WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Relation banque/ PME. Cas des PME de la région Souss Massa Dràa au Maroc


par Mohamed et Samir ABARGAZ et ABOUDRAR
Université Ibn Zohr d'Agadir - Licence  2012
  

sommaire suivant

2011/2012

Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales d'AGADIR

ABOUDRAR Samir ABARGAZ Mohamed
BENDORA Mouna

L'Encadrant : Prof. AKRICH Saïd

~ FSJES d'AGADIR

Relation Banque/PME

« Cas des PME de la région de SMD »

ABOUDRAR Samir ABARGAZE Mohammed BENDORA Mouna

Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales d'AGADIR

2011/2012

Introduction générale

Le début des années 80 a été l'une des périodes les plus difficiles pour l'économie marocaine. Cette période a été marquée par une détérioration des équilibres internes et externes dus en partie à la faiblesse structurelle de l'économie marocaine (dépendance de la production aux variations climatiques, vulnérabilité du phosphate par rapport aux cours internationaux...), mais aussi à un environnement économique défavorable (hausse du prix du pétrole, valeur élevée du dollar...). Pour remédier à cette situation, le Maroc, avec l'aide du Fonds Monétaire International (FMI) et de la Banque Mondiale a mis en place le Programme d'Ajustement Structurel (PAS) à partir de 1983. Ce programme visait le redressement des déséquilibres macroéconomiques et le remboursement de la dette extérieure. L'une des caractéristiques majeures du PAS est le « désengagement de l'Etat » dans des secteurs qui favorisaient pourtant l'emploi et donc le développement social. Pour combler ce vide, la création d'entreprises et, notamment, des Petites et Moyennes Entreprises (PME) était nécessaire. Plusieurs efforts ont été fournis dans ce sens, et aujourd'hui ce type d'entreprises occupe une place importante dans le tissu productif marocain (95% des entreprises).

Pourtant, bien que l'importance des PME tant au niveau social qu'au niveau économique soit indéniable, ce type d'entreprise ne recevait pas tout le soutien qu'il mériterait et surtout celui lié au financement ni de la part de l'Etat, ni des banques. En effet, ces dernières elles même sont des entreprises commerciales, elles manquent d'emplois de leurs fonds, elles ont besoin de clients emprunteurs à savoir les PME, car les intérêts de leurs prêts constituent leurs propres chiffres d'affaires. Outre, les fonctions classiques qu'elles continuent de jouer : Collecte de l'épargne et distributions des crédits aux entreprises qui souffrent d'insuffisance du fonds propre, ce qui entraîne une dépendance financière du système productif au système bancaire.

La relation banques-PME constitue un sujet d'actualité dans la mesure où ces deux acteurs jouent un rôle très important dans le système productif d'un pays. Au Maroc, la problématique des relations banques-PME s'est posée et se pose toujours. D'ailleurs, ces rapports faisaient, font et feront l'objet de plusieurs débats et tables rondes mettant l'accent sur l'importance de l'une pour l'autre et les exigences de l'une sur l'autre.

Quel est donc le pivot de cette relation ? Et quel type de relation existe-t-il ?

Pour répondre à ces deux questions, nous allons présenter à travers cette étude dans un premier chapitre la PME, ses différentes définitions adoptées dans différents pays du monde, ses différents aspects positifs ainsi que négatifs et les différentes modalités de son financement, sauf celles liées au financement bancaire. Ensuite, dans le deuxième chapitre on va se profonde dans la relation banque-PME (qui fait l'objet de notre thème) en présentant les modalités de financement bancaire offertes aux PME, ainsi qu'aux PME exportatrices et importatrices, et enfin les différents produits et services hors prêts offerts à cette catégorie d'entreprises.

Le troisième chapitre sera consacré à une étude empirique qui a été mené par l'élaboration d'un questionnaire suivi d'une analyse et interprétation afin de dégager les entraves qui limitent la performance de la relation banque-PME et suggérer des recommandations pour son épanouissement.

sommaire suivant