda en particulier n'a pas eu l'occasion d'échapper cette réalité. Les déchets ou ordures ménagères sont parmi les problèmes environnementaux en défaveur de la vie humaine. La population de la commune d'Ibanda n'a pas de conscience de faire évacuer et rassembler les déchets ménagers et les conduire dans les poubelles publiques ou l'endroit données par l'Etat. Voilà, qu'elles les versent en désordre et partout dans des parcelles, sur la route, dans les lac et caniveaux.

Y égard à ce qui précède et pour approfondir notre etude, nous nous sommes posés la question suivante comment sont gérés les ordures ménagères dans la commune d'Ibanda ?

0.2. HYPOTHESE DU TRAVAIL

Selon Pierre RONGERE (méthode de science sociale, Paris éd. Dalloz, 1971). Il définit l'hypothèse est une proposition des réponses aux questions à propos de l'objet de la recherche formulée en des termes tel que l'observation et l'analyse puisse fournir une réponse. Selon le dictionnaire petit Robert, l'hypothèse est une proposition initiale à partir de la quelle on construit un raisonnement. Dans ce travail, nous allons chercher à trouver l'hypothèse selon laquelle : l'évacuation, incinération, décharge et le rassemblement des déchets ou ordures ménagères par la population dans cette entité constitueraient un atout pour protéger cet environnement physique de la ville de Bukavu précisément dans la commune d'Ibanda.

0.3. CHOIT ET INTERET DU SUJET

Le choix de ce sujet n'est pas un fait du hasard. De même en tant que habitant de cette commune d'Ibanda, nous avons toujours observé des couches d'ordures ménagères versées partout dans la commune d'Ibanda. Ce qui avait nous a poussés à faire le choix de ce sujet, afin de connaître l'évolution et gravité  du problème. C'est ainsi que, notre travail a un double intérêt :

- Il fournit les informations à tous les membres d'hygiène qui s'intéresse aux ordures ménagères (assainissement).

- Nos réflexions et suggestions aideront les habitants de cette commune d'Ibanda à bien gérer et évacuer les ordures ménagères.

0.4. OBJECTIF DU TRAVAIL

- Faire l'évaluation du degré de gravité du problème de la pollution de l'environnement par les ordures ménagères dans la commune d'Ibanda

-Donner des suggestions pour diminuer ce problème pour un environnement sain.

0.5. DELIMITATION SPATIO-TEMPORAIRE DU TRAVAIL

Notre travail a intéressé 3 quartiers et 22 avenues de la commune d'Ibanda, notamment : quartier Nyalukemba, Ndendere et Panzi Avec ses avenues. Notre étude a eu comme durée de 4 mois, il s'agit de mois de Janvier, Février, Mars et Avril/2012.

0.6. METHODES ET TECHNIQUES UTILISEES.

La méthode est l'ensemble des procédés utilisés pour découvrir la vérité et la prouver (Petit Robert). Disons donc que, plusieurs méthodes ont été utilisées pour la réalisation ou clôture de ce travail.

0.6.1.1. Méthode comparative

La comparaison est le fait de prendre deux ou plusieurs objectifs pour en chercher les ressemblances et dissemblances. Elle a aidé à comparer l'état actuel de la pollution de l'environnement par les ordures ménagères dans la commune d'Ibanda.

0.6.1.2. Méthode analytique

Elle consiste à approfondir la question avec plus de détail. Elle a aidé à analyser les problèmes environnementaux qui polluent l'environnement, mais aussi a analyser les ordures ménagères.

0.6.1.3. Méthode statistique

Cette méthode nous a beaucoup aidés dans la récolte des données, le dépouillement, le traitement et interprétation des données de notre étude.

0.6.1.4. Méthode descriptive

Elle est dite descriptive lorsqu'elle donne une description exacte d'un lieu avec ou sans schéma. Elle nous a permis de décrire la commune d'Ibanda dans toutes ses dimensions géographiques, économiques et sociales.

0.6.1.5. Méthode historique

Grâce à cette méthode, nous avons pu situer les événements et faits et chercher leurs causalité dans le temps actuel et dans le passé.

0.6.2. Techniques 

Les techniques sont des moyens d'atteindre un but. Elles sont aussi des outils ou procédées opératifs utilisés par la récolte des données (P. RONGERE 1975) REZSOHAZYR (1971) le définit aussi comme outils ou procédés opératoires utilisés pour récolter des données, pour cela nous avons utilisé les techniques suivantes :

0.6.2.1. L'observation

Nous l'avons utilisé sous deux variantes ci-après : d'abord l'observation libre qui nous a amené spontanément à constater les faits que nous avons évoqué » dans ce travail. Ensuite, l'observation participante qui, grâce à notre intégration dans la population locale durant toute la période de notre recherche nous a permis de découvrir des faits, des interactions que simple observation libre était incapable de relever.

0.6.2.2. Interview

C'est une technique qui a pour but d'organiser un rapport de communication verbale entre deux personnes, l'enquêteur et l'enquêté, afin de permettre à l'enquêteur de recueillir certaines informations de l'enquêté. (Brimo, A : 1972).

0.6.2.3. Analyse documentaire

La lecture, l'analyse et la critique des documents (rapports, textes, projets, cours,...) trouvés dans différents bureaux et bibliothèques nous ont fournis des informations nécessaires à l'élaboration de notre travail.

0.6.2.4. Questionnaire d'enquête

Après avoir soumis un questionnaire d'enquête à quelques habitants de la commune d'Ibanda, les réponses relatives ont été récoltées.

0.6.3. DIFFICULTES RENCONTREES

Pendant notre recherche, nous avons trouvé plusieurs difficultés dont :

- L'indisponibilité et le non accès aux ouvrages relatifs à notre étude dans les bibliothèques de la place (pertes), ISDR

- La réticence de certains enquêtés de nous livrer leurs informations.

- L'indisponibilité des autorités politico-administratives.

0.6.4. SUB DIVISION DU TRAVAIL

Hormis l'Introduction et la conclusion générale, notre travail comprend quatre chapitres à savoir :

Chapitre I : présentation de la commune d'Ibanda.

Chapitre II : les généralités sur les ordures ménagères.

Chapitre III : présentation, analyse et interprétation des résultats

Chapitre IV: Projet d'implantation de poubelles publiques dans la commune d'Ibanda en province du sud Kivu.

CHAP I. PRESENTATION DE LA COMMUNE D'IBANDA DANS LA DANS LA PROVINCE DU SUD KIVU

1. De la création

La commune d'Ibanda est l'une des communes qui composent la ville de Bukavu. Elle a été créée à l'époque coloniale par l'arrêté collectif N°111/20 du 03 octobre 1958.

2. Situation géographique

a. Limites territoires

Elle est limitée :

- A l'Est par la rivière RUZIZI qui constitue la frontière avec la république Rwandaise

- A l'Ouest par la rivière KAWA qui la sépare de la commune de Kadutu

- Au Nord par le lac Kivu

- Au Sud par le quartier CAHI de la commune de BAGIRA et le groupement MUDUSA dans le territoire de KABARE

b. Coordonnées géographiques

- La latitude est de 2°30 seconds sud de longitude de 26°50 secondes Est

- L'altitude moyenne est de 1612 mètres

- Sa superficie est de 11,57Km carrés

3. Données géographiques

a) Types de climat

C'est un climat tempéré de montagne qui a deux saisons s'étendant chacune sur six mois ; la saison sèche et la saison de pluie, la température moyenne varie de 22° et 27°.

b) Nature du Sol

Le sol est argileux, glissant et lorsqu'il a plu et poussiéreux pendant la saison sèche.

c) Relief du sol

Il est accidenté car il présenté beaucoup des pertes abrut qui sont impropres aux constructions des maisons et à l'agriculture, le quartier c'est le flanc ELAKAT dans les quartiers NDENDERE et Panzi, Mbeke dans Panzi et Ruzizi/SOMINKI dans le quartier Nyalukemba. Ces sites ont été  désignés par l'autorité pour être reboisés. Malheureusement, les plantules qui y sont piquées sont détruits chaque année par des constructeurs et cultivateurs qui y construisent des maisons d'habitation :et y pratiquent des activités champêtre de façon anarchique. Une lutte contre ces constructions anarchiques est menée pour décourager ces constructeurs anarchiques qui occupent illégalement ces sites. Il est vrai que les résultats escomptés n'ont pas encore été atteints sur les sites les plus envahis, à savoir :

- Le versant ELAKAT, les avenues anciens combattants et II (Bourguigno) dans le quartier Ndendere,

- Le versant RUZIZI, KAZA Roho et Luganda/Mbeke dans le quartier Panzi

- Le versant de la Ruzizi/SOMINKI, les dix mètres de rive du lac kivu, la vallée de Mukukwe et le cimetière de la Ruzizi dans le quartier Nyalukemba

d) Renseignement sur le sous sol

Nous ne disposons d'aucun renseignement sur le sous-sol de la commune d'Ibanda étant donné que la division provinciale des mines ne nous a pas fourni des données y relatives.

e) Kilomètre des routes vitales

Les routes vitales en commune d'IBanda ont une longueur totale de 42,77Km, dont 30,760Km étaient asphaltées et 12, 018km en terre. Toutes ces deux catégories de routes sont en état de dégradation très avancée. Toutefois, dans le cadre de cinq chantiers de la république, on constate la réhabilitation et l'asphaltage de certaines routes telles que :

- Tronçon routier allant de la place Mulamba au marché Nguba

- Tronçon allant de la place de l'indépendance en, traversant l'avenue industrielle

f) Végétation dominante

C'est une végétation de montagne.

g) Hydrographie

On peut voir :

- Le lac Kivu au nord

- La rivière Kawa separant la commune d'Ibanda de celle de Kadutu

- La rivière Mukukwe qui prend sa source dans le quartier ndendere et se jette dans la rivière Ruzizi en passant par le quartier Ndendere

- La rivière Ruzizi qui est un émissaire du Lac Kivu

h) Population

Au 31 décembre 2010, la population de la commune d'Ibanda était de 249,793 habitants dont 249.247 congolais et 546 étrangers. Les tribu majoritaires sont les Shi, Lega, Fuliru, Havu, Tembo, Bembe, ... ainsi les langues locales couramment parlées sont le mashi et le Kilega a coté du Swahili qui est une langue nationale.

Dans certains milieux le français et lingala sont couramment parlées dans certains coins de la commune d'Ibanda parès quelques statistiques de cette population au 31 décembre 2010 :

· Nationaux : 249 247 âmes

· Etrangers : 50.121

· Femmes : 55.530

· Garçons : 66.554

· Filles : 77.042

Total des nationaux et étrangers : 249.793

Densité de la population : 21.590 hab/km2

Etrangers : 546

Hommes : 168

Femmes : 141

Garçons : 120

Filles : 117

i) Les principales activités économiques

Le commerce en gros et détail constitue la principale activité économique ainsi que la pêche observée sur le Lac Kivu.

j) Cultures pratiquées

Comme nous l'avons souvent évoqué dans nos rapports précédents, la commune d'Ibanda n'est pas une entité à vocation agricole. Toutefois, des champs de maïs, manioc, patate douce, colocase, légumineuses telle que des haricots, choux, amarantes, ... sont entretenus dans certains coins de la commune d'Ibanda. Nous ne pouvons pas manquer de signaler que ces cultures sont en voie de disparition de suite de la dégradation du sol d'une part et les problèmes liés au manque d'engrais et des semences améliorées.

0.4. AUTORITES TERRITORIALES RESPONSABLES

TABLEAU 1.

Nom & post-nom

Matricule

Grade

Fonction

Acte de désignation

DUNIAMUKOME Douglas

NU

130

Bourgmestre

N°25/CAB/PREMIN-MINISTERSEC/377/2010

Adolphe Ndarhwa Mushagalusa

NU

140

Bourg. Adjoint

N°25/CAB/PREMIN-MINISTERSEC/377/2010

KALEHEZO Pero Ngoma

399319/L

130

Chef de bureau

Arr.AB.MIN/FP/MBB/CIJB 064/2009 du 28/4/2009

Sebastien MANENO PANZI

153.875

210

Chef de quartier

BCD/FPTS/00200/1982 du 10/10/1982

MEDARD BALOLAGE M

71650455c

310

Chef de quartier

---------------------------

Félicien CHALAZIRE MUTABUNGA

3500529

220

Chef de Q adjoint

059/78 du 27/04/1978

Bonaventure BATUMIKE BIDONGO

NU

NU

Chef de Q adjoint

01/041/CAB/GPSK/2006 du 24/08/2006

ILOSYO MUSIHO

NU

NU

Chef de Q adjoint

 

SOURCE : Bureau communal d'Ibanda.

k) DIFFERENTES AUTORITES TERRITORIALES QUI SE SONT SUCCEDEES DEPUIS LA CREATION DE LA COMMUNE D'IBANDA

Tableau : 2

Numéro

Nom et post-nom

Période

Observation

01

André VANELLE

1958 - 1959

 

02

Philippe BATONDJA

1960 - 1961

 

03

Joseph MUBWEBWE

1961 - 1964

 

04

Michel KASONGO

1964 - 1965

 

05

Evariste BASOLE

1965 - 1972

 

06

Marie Provaine

1972- 1975

 

07

NSOLA MESO A'KANDA

1975 - 1982

 

08

RAMAZANI MFUMU

1982 - 1988

 

09

Sylvette KAHINDO

1988 - 1991

 

10

ITULANYA ITONGWA

1991- 1992

 

11

FEZA DUNIA

1992- 1996

 

12

Crispin KASHALE Z

1996-1998

 

13

Jonas MUTIKI LUTALA

1998 - 2003

 

14

Claudine FAIDA

2003 - 2005

 

15

Jonas MUTIKI LUTALA

2005 - 2008

 

16

Espérance Hendwa

2008 - 2010

 

17

Douglas DUNIA MUKOME

2010 à nos jours

 

SOURCE : Bureau Communal d'Ibanda.

0.6. ORGANISATION ADMINISTRATIVE

0.6.1. DIVISION ET SUBDIVISION ADMINISTRATIVE

La commune d'Ibanda est formée par trois quartiers, 21 cellules et 197 avenues. Il s'agit de :

· - Cellule kibombo

ü Avenue Kashama Nkoy

ü Avenue Kibombo I

ü Avenue Kibombo II

ü Avenue Jean Charles Magabe

ü Avenue Kibombo III 

- Cellule Route d'Uvira

ü Avenue Route d'Uvira I

ü Avenue route d'uvira II

ü Avenue route d'Uvira III

ü Avenue route d'uvira IV

ü Avenue route d'Uvira V

ü Avenue route d'Uvira VI

ü Avenue industrielle

ü Avenue des ouvriers

- Cellule Mukukwe

ü Avenue ISGEA

ü Avenue ISECOF

ü Avenue Stade I

ü Avenue SNEL

ü Avenue ISP

ü Avenue Stade II

QUARTIER NYALUKEMBA

- Cellule Nyamoma

ü Avenue P.E. Lumumba

ü Avenue Bobozo

ü Avenue de sport

ü Avenue Tambwe Mwamba

- Cellule Maniema

ü Avenue de la presse

ü Avenue de la cathédrale

ü Avenue Kindu

ü Avenue P.E. Lumumba

ü Avenue de la poste

ü Avenue Kasongo

ü Avenue Maniema

- Cellule Ruzizi

ü Avenue P.E. Lumumba

ü Avenue Mahenge

ü Avenue Lieutenant Mbaki

ü Avenue Ulindi

ü Avenue Saïo

ü Avenue de l'Athnée

ü Avenue Kasaï

ü QUARTIER NDENDERE

- Cellule Muhumba I

ü Av. Muhumba

- Cellule MUHUMBA II

ü Av. E.P. Lumumba I

ü Av. E.P. Lumumba II

ü Av. E.P. Lumumba III

ü Av. du Lac I

ü Av. du Lac II

ü Av. du Lac III

ü Av. du lac IV

ü Av. du plateau I

ü Av. du plateau II

ü Av. Tanganyika I

ü Av. Tanganyika II

- Cellule nguba I

ü Av. Cimetière I

ü Av. Cimetière II

ü Av. Cimetière III

ü Av. Cimetière IV

ü Av. Cimetière V

ü Av. Cimetière VI

ü Av. PE Lumumba

ü Av. Lushozi I

ü Av. Lushozi II

- Cellule nguba II

- Cellulle nyawera

- Cellule Nguba II

ü Av. Ikanga I

ü Av. Ikanga II

ü Av. Ikanga III

ü Av. Ikanga IV

ü Av. Ikanga V

ü Av. Ikanga VI

ü Av. Ruzizi

ü Av. Milima

ü Av. PE LUMUMBA I

ü Av. PE LUMUMBA II

- Cellule Nyawera

ü Av. nyawera

ü Av. Mimoza

ü Av Fizi

ü Av. Denis Maganga

ü Av. du gouverneur

ü Av. Nyofu

ü Av. Corniche/Nyofu

ü Av. Hypodrome I

ü Av. hypodrome II

ü Av. PE Lumumba I

ü Av. PE Lumumba II

ü Av. pesage I

- Cellule IRAMBO

QUARTIER NYALUKEMBA

- Cellule MUHUNGU II

ü Av. Telecom I

ü Av. Telecom II

ü Av. Telecom III

ü Av. Méteo I

ü Av. Méteo II

ü Av. Méteo III

ü Av. Méteo IV

- Cellule MUHUNGU I

ü Avenue Cihamba I

ü Avenue Cihamba II

ü Avenue Cihamba III

ü Avenue Cihamba IV

ü Avenue Ruzizi

ü Av. Ancien combattant I

ü Av. Ancien combattant II

ü Av. Ancien combattant III

ü La voix du Congo I

ü La voix du Congo II

QUARTIER PANZI

Ses cellules avec ses avenues.

sommaire suivant